Ils nous ont quittés

Nous rejoignons les adoptants dans la peine et les remercions d’avoir pris soin de leurs loulous, de les avoir aimés si fort. Douze étoiles brillent dans le ciel…


Lire la suite 0 commentaires

Nouveau look pour la boutique de Galgos France !

La boutique de Galgos France s'est relookée ! Venez la découvrir en cliquant ICI ou sur "la boutique" dans le bandeau au-dessus de cette page.

 

La boutique propose de nombreux articles pour les chiens (manteaux, colliers, médailles...) mais aussi pour leurs maîtres (magnet, sac…). Et si vous ne trouvez pas votre bonheur, n'hésitez pas à y revenir, la boutique évolue et vous proposera de nouvelles choses au fil des saisons (nouveaux colliers, manteaux... et bien sûr des calendriers en fin d'année).

 

De plus, la livraison de vos articles est gratuite et on vous offre 10% de remise dès 50€ d’achat.

Lire la suite 0 commentaires

Echange de nouvelles entre Fernando et une de ses marraines (adoptante de son fils)

Bonjour Marraine Véronique, 

 

J'ai appris que tu t'inquiétais beaucoup pour moi, alors je voulais te rassurer un peu.

 

Fin mars, j'ai été vu par un ophtalmologue à Valencia qui m'a diagnostiqué une uvéite à l’œil due à la Leishmaniose, ce qui pourrait être une bonne nouvelle, car une uvéite se soigne, mais l'ophtalmologue ne peut pas encore se prononcer sur une amélioration.

 

Il en a profité pour me faire d'autres analyses afin de faire un bilan complet. A présent, j'ai un nouveau traitement et un régime alimentaire adapté à mes problèmes rénaux.

 

Comme tu le vois, je m'accroche pour espérer un jour, moi aussi, pouvoir prendre ce fameux camion qui a emmené mon fiston Nash vers toi. J'ai cru comprendre qu'il n'était pas toujours très sage... Je ne sais pas de qui il peut bien tenir ça... 

 

Je te promets de t'informer dès qu'il y aura du nouveau pour moi, mais je n'ai pas encore baissé les bras, et ma famille d'accueil me chouchoute bien.

 

Merci beaucoup, Marraine, de penser à moi de si loin...!

 

Ton Fernando

 


Lire la suite 1 commentaires

Bilan des journées de protection animale d'avril dans l’Yonne

Catherine, notre déléguée de l’Yonne, a participé aux journées de protection animale organisées par Cani Felin les 28 et 29 avril à Saint-Clément (89).

 

Elles se sont déroulées dans une très bonne ambiance et avec beaucoup de passage.

 

Catherine a pu ainsi parler de l’action de Galgos France et sensibiliser les visiteurs au sort des galgos. Elle a également réalisé des ventes pour 98 € (stylos, statuettes…).

 

Ses deux louloutes, présentes également, ont été de vraies ambassadrices pour notre cause.

 

Un grand merci à Catherine qui est déjà prête à participer au salon de l’an prochain !

 

Lire la suite 2 commentaires

URGENT : Bilba et Lluna cherchent familles d’accueil ou adoptants

Bilba et Lluna sont de retour à l’adoption. Ce sont d’adorables galgas, toutes les deux parfaites.

La première, Bilba, se révèle pas ok chats du tout d'où son retour à l'adoption.

La seconde, Lluna, revient à l'adoption sans raison particulière...

Nous leur cherchons d'urgence des familles d’accueil ou des adoptants. Si vous ne pouvez les accueillir, merci d’en parler autour de vous !

 


Lire la suite 0 commentaires

Bilan de la 5ème randonnée des galgos du 29 avril en Meurthe et Moselle

De nombreux whippets étaient au rendez-vous donné à Pont à Mousson (54) par Evelyne, déléguée Galgos France.

 

La météo a découragé certains participants… Mais pas tous : étaient présents cinq whippets, un golden retriever, les deux belles princesses galgas Iko et Oona et leurs maîtres. Un grand moment de bonheur quand Iko a couvert de bisous Evelyne, ce qui l’a beaucoup émue.

 

Après avoir imploré les cieux, les randonneurs ont été exaucés et aucune goutte de pluie n’a gâché le trajet. Mais juste à la fin de la randonnée, des trombes d'eau sont tombées et ils ont dû se dire au revoir très vite.

 

Sonja (adoptante d’Iko), ainsi que Jean et Flavienne (adoptants de Belle et Lucky, les whippets), sont allés chez Evelyne où s’est déroulé un pique-nique convivial.

 

Comme chaque année, cette journée fut un super moment de partage. 

 

Merci à tous les téméraires qui ont répondu présents à cette invitation et particulièrement à Sonja qui a fait 500 km rien que pour cette promenade.

 

A l’année prochaine !

 

0 commentaires

Nos refuges partenaires ont besoin de colliers et de pipettes anti-parasitaires pour les chiens

Avec les beaux jours qui sont là, les insectes vecteurs de maladies et autres parasites sont revenus de plus belle.

 

Nous faisons appel à votre générosité afin de nous envoyer des pipettes et des colliers anti-parasitaires pour protéger nos chiens qui sont au refuge contre ces parasites, dont le moustique (phlébotome) vecteur de la leishmaniose. Ce parasite peut créer de graves lésions chez le chien, mais nous pouvons empêcher ça par la prévention !

 

Ces colliers et pipettes seront emmenés aux refuges lors de notre voyage en Espagne du 8 juin prochain.

 

Vous pouvez glisser les pipettes et/ou les colliers dans une enveloppe timbrée à envoyer au siège de l’association :

Galgos France

Céline van der Walt

3 Place des Chênes

40180 Saugnac et Cambran

 

Si vous souhaitez aider un ou plusieurs de nos petits protégés, mais ne pouvez acheter pipettes ou colliers, vous pouvez adresser un don en mentionnant « Opération pipettes » :

=> par Paypal

=> par chèque à l’ordre de Galgos France à envoyer à l’adresse ci-dessus.

    

Merci pour eux.

 

0 commentaires

Nouveau : Partenariat avec HOHAK

 

Galgos France vient de signer un partenariat avec un site internet "qui a du chien" : HOHAK.

Vous trouverez une bannière en première page du site de Galgos France avec lien vers notre partenaire. Vous trouverez également ce lien sur la page de notre boutique.
HOHAK est sensible à la cause des galgos et nous offre un pourcentage de toutes les ventes effectuées sur son site.
N'hésitez donc pas à le conseiller à vos amis, sauvegardez-le dans vos favoris, partagez le lien sur les réseaux sociaux,etc. Vous aidez ainsi Galgos France financièrement tout en achetant utile !
Alors bon shopping chez notre partenaire Hohak ! 

 

Lire la suite 1 commentaires

CATHERINE, déléguée Galgos France

Un beau jour de l'année 2014, je pianotais sur internet à la recherche d'un petit chien à sauver (peu importe la race) et je vis Danah, dans un refuge en Espagne, qui jouait à la balle avec Maria José. Je l'ai trouvé rigolote cette petiote, toute ébouriffée. Donc me voilà partie à remplir le formulaire adoption sur le site de Galgos France… Un beau matin d'avril, les portes du camion à Mazarin se sont ouvertes et les filles ont mis dans nos bras cette petite boule de poils toute peureuse qui m'a léché le visage de suite. Nous voilà déjà tombés tous les deux en amour pour elle !

 

Puis nous sommes venus à Mazarin à chaque voyage, faisant des petites choses pour l'association, un peu de ceci et un peu de cela, et automatiquement j'ai mis le doigt dans la machine Galgos France ! D'abord en tant que membre sympathisant.

 

Puis j'ai vu sur le site la belle Gwendal, podenca campanera toute meurtrie, dans un état de maigreur extrême avec des plaies partout sur le corps. Je n'avais jamais vu ça ! Je suivais son évolution, son début de guérison. Je ne pouvais pas imaginer la vie atroce de ces chiens martyrisés sans pouvoir faire quelque chose, et lire tous ces récits affreux.

 

Un jour du mois de mai, Gwendal est aussi descendue de ce camion pour vivre avec nous et j'ai pensé que je pouvais être utile à ces malheureux loulous, être utile à cette belle association dont nous nous sentions proches. Puis Corinne m'a sollicitée pour être déléguée et je l'en remercie. Grâce à elle et à toutes ces belles personnes (délégués, membres sympathisants et surtout adoptants) qui composent Galgos France, me voici derrière mon écran à vous raconter mon histoire…

 

Ensuite sont arrivés Djinn, podenco de retour adoption, et notre petite Moni avec son douloureux début de vie.

 

Catherine, déléguée Gironde (33)

 

12 commentaires

Récit du voyage d'avril 2018

Le jour du départ est arrivé. 

7 h ! Anny, Béatrice et moi-même (Céline) partons de « Mazarin » dans le Tarn et Garonne. Lieu dit que seuls les adoptants qui sont venus à une arrivée de camion connaissent ! On n’arrive pas là par hasard !!

Le récit avec album photos et vidéos ICI

 

1 commentaires

Des nouvelles de l’arrivée de Cartouche (Vuk) dans sa maison

Bonjour à tous, ici Cartouche.

 

On m'a nommé ainsi car, lorsque je me fais des peurs (et c'est souvent), je suis rapide à me carapater...

 

Au premier abord, lorsque l'on m'a posé dans ce jardin, j'ai cru que les humains qu'on m'avait attribués étaient complètement abrutis... J'avais envie de leur dire : « D'abord parlez-moi en Espagnol et arrêtez de prendre cette voix de crécelle ! ». Enfin... Chuis pas débile !

En regardant un peu mieux, j'ai vu une galga noire (pourvu qu'elle soit sympa) qui me scrutait en restant à la porte de sa niche (nom d'un galgo, qu'elle est grande cette niche !) et puis les humains sont également rentrés dedans (drôlement sympa de la part de la noire d'accepter ça...).


Tu dis quoi la noire ? Hein ? Ah... Tu t'appelles Zambra. Ha bon. Et c'est ? Une maison... C'est quoi ? Je sais à présent ce que c'est...

On y mange tous les matins... Il y a de l'eau à volonté... On me parle (de façon un peu moins débile). On nous fait des tas de câlins... On nous a installé des gros coussins rien que pour nous... Mais...

- Cartouche ! Zambra ! Pas sur les canapés !!!

- Ouais, c'est ça, cause toujours...

- Non ! Cartouche ! Descends de sur la table à manger !

- Cartouche ! Tu as encore mangé mes chaussons... Pourquoi tu ne manges pas tous les jouets que je t'ai achetés ?

 

J'adore les courses qu'on fait autour de la maison avec ma copine Zambra... Et je crois que cela fait plaisir à mes humains parce qu'ils nous regardent avec un sourire béat aux lèvres...

Bref ! Pour moi, ça baigne !!!

 

Zambra et moi faisons de très grosses léchouilles à tous les bénévoles sans qui rien n'aurait été possible. Et dites bien à tous ceux qui restent sans famille, que rien n'est perdu, courage mes amis.

 

Cartouche.

 

Lire la suite 4 commentaires

Hazel, un dénouement heureux après une fugue...

Vous avez été nombreux à vous inquiéter du sort de Hazel, cette galga encore chiot, qui est arrivée lors du dernier camion il y a moins de trois semaines, et qui s'était enfuie de chez ses adoptants cinq jours seulement après son arrivée.

 

Une fugue génère un énorme stress au chien car il se retrouve dans un endroit inconnu, sans savoir où aller, devant affronter des dangers permanents qu'il n'a parfois jamais connu: la route, les gens mal intentionnés, les attaques d'autres chiens vers qui le fugueur cherche à se rapprocher naturellement, ne trouvant pas assez de nourriture.

 

Ce stress est décuplé dans le cas des chiens que nous remontons d'Espagne et qui fuguent dans les jours qui suivent leur arrivée, car en plus du traumatisme de la séparation d'avec les bénévoles du refuge et des copains laissés sur place, s'ajoute le voyage éreintant et tout aussi traumatisant.

 

L'installation dans la nouvelle famille est également une étape délicate à passer... Alors imaginez pour un chiot tout juste séparé de sa fratrie, son seul repère...

 

Dès l'annonce de la fugue, toute la procédure se met rapidement en marche : prévenir d'urgence les mairies avoisinantes, les vétérinaires, passer des annonces sur le net, faire la déclaration de perte à l'ICAD... Puis commence le long travail d'affichage, indispensable moyen pour que Hazel nous soit signalée. Nous ratissons très large tant que nous ne recevons aucun signalement, puis nous resserrons l'étau lorsqu'enfin quelqu'un nous contacte pour la signaler.

 

Combien de kilomètres n'avons-nous pas parcourus ? Combien d'affiches et flyers n'avons-nous pas distribués, en gardant l'espoir qu'elle soit encore en vie, malgré tous ces dangers et son très jeune âge ?

 

Nous vérifions chaque animal mort sur le bord de la route, nous questionnons les services techniques, nous croisons des gens formidables qui se soucient de cette petite vie, chère à nos yeux. Nous ne cédons pas au découragement, car Hazel compte sur nous.

 

Puis, enfin, l'appel qu'on n'espère plus : «Votre chienne vient manger chez moi depuis une semaine mais je n'arrive pas à l'approcher». Nous installons notre cage-trappe dans un endroit stratégique, méthode malgré tout traumatisante elle aussi, mais qui semble être notre seule issue...

 

Puis, comme Hazel est en relative confiance avec cette personne, nous tentons une approche plus douce, suivant les bons conseils du refuge de Cuenca, bien rodé à ce genre de capture de chiens craintifs. Notre patience paiera, car après une nuit à faire le guet dans la voiture, nous parvenons à la capturer calmement, en employant divers stratèges maintes fois éprouvés par nos amies espagnoles.

 

Sans la formidable disponibilité et la bienveillance de la personne chez qui la capture a eu lieu, Hazel serait encore dans la nature. Nous ne serons jamais assez reconnaissants envers cette personne.

 

Le soulagement est énorme lorsque vous tenez dans vos bras ce bébé qui est né sous une bonne étoile, et qui, à 6 mois, vous donne une leçon de survie.

 

D'un commun accord avec ses adoptants d'origine, nous allons chercher une nouvelle famille à Hazel pour qu'elle puisse s'épanouir en compagnie d’autres congénères.

Pensez à l'histoire de Hazel lorsque vous verrez une affiche scotchée sur un poteau ou une vitrine; jetez-y un œil, ça ne vous coûte que trois secondes, mais ça peut tout changer pour l'animal recherché. Nous recherchons toujours Orion en Haute-Savoie...

 

Nous remercions vivement toutes les personnes qui nous ont aidés dans ces recherches.

 

 

Lire la suite 10 commentaires

Le rôle capital de la famille d'accueil : il était une fois Becky...

Un jour, alors que je vivais avec ma maîtresse très malade et d'autres membres de la famille complètement indifférents à la détresse de ma maman, encore moins de la nôtre, nous, les chiens de la famille, aurions pu être à l'agonie… Personne ne s'occupait de nous. Oui, je dis « nous » car j'ai d'autres copains qui subissent le même quotidien que moi.

 

Enfin est venu le jour où la maman de ma maîtresse a contacté Galgos France afin de nous venir en aide. La présidente Céline a tout d'abord écrit un résumé sur le site de l'association pour raconter mon histoire. Mais rien… Et puis elle a envoyé un mail à toutes les personnes ayant fait une adoption chez Galgos France.

 

Et voilà que des personnes sont venues me chercher, elles avaient été attristées par mes conditions de vie et surtout mon état de santé ; effectivement, on avait parlé de petit problème urinaire mais là ça dépassait largement ce qui avait été dit ! Je sentais l'urine, une odeur insoutenable, je me faisais dessus en marchant, je baignais constamment dans l'urine. De plus par moment une couleur brunâtre venait se mélanger à l'urine… Il était vraiment temps de faire quelque chose, en espérant que cela ne soit pas trop tard car nous ne savons pas depuis combien de temps je suis dans cet état.

 

Ces personnes ont constaté avec peine les conditions dans lesquelles nous vivions, nous n’étions pas sortis du tout, nous vivions reclus dans l'appartement sous la lumière artificielle ! Ma maîtresse nous aimait mais son état psychologique faisait qu'elle n'avait même plus le goût ni la force de s'occuper de nous, le reste de la famille n'ayant aucun intérêt pour nous.

 

Alors voilà, j'ai regardé ces personnes et puis on m'a mis un collier et une laisse, la porte s'est ouverte et je suis partie très calmement, plutôt confiante ou résignée peut être, me disant ça ne peut pas être pire… On s'est promenés un peu et puis je suis montée sans difficulté en voiture, j'étais un peu rassurée car des nouveaux copains étaient venus me chercher. 

 

Pendant le trajet je n'ai rien dit et puis nous sommes arrivés. Je suis descendue de la voiture, j'ai regardé partout, je n'étais pas habituée à tant d'espace et à cet endroit.

 

Au début j'avais peur de rester dehors, je grattais la porte et j'ai même essayé de la grignoter. Alors, au fur et à mesure, on m'a présenté des copains et puis j'ai pris confiance, j'ai  commencé à bien me détendre et même à trottiner.

 

Ma famille d'accueil était complétement effarée de voir mon état de santé. Ils ont passé les premiers jours  à nettoyer heure par heure la pièce où j'étais, ils ont ouvert les fenêtres parce que l'odeur de l'urine était tellement forte qu'il fallait à tout prix aérer ! Ils m'ont tout de suite emmenée chez le vétérinaire, un traitement a été mis en place et, au bout d'une semaine, une amélioration inespérée est survenue, ouf ! 90% d'amélioration par rapport à l'incontinence et puis cette odeur avait disparu ! J’allais enfin mieux.

 

Ma maîtresse a commencé à payer mes soins mais maintenant, n'ayant aucune solution pour me reprendre dans de bonnes conditions (son état de santé ne montre aucune amélioration), elle a demandé à Céline de me trouver une autre famille d'accueil ou des adoptants car ma famille d'accueil actuelle n'avait pas prévu de me garder à long terme.

 

Oui mais voilà, je suis tellement attachante et gentille… Et puis on me soigne, des traitements sont mis en place, alors après un court moment de réflexion ils ne veulent pas me laisser partir ! En plus, je viens d'avoir d'autres soucis de santé : vomissements, diarrhées hémorragiques. Résultats : deux jours de clinique, perfusions et traitements pendant quinze jours… Et tout ça sous surveillance vétérinaire. Ma famille d'accueil espère sincèrement que cela ne cache pas quelque chose d'incurable.

 

Je la remercie de m’apporter soins et amour et de souhaiter de tout cœur que ce soit pour quelques années.

 

Becky

 

Lire la suite 0 commentaires

Hazel et Orion toujours en fugue : affiches à partager

Lire la suite 1 commentaires

La Fondation 30 Millions d’Amis à l’origine du 1er Code de l’animal

La création du Code de l’animal est une avancée majeure pour le droit des animaux. Ce 1er code est le fruit de la collaboration entre la Fondation 30 Millions d’Amis et les Professeurs de droit privé et spécialistes du droit animalier, Jean-Pierre Marguénaud et Jacques Leroy, et leur équipe d’universitaires.

 

Il constitue un événement symbolique qui illustre la place de l'animal dans notre société d'aujourd'hui. Il réunit de nombreux textes qui étaient dispersés dans les sept codes régissant notre rapport aux animaux et regroupe des dispositions françaises et européennes ainsi que de grandes décisions jurisprudentielles concernant les animaux de compagnie, de ferme, sauvages ou apprivoisés.

 

Cet ouvrage a nécessité plus d'un an de travail et c'est un outil précieux pour les praticiens du droit animalier. Il rend notamment plus accessible la réglementation et établit un état des lieux de la législation.

 

La Fondation 30 Millions d'Amis avait déjà obtenu la reconnaissance du caractère vivant et sensible des animaux dans le Code civil en 2015. L'étape suivante serait de faire coïncider la catégorie des animaux avec leur statut juridique. La Fondation travaille déjà sur les modalités de cette prochaine étape.

 

Source : Fondation 30 Millions d'Amis.

 

0 commentaires

Journées protection animale les 28 et 29 avril à Saint-Clément (89)

Les samedi 28 et dimanche 29 avril, l'association Cani-Félin organise dans l'Yonne les journées de la protection animale avec la participation d'associations, d'éducateurs canins, de vétérinaires, etc.

 

C'est notre déléguée de l'Yonne, Catherine, qui y participera cette année pour représenter Galgos France.

 

1 commentaires

Ils nous ont quittés

C'est toujours très douloureux quand nos compagnons nous quittent. Que tous ces loulous reposent en paix. Nos pensées accompagnent leurs adoptants très sincèrement dans leur peine.


Lire la suite 9 commentaires

5ème rando des galgos à Pont à Mousson (54) le 29 avril 2018

Pour la cinquième année consécutive, Evelyne organise la Rando des Galgos : un circuit facile de 4,5 km à la découverte de la ville de Pont à Mousson.

Une occasion de se retrouver entre adoptants et de partager un moment convivial.

Venez nombreux !

 

2 commentaires

Sorti ou l'histoire d'un amour de chienne qui cherche désespérément sa famille

Bonjour, moi c'est Sorti, comme ils disent "une croisée pas jolie". Je suis une maman courage, j'allais ici et là avec mon gros ventre, pour chercher de la nourriture. J'ai eu mes petits dans une cabane de fortune, et ensuite mise à l'abri à Cuencanimal.

 

Cela fait quelques années que je suis là, six exactement. J'en ai vu partir des heureux qui montaient dans le camion de l'Espoir, mais personne ne regarde une "croisée pas jolie". Pourtant, j'ai un coeur qui bat vous savez, il bat, mais je ne suis plus toute jeune. Bientôt 9 ans. Avouez que je ne fais pas mon âge. Je suis une mamie qui rêve d'une douce et aimante famille, même avec un chat car je m'entends bien avec eux, une famille à qui je pourrais faire les yeux doux, pour avoir des caresses. Je rêve encore et encore au fond de ma niche dans ce refuge qui m'a accueillie. Je suis la "croisée pas jolie", qui vous aime déjà.

 

Pour voir la fiche détaillée de Sorti, cliquez ICI.

 

Texte écrit par sa marraine de coeur, Catherine.

7 commentaires

Hazel perdue : affiche à partager svp

3 commentaires

Notre Taram nous a quittés

Notre cher Taram est parti, une étoile de plus brille dans le ciel.

 

Taram a passé plus de huit ans au refuge, arrivé à Cuenca en 2009. En 2015, nous avions écrit un article sur lui, un des doyens du refuge que personne ne regardait, un « invisible ».

 

Fin janvier, nous lancions un sos pour trouver une famille d’accueil à notre gentil loulou qui avait une énorme tumeur à l’abdomen, inopérable. Nous souhaitions qu’il vive au moins ses derniers jours au chaud dans un vrai foyer. Mélina et ses enfants n’ont pas hésité.

Le 6 mars, nous avions écrit un article pour nous réjouir de l’anniversaire de son premier mois en France. Nous étions si heureux de le savoir à l’abri et aimé.

 

Mais ce 6 avril, Taram nous a quittés. Nous savions l’issue inéluctable mais comme cela fait mal.

Lire la suite 11 commentaires

En direct : l'arrivée du camion en France avec tous les loulous adoptés !

Pour la première fois, nous sommes heureux de vous faire découvrir en direct l'arrivée des loulous adoptés à Mazarin. C'était hier : c'est avec bonheur que leurs adoptants les ont accueillis en direct à la sortie du camion ou un peu plus tard grâce aux covoiturages.

 

Et n'hésitez pas à regarder régulièrement nos vidéos sur la nouvelle chaîne Youtube de Galgos France ICI !

 

13 commentaires

Histoire du logo de Galgos France

Vous vous êtes sans doute demandé si les chiens figurant sur notre logo étaient issus de notre

imagination, alors laissez-nous vous raconter l'histoire du logo de Galgos France, très étroitement liée à la création de l'association.

 

Karine, la fille de Nelly (notre fondatrice), avait fait découvrir le triste sort des galgos à sa mère et toutes deux avaient rapidement décidé d'apporter leur aide personnelle aux refuges en Espagne avec leurs propres moyens. Dès qu'elles le pouvaient, elles chargeaient de l'aide matérielle dans leur voiture pour l'amener là-bas.

 

En février 2006, elles avaient rencontré une association espagnole à Madrid et sont parties chercher Tula, une vieille galga adoptée en France. L'association espagnole les a suppliées de prendre en Famille d'Accueil un autre galgo (Carlito) et son inséparable Margarita qui partageait son box. Tous deux avaient été abandonnés par leur galguero et avaient été mis dans une pension, mais nous étions au cœur de l'hiver et il gelait. Ils risquaient de mourir de froid, d'autant plus que Carlito toussait déjà beaucoup.

 

Lire la suite 7 commentaires

Les chanceux du mois d'avril

27 toutous vont prendre le camion samedi 7 avril pour rejoindre leur famille. 

Anny, Céline et Béatrice seront du voyage avec arrivée dimanche matin à 8 h à Mazarin

 

16 chiens de Cuencanimal

 

LLUNA  

Je suis apparue dans un village où on pratique la chasse avec les galgos. D'ailleurs, c'est un galguero qui m'a attrapée et demandé au refuge de me récupérer. Je vais poser mes patounes définitivement dans les Hauts-de-Seine.

 

ATOS  

Je suis un rescapé de la rue où j'ai passé des années d’errance. Je n’appartenais à personne ; certains me donnaient à manger, d’autres me chassaient. J'ai enfin trouvé une vraie famille en Ariège.

 

GAIA 

Quel bonheur d'avoir croisé nos amies de Cuencanimal car grâce à elles, Daryl, ma soeur et moi pouvons espérer une belle vie. Elle est adoptée dans le Doubs et moi, dans le Lot. Bien sûr nous allons être séparées mais le meilleur est à venir pour nous deux dans nos familles respectives.  

 

DARYL  

Quelqu’un (on ne sait pas s’il avait bon cœur ou si c’était un inconscient) m'a balancée par-dessus la clôture du refuge. Les bénévoles du refuge n'ont pas osé imaginer ce qui aurait pu se passer… Un nouveau chien qui débarque, terrorisé par une telle chute, entouré de chiens bien plus grands dont leur territoire a subi une intrusion par un inconnu… Mais ce cas contribue à prouver la noblesse de ces êtres. Il ne s’est rien passé du tout. Et mon plus grand bonheur est d'avoir trouvé une famille dans le Doubs. 

 

PEPA  

Abandonnée par mon galguero… Maudite histoire qui se répète éternellement. Grâce au refuge, une autre vie s'ouvre à moi dans la Mayenne.

 

BILBA 

J'ai été trouvée dans un village avec une blessure au cou. Une voisine a été attirée par mes hurlements de douleurs. Elle est sortie de chez elle et m’a vue couchée au milieu de la rue, hurlant, le cou en sang. 

Visiblement, on avait essayé de m'arracher la puce électronique avant de m’abandonner et ils m’ont laissée gravement blessée dans la rue. 

J'ai la chance d'être adoptée car on n'apprécie pas souvent la couleur de ma robe. Je vivrai désormais en Seine-et-Marne.

 

NEPAL

J'étais très triste, très seule, désorientée, et à la tombée de la nuit, je m’approchais dangereusement de la route très fréquentée. Je me suis laissée attraper et ma vie a changé. Et elle sera tellement belle en Corrèze ! 

 

STUTTGY

J'errais depuis des semaines dans les rues de Cuenca. Tout le monde me voyait. Craintif, je ne m'arrêtais nulle part. On voyait que j'étais jeune, je voulais m'approcher des gens mais ma méfiance m'en empêchait. Après plusieurs jours d'essais, je me suis enfin laissé prendre. Et après plus de 3 ans passés au refuge, j'ai été remarqué et je vais vivre en Haute-Savoie. 

 

QIMBA

Mes sauveuses de Cuencanimal n'arrivent pas à comprendre comment, moi, un être si doux, si tendre et si bien élevé a déjà connu 3 propriétaires. Et j'espère avoir enfin trouvé "ma" famille pour la vie en Corse !

 

SAUCO

Je me suis glissé dans le local-poubelles d’un complexe touristique. Par chance, la personne qui m’a surpris là a eu la présence d’esprit de refermer la porte et de me  signaler au refuge de Cuencanimal afin de m’aider. Je suis adopté dans la Marne.

 

DUHR

Je suis arrivé à Cuencanimal car mon galguero ne voulait plus de chiens.  C’est toujours la même histoire car à la fin de la chasse, les galgueros commencent à se débarrasser des galgos qu’ils ne veulent plus nourrir une année de plus jusqu’à la prochaine saison de chasse. Je suis arrivée en même temps que ma mère, Mirna, également adoptée via Galgos France. Mes adoptants m'attendent en Ille-et-Vilaine.

 

HAZEL

Moi aussi, j'ai été abandonnée par mon galguero. Il voulait se débarrasser de tous ses chiens. Korn, Kepa faisaient partie de cette meute mais nous avons tous les trois trouvé une famille en France. Pour moi, ce sera dans le Lot-et-Garonne. 

 

ELLA

C’est un galguero qui m'a sauvé la vie ! Il connaissait mon propriétaire et il savait que dès j'aurais atteint mes 4 ans, il allait me tuer (ce sont ses propres mots). Ce galguero en était convaincu et il m'a recueillie avant de demander de l’aide à mes amies de Cuencanimal. Entre galgueros, ils savent très bien comment ils en finissent avec les galgos. Mais quelle chance j'ai eue !  Et je vais vivre dans un très beau département, le Calvados !

 

KEPA 

J'ai été abandonnée par mon galguero qui voulait se débarrasser de tous ses chiens. Heureusement nous avons été sauvés par nos belles étoiles de Cuencanimal. Je vais découvrir la vraie vie en Seine-Maritime. 

 

KORN

Abandonné moi aussi par mon galguero qui voulait se débarrasser de tous ses chiens. J'ai rencontré mes amies de Cuencanimal et ma destinée sera de vivre dans un foyer en Côte- d'Or.

 

SERBAL

Quelqu'un m'a jetée par-dessus la clôture du refuge avec 6 chiens de toutes sortes, des grands, des adultes et des chiots... Une horreur. Mais j'ai eu de la chance de ne pas être blessée dans la chute. Aujourd'hui, j'ai eu double dose de chance car j'ai été remarquée et je vais vivre dans l'Ain où j'oublierai vite les premiers mois de ma vie. 

 

6 chiens d'Adaana

 

LUA  

J'ai passé ma vie à prouver mon amour à ma famille. Tout allait très bien jusqu’à ce qu’un jour, la famille parte en vacances pendant quelques jours et me confie à un proche. A son retour, elle a découvert avec horreur que les autres chiennes de cette famille m'avaient attaquée, me provoquant toutes ces terribles lésions. 

Je devais être euthanasiée car mes anciens maîtres ne pouvaient pas me consacrer tout le temps nécessaire à ma rééducation. Ils ont accepté de me garder jusqu'à mon adoption. Je vais vivre en Belgique.

 

MIRRA  

On m'a trouvé accidentée sur la route. J'étais immobile, mais respirais encore et j'étais encore consciente. J'étais terrorisée et pleurais beaucoup de douleur quand on me touchait. J'avais l'urètre percé, j'attendais des bébés et si mes bonnes fées ne m'avaient pas emmenée, je n'aurais connu le bonheur d'être adoptée. Eh oui, on voulait m'euthanasier ! Merci à elles et à mes adoptants de l'Aude.

 

TOFU  

J'ai été recueilli avec ma sœur Chia (adoptée en Espagne). Nous errions seuls dans une zone rurale, sans nourriture ni eau. Je suis adopté en Suisse. 

 

GUMGUM  

Je fais partie d’un sauvetage dans un taudis où étaient entassés 17 autres chiens. Un monsieur de 90 ans était chargé de s'occuper de nous ; nous appartenions à son fils incarcéré pour une durée indéterminée. J'ai la chance de connaître une autre vie dans les Pyrénées-Atlantiques. 

 

TRUFFO   

Abandonné par ma famille à la perrera à l’âge de 13 ans, mes sauveuses d'Adaana sont rapidement venues me chercher car j'allais être euthanasié… Une horreur… Grâce à elles et Galgos France, j'ai trouvé une famille en Haute-Vienne qui saura m'aimer jusqu'à la fin de mes jours.

 

ROCIO

On m'a trouvée avec mes frères et ma mère à la campagne. Les gens voulaient que nous partions et menaçaient de nous faire du mal... Heureusement, une bonne étoile veillait sur nous. Et grâce à elle, j'ai trouvé une super famille dans l'Yonne.

 

4 chiens d'Adpca 

 

NOGUER  

A un an à peine, j’ai été abandonné et j’ai fini au Centre de Protection Animale où j’ai passé un certain temps, et où personne ne m’a remarqué. C’est pourquoi mes bonnes fées d'Adpca ont décidé de me sortir de là et d’essayer de me donner la chance que je n’ai jamais eue. Et comme une chance ne vient jamais seule, me voilà adopté dans le Maine-et-Loire.   

 

BENI  

Je vivais dans une maison et j’avais un maître, mais un jour, ils sont venus chez nous pour l’embarquer. Apparemment, il avait fait quelques bêtises et il devait être puni pour ses fautes et on n’allait plus le revoir pendant un certain temps.

Je n’ai pas très bien compris ce qui se passait, mais mon intuition ne me laissait rien présager de bon, et je sentais que j’allais me retrouver tout seul. D'une pension, je suis arrivée au refuge d'Adpca il y a 2 ans. Et ma future maison se trouve dans les Alpes-Maritimes. 

 

PIRATA   

Mon histoire est une longue histoire. Malgré mes 5 petites années, j'ai déjà parcouru l’Espagne de part en part. Suite à un abandon, j'ai été recueilli par une association de Cadix, dans le sud de l’Espagne. Cette association avait si peu de moyens et le nombre de chiens abandonnés était si élevé qu’elle s’est rendue compte qu’elle ne pourrait pas y faire face. Aussi, en désespoir de cause, elle a fait appel à toutes les associations de protection animale du pays pour recueillir les chiens dont elle avait la charge. C’est ainsi que je suis arrivé au refuge d'Adpca. Et bientôt je vivrai dans le Finistère. J'aurais beaucoup voyagé ! 

 

CALA

Je suis arrivée au refuge d'Adpca il y a quelques mois, et auparavant, je venais de la fourrière de Zaragoza. J’étais dans un état lamentable. On m’a récupérée couverte de plaies et dans un état de maigreur extrême à cause de toutes les carences et les périodes de faim que j’ai subies. Mais la vie me sourit enfin, fini les privations dont j'ai été victime. Je vais vivre en Dordogne. 

 

NORI viendra en famille d'accueil dans l'Yonne pour soigner un oeil et elle recherche, elle aussi, sa famille pour la vie. 

 

Trois toutous connaissent déjà le bonheur d'être dans leur famille grâce aux adoptants de Tello qui sont allés le chercher au refuge de Cuencanimal. Tous les trois ont déjà posé leurs patounes dans leur nouveau foyer. Arami vit dans les Côtes d'Armor, Tello dans le Morbilhan et Prim dans le Finistère. Vive la Bretagne ! Voici leur histoire : 

 

PRIM  

Je suis apparue errant seule dans la rue. J'attendais patiemment quelque chose (ou quelqu’un ?). Je suis restée de nombreuses heures comme ça. Les voisins m’observaient, certains me donnaient à manger. Je ne me laissais pas attraper, ni caresser, mais dès qu’on s’éloignait, je revenais à ma place et j'attendais. J'ai fini par arriver à Cuencanimal et bientôt toute cette errance ne sera qu'un lointain souvenir car une nouvelle vie a commencé pour moi dans le Finistère.

 

ARAMI

Je suis un rescapé de la rue, tout comme mes compagnons d’infortune, « les 3 mousquetaires », ainsi surnommés par les habitants du village où nous avons passé des années d’errance. Nous n'appartenions à personne ; certains nous donnaient à manger, d’autres nous chassaient. Ensemble, nous avons démontré nos capacités à survivre et à rester des amis soudés. 

 

TELLO

Ma vie était en danger. Je vadrouillais sur la voie rapide, très fréquentée. Quelqu’un me nourrissait, mais j'étais tellement sur mes gardes, ayant subi de plein fouet mon abandon, moi si sociable. Je parcourais de très grandes distances sur la route à travers des zones urbaines. Quel soulagement pour les bénévoles quand je suis enfin entré dans la cage-trappe spéciale qu'elles utilisent pour les captures. Une fois pris au piège, j'ai capitulé, reconnaissant. Et grâce à leur ténacité, à leur volonté, la vie m'a offert un beau cadeau, une adoption dans une famille qui, du Morbilhan à Cuenca, a fait tout ce trajet pour venir me chercher et découvrir le lieu où je vivais.  

8 commentaires

La générosité de Joseph : une nouvelle estrade pour décharger nos loulous

Joseph est très engagé dans la protection animale, il a d'ailleurs fait le dernier voyage de Galgos France.

 

Mais c'est aussi un fin bricoleur. Aussi, Anny lui avait demandé s'il accepterait de fabriquer une estrade qui nous permettrait de décharger les toutous du camion en toute sécurité à leur arrivée en France.

 

En effet, nous avions encore en mémoire le voyage avec l'imposant Pancho pour qui nous avions dû retourner notre plus gros Vari Kennel en guise de marche !

 

Joseph a non seulement fabriqué l'estrade mais il a également offert tous les matériaux à Galgos France !

 

Elle sera ainsi très utile pour descendre des chiens handicapés (comme Zion dernièrement et Lua prochainement).

 

Un énorme merci à Joseph pour sa générosité et son talent mis au service des loulous.

 

5 commentaires

Perdu Orion : annonce à partager svp

6 commentaires

Merci à nos adoptants !

Bonjour à toutes et à tous nos chers adoptants,

 

Vous avez reçu par mail comme chaque année, un formulaire afin de donner des nouvelles de votre ou de vos toutou(s) adopté(s) chez Galgos France. Nous vous remercions énormément, cela nous fait très plaisir de voir ce que deviennent nos petits protégés, mais surtout, un plaisir immense de la part des bénévoles espagnols qui reçoivent également photos, vidéos et autres petits mots de votre part.

 

Cette année encore, vous avez été quelques centaines  à répondre à notre appel. L'année prochaine, soyez encore plus nombreux, faites nous de belles photos, vidéos, et écrivez de belles choses sur votre petit coeur à quatre pattes.

 

A vos appareils photos,  téléphones ou  caméscopes !

 

Sans vous rien ne serait possible, alors adoptez en refuge via notre  association de préférence mais surtout n'achetez pas en animalerie ou en élevage. Merci. 

 

Rien ne vous empêche tout au long de l'année de nous faire des petits "coucou". Nous serons toujours heureux de les recevoir, via le formulaire qui est sur le site à cet effet ICI ou par mail à catherine33@galgosfrance.info. Merci par avance.

 


Lire la suite 3 commentaires

GABRIELLE, déléguée Galgos France

Je connais les lévriers depuis plusieurs années déjà ; j'ai eu ma whippet à l'âge de 14 ans. Lorsque j'ai rencontré mon compagnon il y a trois ans, il est lui aussi tombé amoureux des lévriers mais les whippets étaient trop petits à son goût, aussi s'est-il renseigné sur les autres type de lévriers. Il est alors tombé sur les Galgos. Ils étaient parfaits pour lui donc lorsqu'il a recherché comment en adopter un, il est tombé sur toutes les associations de protection possibles.

 

Nous avons alors découvert Galgos France. Mon compagnon y a trouvé l'amour de sa vie version canine : Anissa. Nous sommes allés la chercher le 25 juin 2017, à la suite de son voyage la ramenant d'Espagne. Lorsque tous les chiens sauvés sont sortis du camion, un flot d'émotions a parcouru toute l'assemblée. Je savais quelles horreurs se passaient en Espagne pour ces chiens mais les voir en vrai après leur sauvetage a rendu le tout beaucoup plus intense.

 

J'avais lu les histoires de presque tous les chiens présents dans le camion. Celle qui m'avait le plus marquée était celle de Life, un mâle galgo laissé pour mort après avoir été tabassé à coups de pelle dans un champ. Malgré sa terrible vie passée là-bas depuis sa naissance et les séquelles qu'il gardera a vie, à la descente du camion; ce chien s'est montré tellement affectueux, a cherché l'attention et la tendresse des humains présents autour de lui, sans aucune crainte ni aucune rancune envers nous. Juste heureux d'être là, les pattes dans l'herbe, prêt à rejoindre une véritable famille.

 

En rentrant à la maison avec notre nouvelle fille, je n'ai pas cessé de repenser à ces chiens, ceux qui étaient encore coincés en Espagne, subissant la cruauté des galgueros, et à cette association qui se démène comme elle le peut pour les sauver. Cette association qui aura perpétuellement besoin d'aide pour en sauver toujours plus des terribles souffrances quotidiennes.

 

J'ai donc fait une demande pour devenir déléguée, pour pouvoir les aider, ne serait-ce qu'un peu, à mon niveau. Et les aides se font de différentes façons : les parrainages, les dons, les collectes, tout est utile pour nourrir, loger et surtout soigner les blessures de ces magnifiques animaux qui rendent l'amour au centuple !

 

Gabrielle, déléguée Loire Atlantique (44)

 

1 commentaires

Orion et l'histoire d'une rencontre avec son adoptante

Après la perte douloureuse de mon grand Loulou, Maverick, un berger allemand, j'ai dû faire face à un grand vide. Et peu à peu, le souhait d'un autre chien était devenu une évidence. Me voilà sur les sites de recherche et un jour, je me retrouve face à toi, mon bel Orion. Touchée par tes 8 ans de chenil depuis ta naissance, tes grandes peurs et par ton regard qui n'a pas besoin de mots, je décide, sans savoir où je mettais les pieds, d'envoyer un formulaire à Galgos France.

 

Ayant plutôt l'habitude d'aller à la spa du coin, je me retrouve prise dans une aventure aussi effrayante qu'attirante et un jour, après plusieurs échanges avec Laure, je lui dis oui. Oui pour faire 500 km pour venir te chercher, oui pour prendre le risque de tes traumatismes, oui pour prendre un chien adulte et vivre peut-être sa mort plus tôt, oui pour l'aventure avec toi, hors des zones de confort, là où on existe vraiment, là où le tout est possible, là où le présent sera notre temps et la douceur notre devise.

 

Un beau jour de mars, me voilà partie pour te rejoindre à Narbonne, là où nous avions rendez-vous. Sous un rayon de soleil, je te découvre enfin dans ta cage de transport et mes larmes coulent, d'un mois de questions, de pensées, d'émotions où tu étais déjà le sujet de prédilection de la famille. Dans un petit terrain de l'Aude, nous nous découvrons accompagnés d'Anny et de Béatrice, qui t'ont remonté de Saragosse, ainsi que de Nelo et de sa nouvelle maîtresse. Après des émotions fortes et des conseils partagés avec ces merveilleuses personnes, te voilà reparti avec moi dans un coffre de voiture direction le pays du mont blanc.

 

Depuis maintenant une semaine, tu découvres tout et tu vis tes premières fois dans un foyer. Et avec mon compagnon, ton nouveau maître, tu nous émerveilles de tes premières victoires. Chaque moment ordinaire devient avec toi extraordinaire. En une semaine, tu manges, bois, fais tes besoins dehors, acceptes nos caresses, adores spécialement les longs massages pour te détendre, acceptes d'être promené en longe, acceptes les copains chiens et chats que tu découvres... Sous tes couches de traumatismes, tu te dévoiles être une pépite, un joyau.

 

Bien sûr, nous avons encore du chemin mon "pion pion" pour que tu aies moins peur et que surtout tu n'aies plus envie de te cacher, de te tapir mais au contraire, de te lever et d'oser ta liberté. Orion, remercions ensemble toutes les personnes qui t'ont amené jusque-là et qui ont permis de nous rencontrer, les travailleurs du chenil, Anny et Béatrice, ta marraine, qui vibrent toutes les deux l'amour et la bonté et puis Laure, si gentille, qui a répondu à toutes mes peurs avec patience et compréhension. Orion, je te sauve comme tu me sauves car tu symbolises l'espoir et permet l'aventure de la vie.

 

Je te cajole tendrement et je t'aime.

9 commentaires

Hommage à Mel

 

J’ai angoissé toute la nuit. J’ai tourné en rond, j’ai pleuré, beaucoup... Et j’ai fini au petit matin par écrire sur Facebook ce que je ne pouvais expliquer, ça prend aux tripes, mais je savais ! Je savais que j’allais recevoir cet appel. Celui que je ne veux pas avoir. Celui que je redoute.

 

Je finis par m’endormir dans le canapé... Et vers 10h, le téléphone sonne. Je sursaute et répond. Pas de panique ! C’est ton papa. Mais quelque chose ne va pas... Il me dit : « Il faut que je te parle » mais je lui coupe la parole. J’ai compris ! Non ! Je hurle : « Non ! Non ! Non ! » au téléphone. Je ne veux pas l’entendre ! Je ne veux pas le croire ! Mais dans mes hurlements, j’entends, je l’entends me dire que SI ! Tu es parti... « Mon bébé ! J’ai

perdu mon bébé ! » J’hurle, je pleure, je m’effondre au sol... J’en veux à la terre entière ! Je tape dans le mur, j’ai tellement mal à l’intérieur, je veux que la douleur s’arrête, je veux me réveiller de ce cauchemar. Ce n’était pas dans l’ordre des choses, je n’étais pas prête ! Puis, j’ai voulu comprendre. Pourquoi c’est papa qui m’annonce la nouvelle ? Comment et pourquoi es-tu parti ? Je n’ai même pas pu t’accompagner, te dire une dernière fois combien je t’aime !

 

C’est Tata Marina qui a été la première au courant. En appelant la clinique ce matin-là pour ses loulous, elle a voulu prendre de tes nouvelles. Elle est tombée de haut quand elle a su. Et la clinique lui dit que je ne sais pas encore car ils n’ont pas réussi à me joindre. C’est elle qui a prévenu papa, sachant que lui seul arriverait à me joindre. Me restait à appeler la vétérinaire qui m’expliquera que tu présentais une paralysie des quatre pattes ainsi que des convulsions au petit matin… Elle a dû agir vite et te laisser partir en paix. Je suis en état de choc ! Pourquoi toi ? Pendant un moment, je ne voulais pas accepter : c’est juste une blague de mauvais goût mais ce n'est pas grave, en vérité, tu es toujours là ! C’était tellement réconfortant de garder un espoir... Mais, non, c’est réel !

 

Tu ne lanceras plus ton jouet en l’air pour le rattraper après, tu ne me feras plus rire, tu ne te coucheras plus sur TON pouf, tu ne feras plus de saut de cabris en jouant, tu ne seras plus le clown de la maison, tu ne viendras plus à la fête foraine, de la musique ou de la bière avec moi, tu n’embêteras plus ton frère et ta sœur, tu ne connaîtras jamais les vacances en famille à la montagne ou à la mer, ni même les promenades à cheval. Tout le monde croyait que tu étais le maillon faible de la famille mais tu étais notre force !

 

Lire la suite 18 commentaires

Des nouvelles de Fernando

Nous vous avions sollicités, début février, pour le parrainage de Fernando, le podenco papa des chiots d'Isabella. En effet, Fernando avait eu une attaque brutale de leishmaniose.

 

Aujourd'hui, Fernando a fini son traitement de Milteforan et continue avec l'Allopurinol. Il va mieux. Malheureusement, il semblerait qu'il soit en train de devenir aveugle à cause de la maladie. 

 

Fernando a rendez-vous mardi chez un spécialiste ophtalmo à Valencia pour savoir si quelque chose peut être fait pour ses yeux.

 

Nous espérons que sa santé va s'améliorer et qu'il ne perdra pas la vue. Nous vous tiendrons au courant de l'évolution de son état.

 

Nous remercions vivement les généreux donateurs qui nous ont permis de recueillir 395 € pour les soins de Fernando. C'est grâce à eux qu'il est possible de donner les meilleurs soins possibles à ce gentil loulou.

Lire la suite 7 commentaires

Voyage spécial de mars 2018

Voyage spécial au refuge d'Adpca de Zaragoza effectué en voiture pour deux toutous, Orion et Nelo les 11 et 12 mars.

 

Galgos France est partenaire du refuge Adpca de Zaragoza et nous avons décidé, suite à l'adoption d'Orion, au refuge depuis 8 ans, d'effectuer un voyage "spécial" pour lui avec sa marraine de coeur. Ce voyage a permis également de ramener Nelo, un podenco. 

 

La suite du récit ICI

4 commentaires

Misha raconte son arrivée chez ses adoptants

Bonjour,

 

Je m’appelle Misha pour ceux qui ne me connaissent pas et voici l’histoire du début de ma nouvelle vie.

 

Après avoir passé de longues heures dans un camion, je pensais me reposer un peu quand subitement une porte s’ouvrit et l’on me présenta à une dame qui versa une larme en me voyant. « Chouette, une dépressive ! Ca commence bien » me suis-je dit, moi qui voulais être tranquille ! Bref, on me fit faire un tour pour marcher dans un verger mais je n’avais qu’une envie, creuser un trou dans la terre, me cacher et ne plus bouger !

 

Finalement, je ne sais plus comment, je me suis retrouvée dans le coffre d’une voiture, couchée sur un coussin très confortable. Il y avait devant un monsieur qui semblait sympa –normal, c’est lui le narrateur- et qui conduisait, la dépressive assise à côté et derrière une jeune fille qui ne lâchait pas son téléphone. Epuisée, je me couchais et dormais plusieurs heures, sereinement. Je fus réveillée subitement par des secousses dans la voiture me faisant penser que l’on traversait un champ de mines. Je me mis assise, regardai la route qui semblait normale. Puis j’aperçus dans l’habitacle que c’était la dame qui conduisait maintenant et que le monsieur à côté transpirait à grosses gouttes récitant pleins de prières. 
 

Nom de Zeus. J’avais gagné le pompon : une dépressive et un pasteur dans la voiture ! Heureusement, la jeune fille ne semblait pas plus inquiète que cela et fixait toujours son smartphone. Je décidais de me rendormir.

 

Arrivée à la maison, on me mit dans une pièce avec mon couffin près d’un radiateur, avec de délicieuses croquettes et un bol d’eau. Et re-dodo.

 

Le lendemain, trois personnes sont venues me réveiller avec plein de caresses.

 

On me fit faire le tour de la maison ; je découvris qu’il y avait un chien de ma taille et un petit chien qui portait une couche. Ils étaient tous sympas mais un peu bizarres quand même, faut l’avouer ! En plus, ils ne parlaient même pas espagnol. Quelle idée, mais quelle idée !!!

 

Avec le temps, je compris certaines choses. La kamikaze du volant était ma mère adoptive, celui que j’avais pris pour un pasteur n’était pas pasteur mais mon père adoptif, et la fille hyper méga connectée avec son smartphone était ma sœur. Ah j’oubliais, celle que j’avais pris pour une dépressive n’était pas dépressive mais émue car impatiente de me rencontrer. Vous suivez ??? Non ? Normal, c’est une famille de ouf !

 

Mon couffin se déplaça dans la salle à manger où j’aimais m’installer pour observer ces êtres étranges. Et quand je dis étranges, le mot est bien faible.

 

Je remarquais très rapidement que mes deux autres compères s’asseyaient eux sur le canapé et regardaient la télévision avec mes parents adoptifs. Je décidais d’en faire autant. On me laissa faire. En plus j’avais droit à des papouilles… Que demander de plus ? ! Il faut quand même que je vous dise que les films choisis par mon père adoptifs sont les plus intéressants –normal, c’est encore lui le narrateur-.
 

Lire la suite 9 commentaires

EVELYNE, déléguée Galgos France

 

En 2007, j’ai découvert le monde cruel des galgos… En effet, mon amie Francine venait d’adopter Célia, une jolie galguinette noire qui fut rejointe quelques mois plus tard par Nata la blanche.

 

A l’époque, nous avions deux séniors et, lorsque nos deux loulous nous ont quitté (l’un en 2008 et l’autre en 2009), je me suis tournée naturellement vers Galgos France pour une adoption. C’est ainsi que Négrita est arrivée à la maison et sa sœur Pinta un an et demi plus tard.

 

Et je suis alors devenue membre actif et famille d’accueil pour Tomas, Zupo, Chicuelo, Morante, Laurel, Ico… Morante et Laurel sont restés.

 

C’est donc dans la lignée que j‘ai fait ma demande pour être déléguée, c’était en janvier 2014 et progressivement je me suis investie davantage, surtout après mon après mon premier voyage en Espagne en octobre 2014… Il restera gravé à jamais dans mon cœur.

 

Aujourd’hui je suis "modératrice" sur le forum public et je m’occupe également de la boutique. Je voudrais parfois faire plus, mais l’éloignement est un frein. Aussi, j’organise régulièrement des petites manifestations et je participe à d’autres évènements pour faire connaître Galgos France et sensibiliser les gens au sort des galgos et podencos.

 

Evelyne, déléguée Meurthe et Moselle (54)

6 commentaires

Ils nous ont quittés

Nous avons appris avec beaucoup de tristesse la disparition de dix loulous qui étaient tout pour leurs adoptants. Nous les assurons de notre soutien dans ces moments si douloureux.

 


Lire la suite 11 commentaires

Un mois de bonheur pour Taram : un anniversaire à ne pas manquer !

Notre cher Taram est arrivé en France dans sa famille d'accueil il y a un mois.

 

Rappelez-vous : nous avions appris avec une grande tristesse, lorsqu'il était encore à Cuencanimal, qu'il avait une énorme tumeur à l'abdomen. C'était alors hors de question pour les bénévoles espagnols et français de le laisser au refuge.

  

En effet, Taram y était depuis 2009 et personne jamais n'avait posé les yeux sur lui pour l'adopter. Toute une vie d'errance et des années de refuge alors que Taram est un rayon de soleil aimé par tous ceux qui l'approchent.

 

Notre appel a été entendu et une merveilleuse famille d'accueil a proposé de prendre Taram

pour lui offrir le bonheur d'un vrai foyer. Merci à Mélina et ses enfants.

 

Depuis Taram a eu des moments difficiles liés à sa tumeur et des douleurs difficiles à supporter. Mais il les a surmontés et va mieux. Le vétérinaire dit qu'il faut simplement laisser le temps passer, surveiller. Taram vieillit mais tant qu'il profite de sa nouvelle vie, c'est positif. D'ailleurs, il a repris du poids.

 

Lire la suite 9 commentaires

LAURE, déléguée Galgos France

 

Suite à une rencontre hasardeuse avec une association de défense des galgos, j'ai réussi à convaincre mon compagnon d'adopter un pauvre malheureux. J'ai donc lancé ma demande en janvier et ma Lilith est arrivée le 23 février. Et là, le déclic, le coup de foudre, la découverte de cet être si doux, si sensible, si noble... Je pourrais lui trouver encore mille qualités.

 

 

 

Un ange est entré dans ma vie et je veux me battre pour tous ses semblables qui sont encore là-bas, en enfer pour ceux qui ne sont pas encore arrivés au refuge. En mai, j'ai demandé à faire le voyage en Espagne et j'ai découvert un univers incroyable et des personnes toutes plus extraordinaires les unes que les autres. Le hasard a fait que, lors de ce voyage je suis revenue avec une petite croisée galga de quelques mois que ses "adoptants" avaient décidé de ne plus prendre au dernier moment.

 

 

 

Suite à ce voyage, j'ai donc décidé de devenir déléguée. C'était en été 2014 et depuis ce jour je me bats corps et âme pour nos espagnols. Je m'occupe aujourd'hui des demandes d'adoption et, malgré quelques déceptions, je remercie tous ces magnifiques adoptants sans qui on ne serait pas là aujourd'hui.

 

 

 

Laure, déléguée Haute-Garonne (31)

 

10 commentaires

Spyro cherche une famille

Bonjour, je m'appelle Spyro et j'aurai 9 ans en avril prochain. D’où je viens ? Nul ne le sait ! J’ai erré des semaines, refusant la main tendue par les humains. Je m’enfuyais, j’avais trop peur de ces mains……

 

Ah ! si je pouvais parler, je vous raconterai mon passé avant Cuencanimal, attaché à une corde si courte ! Un jour, elle a cassé. Mais tous ces moments de solitude, de vie “sauvage”, sans amour, m’ont rendu peureux. Je me nourrissais de peu et un jour, parce que j’avais sans doute plus froid que d’habitude, parce que mon corps n’en pouvait plus, j’ai lâché et je suis entré dans un espace accueillant que les humains appellent “cage-trappe".

 

Je suis donc au refuge de Cuencanimal depuis février 2012. Les hivers se succèdent aux étés et rien, ou si peu, ne change dans ma vie. Je suis nourri, caressé mais nous sommes si nombreux qu’il n’y a pas assez de mains pour nous cajoler longuement chaque jour. Ah ! ces mains que je refusais avant !

 

6 ans déjà ! Comme la vie file ! Et pas un regard pour moi, pas une demande d’adoption. Pourtant, combien d’ami(e)s ont pris le camion blanc avec ces personnes qui parlent une langue que je ne connais pas. Mais comme leur voix est douce, comme j’aurais aimé me laisser caresser…. mais cette fois encore, j’ai fait mon timide. Alors, je n’ai pas un physique remarquable mais j’ai tant d’amour à donner. Je m'entends à merveille avec tous mes congénéres, mâles ou femelles.

 

Accordez-moi une chance de connaître enfin une vie de famille. Merci du fond de mon coeur humble et bon. S'il vous plaît, adoptez-moi !

 

Votre SPYRO

 

3 commentaires

Poème de l'adoptante de Lena : "Petit arbre"

Je suis un petit arbre enraciné avec d'autres bien plus petits,

Je suis un petit arbre qui vient de résister à une tempête,

et tous les autres qui se retrouvent à terre.

Je suis un petit arbre qui commence à grandir

au fil des saisons,

La chaleur de l'été et le froid de l'hiver m'ont rendu

plus vigoureux, bien plus fort.

Je suis devenu, au fil du temps un arbre majestueux,

un arbre volumineux,

aux branches innombrables dans l'ibérique la plus profonde.

Je ne suis plus ce petit arbre ;

Je suis devenu l'oeuvre macabre, le support sur mes branches

de la folie des hommes.

Je suis un très grand arbre, devenu plus vieux,

beaucoup plus vite.

A mes branches se penchent des êtres majestueux,

à une corde où se bercent tous ces Galgos.

Je suis un arbre maintenant bien vieux, bien trop vieux.

Je voudrais que tempête se fasse pour me déraciner

et n'avoir plus jamais à porter l'horreur des hommes dans

ce pays ibérique.

Je rêve d'être ce petit arbre et tout simplement tomber comme

les autres ...

Sophie, adoptante de Lena

 

4 commentaires

Résultat de la collecte de croquettes de février en Dordogne (24)

Véronique, une sympathisante de Galgos France, a organisé une collecte de croquettes du 5 au 10 février. Elle en a profité pour renseigner les personnes, nombreuses, intéressées par le sort des galgos.

 

La collecte fut un franc succès avec 1 224,70 kilos de croquettes et 281,30 kilos de boites de pâtée récoltés.

 

Nous remercions Véronique et les bénévoles sensibles à cette cause qui l’ont aidée pour atteindre ce beau résultat : Mauricette F., Jacqueline L. Marie-Christine A., Agnès V., Latifa G. Dominique C. Patricia C., Valérie R. Christine S., Sylvie G., Audrey D. Nadine D. ! Certaines sont bénévoles dans d'autres associations et sont venues pour aider les chiens des refuges espagnols. Merci pour ce bel exemple de solidarité entre associations !

 

Nous remercions également Hyper U de Boulazac qui les a accueillies dans de si bonnes conditions.

 

5 commentaires

Récit du voyage de février 2018

Récit écrit à quatre mains par Joseph, très investi dans la protection animale et premier voyage, mais sans doute pas le dernier et Béatrice, déléguée. Anny, vice-présidente de Galgos France les accompagnait.

La suite du récit, vidéos et photos ICI

3 commentaires

Appel à parrainages pour soigner Fernando, le podenco

En mai 2017, les bénévoles d'ADAANA ont trouvé Fernando dans la remorque de chasseurs. Il y était enfermé, sans eau ni nourriture alors qu'il commençait à faire chaud. Le pauvre podenco avait en outre des blessures sur les pattes et le museau en sang !

 

Après les premiers soins, un test a été réalisé qui s'est malheureusement révélé positif pour la leishmaniose.

 

Fernando, c'est le papa des bébés d'Isabella (une podenca de la même meute) qu'il a élevés avec patience et amour. Il a vu Isabelle partir en France après son adoption, puis chacun des sept chiots, et est resté seul au refuge. 

 

Aujourd'hui, la maladie s'avère très virulente : Fernando a perdu beaucoup de poids et un voile s'est posé sur ses yeux. Il est actuellement dans une famille d'accueil en Espagne et n'est pas transportable en raison de son mauvais état de santé.

 

Nous faisons appel à vous, à votre générosité, pour parrainer Fernando et ainsi nous aider à le soigner.

 

Pour cela, rendez-vous sur notre site ICI.

 

Vous pouvez aussi envoyer un don en précisant "pour Fernando" en  cliquant ICI.

 

Un grand merci pour votre aide.

4 commentaires

Adoptions en Espagne pour 14 toutous

14 chiens ont été adoptés en Espagne ces derniers mois, souvent par leur famille d'accueil pour Adaana. 

Souhaitons leur à tous une belle vie et de ne plus jamais connaître l'abandon et la maltraitance. 

 

ADAANA

 

SHANIA, MUSTO, RUBBIE, ORIO, DUDO, ANITA, DRAIN, SELVITA et KOCKY 

 

CUENCANIMAL

 

SKY, GOLDEN et LOKI

 

ADPCA 

 

THORP et SIVER 

4 commentaires

Manifestation du 3 février à Toulouse contre le martyr des lévriers

L'association One Voice a organisé une manifestation à la dernière minute à Toulouse le 3 février dernier et nous a proposé d'y participer.

 

Elisabeth L., l'adoptante de Triss, a bien voulu nous représenter car nous étions tous occupés par le voyage qui arrivait le dimanche. Installée devant la banderole de Galgos France, elle a été sollicitée de toute part pour répondre à des questions de personnes très intéressées par la cause des galgos. Le message est bien passé.

 

Stéphanie, maîtresse de Hazel - Salada était présente également pour soutenir notre cause.

 

 

Une nouvelle manifestation sera prévue et mieux anticipée. Nous nous en réjouissons.

 

Merci à tous ceux qui sont venus de Toulouse et des environs pour nous soutenir.

 

 

3 commentaires

Lévriers espagnols, galgos martyrs

Comme chaque année, la saison de chasse a commencé il y a plusieurs mois en Espagne et, comme chaque année, on appréhende l’horreur que signifie la fin de la chasse en février. Les galgueros (chasseurs) vont en effet se débarrasser de leurs galgos (lévriers) devenus inutiles.

 

Contrairement à la France où cette chasse est interdite depuis 1944, les galgueros utilisent des galgos pour la chasse au lièvre ou au lapin. Les galgos ne sont pas considérés comme animaux de compagnie en Espagne ! Ils ne servent qu’à la chasse. Tout comme leurs cousins, les podencos, qui eux sont utilisés comme outils de travail dans les campagnes.

 

Les associations estiment à 50 000 le nombre de galgos tués, abandonnés ou mutilés, tous les ans. Ils seront ainsi abandonnés loin de tout (les membres brisés pour qu’ils ne puissent pas revenir), jetés vivants dans des puits, pendus (les pattes ne touchant pas le sol afin que l’agonie soit plus lente), brûlés vifs, enfermés dans une cave sans eau ni nourriture, etc. Tout ça parce qu’ils auront mal chassé et sali l’honneur de leur galguero.

 

Certains galgos seront ramassés et placés en "perreira", sorte de fourrière où la majorité d'entre mourront de faim, de blessures, ou sera gazés dans d’atroces souffrances.

 

Certains auront la chance d’être sauvés par des bénévoles d’associations espagnoles qui oeuvrent sur place pour les secourir mais à peine 10% seulement seront adoptés dans leur pays d’origine. Beaucoup d’associations, en France mais aussi ailleurs en Europe, se mobilisent également pour les faire adopter dans leur pays. Mais c’est si peu au regard du massacre perpétré en Espagne.

 

Galgos France fait partie de ces associations qui soutiennent des refuges espagnols et souhaitent qu’un jour enfin le gouvernement espagnol mette fin à cette coutume barbare et s’élève contre cette tradition ancestrale.

 

Rejoignez notre combat et aidez-nous à les aider !

 

Lire la suite 8 commentaires

Adoptés, ils sont arrivés en France ce matin !

Ces 21 loulous ont la chance d'avoir trouvé un foyer. Nous leur souhaitons plein de bonheur ainsi qu'à leurs adoptants !

 

8 commentaires

Histoire des toutous du camion de février 2018

Le voyage aura lieu du 2 au 4 février avec Anny, Béatrice et Joseph. Uniquement des adoptions au refuge de Cuencanimal cette fois-ci !

 

Voici le nom des heureux chanceux et un peu de leur histoire. 

 

EILEEN (adoptée en Ariège)

Eileen fait partie d’un des sauvetages extrêmes que nous avons eus dans un village. Nous ne savons pas à quoi a pu ressembler la première année de vie d’Eileen, mais son état lors de son sauvetage nous laisse supposer qu’elle n’a pas été aimée.

 

LEXA (adoptée en Haute-Loire)

Son galguero s’en est débarrassée… Ce propriétaire à qui elle a été si fidèle et soumise, il ne la veut plus et il ne peut plus la nourrir.

 

LILIANA (adoptée en Seine-Maritime)

Elle a été abandonnée dans une zone rurale, mais elle n’y a pas réfléchi à deux fois et elle s’est approchée de la zone habitée, à tel point qu’elle s’est fixée dans une maison de campagne comme pour dire : «je m’installe là». Grâce à cette attitude audacieuse, Liliana a réussi à faire craquer les propriétaires qui ont fait tout leur possible pour trouver une solution favorable à cette petite chienne

 

MARISOL (adoptée en Haute-Garonne)

Marisol a été sauvée par une autre association partenaire qui nous a demandé de la recueillir pour lui trouver une super famille, et pour qu’elle ne soit plus jamais un outil pour la chasse.  

 

TAISSA (adoptée en Isère)

On nous a signalé Taissa en plein hiver, par des températures très basses. Elle se laissait timidement entrapercevoir dans un village. Quelqu’un la nourrissait, mais une autre personne lui voulait du mal. Nous avons dû utiliser des techniques de capture spécialisées, mais quel soulagement de l’avoir sauvée..!  

 

NIGAL (adopté dans le Val-d'Oise)

La première fois qu’il a été aperçu, il venait d’être abandonné au bord d’une route, mais il ne s’est pas laissé attraper…. Le lendemain, il était plus calme et il s’est rapproché des environs d’un petit village. La même personne qui avait essayé de l’attraper a pu gagner sa confiance. Heureusement..! Nigal était enfin sauvé.. 

 

PARKER (adopté dans le Haut-Rhin)

On les utilise jusqu’à ce qu’ils ne servent plus. Le galguero de Parker ne le voulait plus et il ne pouvait plus le garder. 

 

RUTI (adoptée dans le Gers)

Parfois, nous aimerions qu’ils puissent parler pour nous raconter ce qu’ils ont vécu et pouvoir les comprendre encore mieux. Mais dans le cas de Ruti ce n’est pas la peine, il n’y a qu’à la regarder… ses yeux, son allure, ses mouvements… Elle n’a pas eu une vie facile. Tout ce que nous ressentons, c’est qu’on doit la prendre dans nos bras et l’aimer. 

Remise par son galguero, sans commentaire. Ruti a presque 11 ans et enfin une autre vie s'ouvre à elle

 

MIRNA (adoptée dans la Manche)

La pauvre Mirna est arrivée exténuée à Cuencanimal… Une vie de misère et de changements de propriétaires, passant de mains en mains, exploitée pour la reproduction quasiment jusqu’à ses 10 ans… Son galguero s’est débarrassé de plusieurs galgos car il ne pouvait plus les nourrir.

 

TROY (adopté en Gironde)

Nous savons que la meilleure amie de Troy était une petite fille de 10 ans à qui il doit manquer terriblement. Il vivait dans la même maison que Capitan.

 

ZION (adopté en Belgique)

Trouvé errant avec une fracture ouverte à la patte avant droite. A dû malgré tout être capturé par cage trappe.

 

AMAIA (adoptée en Haute-Vienne)

On nous les avait souvent signalés ; Jonan et Amaia suivaient humblement le premier venu car ils avaient besoin d’une personne de référence. 2 mâtins énormes dans la rue. Parfois, ils recevaient de furtives caresses. On nous a raconté que certaines personnes changeaient même de trottoir, mais les pires, ce sont ceux qui les battaient et leur lançaient des objets. Jonan avait laissé Amaia en janvier 2017 et elle venait de perdre son meilleur ami, son repère. Voilà belle Amaia, tu as enfin ta famille et tu fêteras tes 8 ans en juillet avec elle après 3 ans et demi de refuge. 

 

 

JORDI (adopté dans les Yvelines)

C’est une association partenaire qui a récupéré Jordi jusqu’à ce que nous puissions le prendre. Il est arrivé terrifié ; il mordait tellement il avait peur !

 

YOPA (adoptée dans les Bouches-du-Rhône)

Elle vivait avec sa fille Nety et beaucoup d'autres chiens (pas castrés) dans une propriété rurale. A cause des plaintes des voisins, elle sont arrivées à Cuencanimal. Elle a dû enchaîner les portées. Bientôt 8 ans et enfin une famille après presque 5 ans de refuge. 

 

MISHA (adoptée en Meurthe-et-Moselle)

Misha était « la chienne qui traîne par là », celle qui n’appartenait à personne, mais elle était toujours là. Elle ne dérangeait personne dans le village ; elle se poussait si elle croisait quelqu’un dans la rue, ou bien elle s’approchait si elle apercevait une personne sans mauvaise intention. Un jour, elle est apparue atrocement blessée et mutilée. Mais quelle horreur, l’état dantesque dans lequel nous avons trouvé Misha…! Comme nous aurions aimé arriver avant, ma princesse, tu ne méritais pas tant de blessures sur ton corps, à errer pendant tout ce temps. 

 

WIND (adoptée dans l'Hérault)

Abandonnée par son galguero qui ne la voulait plus car elle avait le col du fémur disloqué. C’est une ancienne lésion qui n’a jamais été soignée.

 

Nous remonterons également trois galgas et deux croisés en famille d'accueil :

 

INES dans l'Yonne ; CARA en Moselle ; OONA en Meurthe et Moselle ; CAPITAN dans le Tarn et Garonne et TARAM dans la Drôme. Ces cinq toutous cherchent leur famille pour la vie. 

5 commentaires

Collecte de croquettes en Dordogne (24) du 5 au 10 février

Véronique, une sympathisante de Galgos France, organise une collecte de croquettes pour notre association du 5 au 10 février.

 

Lieu : Hyper U de Boulazac (face à l’AFPA) en Dordogne (24).

 

Tous les jours de 9h à 19h30, du 5 au 10 février.

 

Véronique vous attend nombreux pour soutenir la cause des galgos et des podencos d’Espagne.

 

Merci par avance.

 

0 commentaires

Marche pour les lévriers à Toulouse samedi 3 février

Ce samedi 3 février, Galgos France participera à l'initiative de l'association One Voice pour faire connaître le triste sort des lévriers à travers le monde.

 

Nous vous invitons à nous rejoindre, vous qui avez adopté un chien martyr d'Espagne, galgo ou pas, afin de montrer votre soutien à notre cause.

 

Cette marche ayant été organisée il y a quelques jours à peine, nous n'avons pas pu choisir la date. Elle coïncide malheureusement avec l'arrivée de notre camion de l'espoir avec 21 chiens à son bord. Aussi, nous avons dû mandater Elisabeth, qui a adopté Triss en décembre dernier. Elle sera notre représentante officielle.

 

Merci pour votre mobilisation. Soyez notre porte-voix ! Faite entendre haut et fort la cause des galgos !

 

ON COMPTE SUR VOUS !!! MERCI.

 

Marche pour les lévriers du samedi 3 février 2018 à Toulouse

Départ métro Capitole

Début à 13h30

Fin prévue à 16h30

2 commentaires

URGENT : besoin d'une famille d'accueil temporaire pour Becky

Becky est une croisée mastine de 10 ans, plus toute jeune donc et qui commence à être un peu incontinente. Elle se trouve en Seine et Marne (77).

 

Sa maitresse va être hospitalisée dans une dizaine de jours et nous cherchons d'urgence une famille qui pourra l'accueillir durant la durée du séjour à l'hôpital.

 

Si vous pouvez aider Becky et son adoptante, merci de nous contacter au plus vite.

 

0 commentaires

TARAM de CUENCANIMAL a besoin d’un ange gardien de TOUTE URGENCE

Il y a quelques jours, nous avons reçu une des plus tristes, douloureuses et injustes nouvelles… Taram a une tumeur énorme à l’abdomen. Une opération chirurgicale est impossible en raison de son âge et de ses antécédents coronariens.

Notre cœur saigne, nous sommes désolées pour cet échec. Depuis ce lointain été 2009 où il est arrivé au refuge, nous n’avons pas été capables de trouver un foyer à Taram.

Pour découvrir la fiche de Taram, cliquez ICI

Nous cherchons une famille pour permettre à Taram de finir ses jours au chaud. Merci pour lui, merci de partager un maximum pour l'aider.  

8 commentaires

Pour soutenir Galgos France, prenez votre adhésion 2018 !

Prendre votre adhésion à Galgos France, c’est soutenir l’association et lui permettre de mener à bien son combat contre la barbarie.

 

En effet, Galgos France ne bénéficie d’aucune subvention. C’est donc grâce notamment aux adhésions que nous pouvons continuer à poursuivre nos différentes actions en faveur des lévriers martyrs et autres chiens maltraités d’Espagne.

 

Sans nos adhérents, nous ne pourrions poursuivre nos sauvetages et l’aide aux refuges espagnols.  Nous vous le disons souvent : Nul combat sans votre aide !

 

Vous pouvez régler votre adhésion annuellement en une seule fois ou mensuellement à partir de 2,50 €. 

 

Vous aurez bien sûr droit à une réduction fiscale du montant versé. (reçu fiscal reçu en janvier de l'année suivante pour les adhésions et dons de l'année en cours)

 

Vous recevrez également un cadeau en même temps que votre adhésion. Pour une adhésion "de soutien" et une adhésion "bienfaiteur" : un sticker galgos. Pour une adhésion "bienfaiteur", un cadeau supplémentaire : un magnifique porte-clefs.

 

  • Adhésion de soutien : 30 € par an (ou 2,50 € par mois)
  • Adhésion de soutien actif : 60 € par an (ou 5 € par mois)
  • Adhésion bienfaiteur : 120 € par an (ou 10 € par mois)

 

Alors, pour faire partie de notre grande famille, rendez-vous ICI.

 

Merci de tout cœur.

 

Cadeau pour une adhésion

Lire la suite 1 commentaires

Ils nous ont quittés

Nous avons appris avec une grande tristesse la disparition de compagnons aimés et choyés. Nous sommes de tout cœur avec leurs adoptants dans leur grande peine et les assurons de notre soutien chaleureux.

 

C’est ainsi que onze nouvelles étoiles brillent dans le ciel : Duende, Gaya (Layca), Jimena, Loma, Marco, Mel, Nua, Sara, Tangle, Houba (Tatay), Yanka.

 

Reposez en paix et veillez sur ceux qui vous ont chéris. Nous ne vous oublierons jamais et vous vivrez en nos coeurs.

 

12 commentaires

Des manteaux pour chiens sur mesure avec la boutique Galgos France !

La boutique Galgos France propose des manteaux en imperméables, doublés de polaire, sur mesure : c’est à dire fabriqués à la demande !

 

Vous avez envie que votre chien ait bien chaud cet hiver au cours des petites sorties ou grandes promenades ?

 

Vous pouvez choisir les caractéristiques du manteau en fonction de votre chien :

  • la taille : manteau sur mesure,
  • la matière et la couleur du tissu imperméable : simili cuir (noir ou rouge) ou gabardine imperméable (noir, rouge ou sable),
  • la couleur de la doublure en polaire (plusieurs couleurs disponibles selon les stocks),
  • la ceinture : avec boucle.

 

Les manteaux sont fabriqués et expédiés dans un délai de 5 à 8 jours.

 

Lire la suite 0 commentaires

3ème marche pour les galgos à Cologne le 27 janvier 2018

Tous ensemble pour changer le sort des Lévriers martyrs !

 

Nous invitons toutes les associations de protection des animaux et les particuliers à nous rejoindre samedi 27 Janvier 2018 pour marcher avec nous à Cologne afin de clamer haut et fort notre indignation concernant une chasse spectacle et la maltraitance que subissent les galgos et podencos en Espagne.

 

Ils ont besoins de nous tous pour attirer l'attention sur le triste sort que ces lévriers subissent après la période de chasse en Espagne. Considérés après deux à trois ans comme moins performants, ils sont éliminés sans état d'âme dans une station d'euthanasie, parfois tués de façon cruelle, ils sont pendus ou simplement abandonnés quelques part dans les campagnes.

 

Depuis le premier "Galgo-Marsch" en 2016, chaque année les rangs de marcheurs s'agrandissent. L'an dernier nous étions 600 et en 2018 nous espérons encore plus de participants.

 

Associations, amis des Lévriers, sympathisants... Venez nombreux, ensemble nous arriverons à changer le destin des lévriers martyrs. Nous ne lâcherons rien !

 

Renseignements pratiques :

Rendez-vous à 12h - Bürgerhaus Stollwerck, Dreikönigenstraße 23 à Cologne Südstadt

Marche jusqu'à Heumarkt et retour.

Vos Lévriers et autres races de chiens seront des ambassadeurs pour leur congénères en souffrance.

 

Comment y arriver : ICI

 

Parking: 

au Bürgerhaus Stollwerck, Dreikönigenstraße 23, 50678 Cologne (approche via Bayenstraße)

dans le Rheinauhafen-Parkhaus (Bayenstraße)

 

Plus d'informations sur : koelnergalgomarsch et sur facebook

 

 

1 commentaires

Histoire d’Orion, croisé d’Espagne à la recherche d’une famille d’accueil en France

Je m’appelle Orion, je suis né en plein champ en Espagne en 2010 avec mes frères Duncan et Sabu. J’avais environ 4 mois quand les bonnes fées d’Adpca nous ont trouvés. Nous étions infestés de parasites mais nous avions enfin un toit et de la nourriture.

 

Duncan a été le premier d’entre nous à être adopté en novembre 2011 dans notre pays de naissance. Les années ont passé, j’étais toujours dans mon enclos et pas un regard pour mon frère et moi. Puis en 2015, Sabu a pris le camion blanc qui emmène les toutous vers leurs nouvelles familles en France. Et moi ? Je suis devenu un chien très peureux, on ne m’approchait que difficilement. Pourtant, je n’ai jamais été maltraité mais trop d’années au refuge m’ont rendu très introverti. J’ai développé une peur très forte de l’humain et je me mets alors à trembler de tous mes membres.

 

J’ai aussi de bonnes fées au sein de l’association Galgos France qui ont parlé de moi avec les bénévoles du refuge et un comportementaliste est venu pour m’aider. J’ai accepté de marcher en longe, je me laisse toucher à présent mais je suis toujours dans mon enclos. En fait, il y a deux Orion en moi, celui de l’enclos et celui qui revit quand il sort du refuge (trop peu souvent hélas !)

Je vais avoir 8 ans et je n’ai connu que le refuge. Je n’ai plus d’espoir en moi et chaque respiration me rapproche de ma fin et je n’aurais jamais connu une famille.

Ma marraine de coeur en France ne peut pas m’adopter mais elle souhaite tellement m’aider à trouver une famille d’accueil qui m’apprendra à vivre dans une maison et à devenir un chien heureux. Une famille qui m’éduquera, m’apprendra les codes de la vie en famille et m’enlèvera mes peurs. J’ai vécu avec de nombreux chiens et les rapports avec mes congénères se sont toujours bien passés. Par contre, je n’ai pas été testé chats.

 

J’ai tant d’amour à donner ! S’il vous plaît, sortez moi de cette “prison”. Je n’en peux plus ! D’autres que moi vivent bien au refuge mais je suis au bout de tout et je me laisse mourir doucement.

 

Si mon histoire vous a émus, si vous avez une place pour moi en famille d’accueil, vous pouvez remplir un formulaire sur le site de Galgos France ICI et une déléguée vous contactera.

 

Merci du fond du coeur.

5 commentaires

Opération des yeux 100 % réussie pour Zampo

Pour les beaux yeux de Zampo…

 

Vous qui avez suivi l’histoire de notre pauvre Zampo, abandonné par son maître qui l’avait adopté tout jeune, il y a 10 ans, devez vous demander ce qu’il devient ! 

 

Un petit rappel des faits. Zampo est devenu diabétique et donc un poids... Nous lui avons rapidement trouvé une gentille famille d’accueil qui acceptait de le soigner. Car si tous les frais vétérinaires sont pris en charge par Galgos France, il n’en reste pas moins qu’il faut le piquer pour son diabète à heure fixe, matin et soir. Et Zampo n’aime pas du tout ça !! Le loulou ne se laisse pas faire aisément !!

 

Or, dès son arrivée dans sa FA, ils se sont aperçus que le pauvre était aveugle, ce qui ne facilitait pas l’adaptation à son nouveau foyer.Ses anges gardiens nous ont donc proposé de l’emmener dans une clinique spécialisée en ophtalmologie à Grenoble, à 30 min de route de chez eux, accessible uniquement quand il ne neige pas. 

 

Pour autant, je précise que Zampo est intelligent : il a vite adopté la trappe de sortie utilisée par ses copains canins malgré sa cécité ! Et avec un peu d’apprentissage et de patience de sa FA, a compris comment rentrer tout seul du jardin !  

 

Mais revenons à ses yeux. Le jour de l’opération, le 12 décembre, un seul œil a pu être opéré car le deuxième était trop infecté. S’en est suivi un traitement de l’œil infecté pour espérer l’opérer une semaine plus tard. 

 

Ce fut chose faite, la semaine avant Noël. Il ne fallait pas traîner : non seulement, nous l’expliquions précédemment, car il risquait un glaucome mais aussi pour des raisons pratiques ; Zampo a besoin de garder une collerette un mois après l’opération. Et comme les deux yeux n’ont pas été opérés en même temps, cela allonge la durée du port de l’abat-jour !! 

 

Jamais agréable, empêchant l’usage de la trappe de sortie, la collerette est indispensable pour éviter tout coup qui serait néfaste à la récupération de ses yeux suite à l’opération.  

 

La bonne nouvelle est que tous les efforts de sa famille d’accueil n’ont pas été vains  : Zampo y voit ! 

 

Il fait encore des allers retours à Grenoble pour les visites de contrôle. Et il faut à présent ré-équilibrer son diabète car le traitement à base de corticoïde indispensable pour ses yeux n’était pas bon pour le diabète. (même si le vétérinaire ophtalmologiste l’a dosé au plus bas). 

 

Nous remercions les généreux donateurs pour les frais des opérations de Zampo. Pour autant la somme n’a pas encore été réunie (1589 € pour le premier œil et 1179 € pour le deuxième soit un total de 2768 € dépensés). Vous pouvez donc continuer à nous faire parvenir vos dons pour lui. 

 

Il est également en parrainage et bien sûr à l’adoption ! Voici le lien vers sa fiche ICI

 

Galgos France continuera à être à ses côtés… pour les beaux yeux de Zampo.  

2 commentaires

Coup de projecteur sur : Perdigon, A ADOPTER

Perdigon est passé de maître en maître, de niche en niche, mais aucun ne voulait le garder ! C’est ainsi qu’il est arrivé à Cuencanimal en 2011 car soit le refuge le prenait, soit il était tué ! Il a beaucoup souffert de la faim, n’était nourri qu’avec des morceaux de pain…

 

Perdigon est obéissant, intelligent et actif, affectueux. Il adore bouger et jouer mais sais aussi rester tranquille et sage. Il s’entend très bien avec les autres chiens et adore les humains.

 

Perdigon s’est adapté à sa nouvelle vie à Cuenca mais il serait si heureux de connaître la douceur d’un foyer. Il n’a pas l’instinct de chasse et se contenterait d’être un compagnon attentif et aimant.

 

Pour voir la fiche détaillée de Perdigon, c’est ICI.

4 commentaires

Récit du voyage de décembre par Anny, déléguée du Tarn

Un voyage en Espagne comme le nôtre commence quelques semaines auparavant ; on pourrait presque dire qu’il commence déjà pendant le voyage précédent, car nous en discutons avec les bénévoles du refuge, essayant de faire coïncider au mieux notre périple avec leur planning et avec les fêtes de Cuenca qui sont nombreuses et qui pourraient nous pénaliser (administrations en vacances, vétérinaires pas disponibles pour les derniers contrôles, saturation du trafic routier et des hébergements...).

Ce voyage de décembre est toujours particulier, car c’est le premier trajet au cœur de l’hiver, avec les surprises météorologiques qui vont avec, et nous avons surtout l’impression d’être les rennes du Père Noël avec tous les colis que nos chers adhérents envoient à nos bénévoles espagnoles. 

La suite du récit ICI avec photos et vidéos.

6 commentaires

Bonne année 2018 !

Toute l’équipe de Galgos France vous souhaite une excellente année !

 

Que 2018 soit synonyme pour vous, vos proches et vos loulous, de joie, santé et bonheurs partagés !

 

Que nos protégés trouvent vite leur famille et que cette année voit enfin la fin de la maltraitance pour tous les animaux dans le monde !

 

3 commentaires

Sender au pastel

La photo du beau Sender avait remporté le prix de l'appel à photos des vacances de vos loulous. Voici le magnifique portrait au pastel qu'a réalisé Sophie Kleyer que nous remercions pour son implication dans notre combat à travers toutes ses belles réalisations.

 

7 commentaires

Joyeux Noël

Galgos France vous souhaite un joyeux Noël avec Zupo qui a posé pour cette jolie photo.

 

3 commentaires

Voeux de Cuencanimal

1 commentaires

Merci aux pensions qui donnent un coup de patte à nos loulous !

Comme vous le savez, à la suite de situations difficiles (retours à l'adoption), Galgos France doit parfois mettre un chien en pension, n'ayant pas de famille d'accueil pour lui. C'est toujours un crève-cœur…

 

Mais c'est moins difficile de le laisser à des personnes de confiance dont on sait que le bien-être des pensionnaires est leur priorité.

 

La majorité de nos chiens vont près d'Agen, chez Marie-Ange Roche qui est une personne généreuse, très humaine et d'une gentillesse infinie avec les animaux. Elle chouchoute toujours nos loulous ! Ils sont à l'intérieur pour ne pas avoir froid... Ils ont des friandises pour leur faire plaisir… Et plein de caresses ! Merci à Marie-Ange pour tout ce qu'elle fait pour eux. Nous savons que c'est toujours avec un pincement au coeur qu'elle les voit partir vers un avenir encore meilleur ! Alors si vous êtes dans le sud-ouest, dans les environs d'Agen, n'hésitez pas à laisser vos loulous à la Pension du Mas Gascon à Moirax pendant vos vacances, ils seront les plus heureux en attendant votre retour !

 

Mais parfois, les retours d'adoption se font dans l'urgence (le plus souvent en raison d'une hospitalisation) et il ne nous est pas possible de les faire revenir dans le Sud-ouest. Il y a quelques mois, ce sont deux pensions de l'est de la France qui ont hébergé des chiens de Galgos France. 

 

Madame Delaunay, de la pension Domaine des Rois de Coeur en Haute-Saône (au nord de Besançon), a ainsi accueilli Minaa. Tombée sous le charme de cette jeune chienne pleine de vie qui ne faisait que rechercher de l'attention, elle s'est démenée pour lui trouver la famille idéale pour cette grande croisée. Grâce à ses conseils, Minaa a pu poser ses patounes dans sa famille pour la vie après quelques semaines. 

 

Il y a aussi eu Cécile Artu, de l'Ecrin des Dames en Saône et Loire (près de Lons-le-Saunier), qui a accueilli Bolinche au pied levé. Conseillés par une ancienne déléguée de Galgos France, nous savions que notre petit coeur y serait choyé avant de rejoindre à son tour sa nouvelle famille quelques jours après. 

 

Enfin, il y a aussi les petits coups de pattes de quelques heures qui peuvent débloquer une situation. Charlotte Dutruge a ainsi été appelée au secours par une déléguée qui laisse ses chiens dans cette petite pension familiale. Notre mamie galga Marie a donc été accueillie quelques heures gracieusement « Chez Moustache », dans les Landes, afin de laisser à sa famille d'accueil le temps de venir la chercher. 

 

UN GRAND MERCI A ELLES TOUTES ! 

 

 

Voici les coordonnées de ces quatre pensions où vous pourrez laisser vos loulous en toute sérénité :  

 

Pension du Mas Gascon

360 route de Gros Felix

47310 MOIRAX

06-80-75-27-34

www.pensiondumasgascon.fr

 

Pension Domaine des Rois de Coeur

5 Lieu-dit "Le Hameau"

70700 OISELAY ET GRACHAUX

06-73-43-88-75 / 03-84-32-41-55

 

Pension L'Ecrin des Dames 

71480 LE MIROIR

06-10-19-34-33 / 03-85-72-59-56

www.pension-canine.com

 

Pension Chez Moustache

2980 chemin de Halage

40280 JOSSE

06-69-37-00-62

Page Facebook ICI

3 commentaires

Musgo nous a quittés

Nous sommes heureux et triste, car nous avons eu une merveilleuse aventure avec Galgos France et surtout notre Musgo.

 

Il nous a comblé de douceur mais quatre ans, c’est tellement court, nous espérions un peu plus....

 

Nous pleurons beaucoup notre "poney" qui était si discret mais qui prenait énormément de place dans notre vie.

 

Je suis heureuse d'avoir pu lui apporter une agréable fin de vie avec amour et chaleur. Après une vie si difficile, lui apprendre que l'humain pouvait faire preuve de bonté et d'affection n'était pas gagné !

 

C'est nous qui avons dû nous adapter à lui et pas l'inverse, quelle reconnaissance il avait dans son regard...

 

C'est une belle leçon de vie que nous a donné Musgo,

 

8 commentaires

Les chanceux du voyage de décembre 2017

Le camion est parti ce matin avec Anny, Norbert et Céline. Une nouvelle aventure qui permettra de revoir nos amis des refuges de Cuencanimal et d'Adpca, mais aussi les toutous qui attendent avec impatience de trouver LEUR famille !

Mais trois chanceuses ont profité de la venue de Bruno de l'association Bielsa solidarité galgos à Cuencanimal pour remonter dimanche 10 décembre : Ambra (15), Nerea (31) et Vania (64). Un grand merci à lui pour son aide.

Voici la liste de celles et ceux qui prendront le camion pour la France le 16 pour arriver à Mazarin dimanche matin.

 

CUENCA :

Iria

Un monsieur l'a ramenée après l'accident, au vu de sa patte elle a été portée chez le vétérinaire immédiatement et Marijose l'a prise chez elle jusqu'à ce qu'elle aille mieux. Les premiers jours, elle ne faisait que dormir et se reposer. Presque 5 années de refuge. Elle sait maintenant qu'une vie meilleure l'attend et Iria vivra désormais dans le Finistère.

 

Bruno

Sauvé de l’abandon dans un village à forte tradition de chasse au galgo. Lui aussi vivra dans le Finistère.

 

Vuk

Laisser Vuk dans la rue nous a brisé le coeur... quelle situation horrible et frustrante..! Heureusement que nous avons pu le secourir par la suite, mais il a dû rester tout seul de longues semaines. Il rejoindra sa famille dans l'Essonne.

 

Mandarina

Enfin récupérée après des semaines à essayer de l’attraper. Au premier signalement, elle vagabondait seule dans un village de galgueros, mais tant de personnes ont « essayé de l’attraper » et tant d’autres l’ont chassée qu’elle a disparu pendant longtemps jusqu’au deuxième signalement dans un village à 20 km du premier. Là, nous avons eu plus de chance avec la population qui a écouté nos recommandations pour pouvoir la capturer de façon optimale. Heureusement que nous avons pu sauver Mandarina à temps ; elle avait un fil de fer autour d’une patte qui aurait causé son amputation si ça s’était infecté. Après ses bonnes fées de Cuencanimal, Mandarina va rencontrer sa famille pour toujours dans l'Indre et Loire.

  

Triss

Il a été trouvé errant dans les rues de Cuenca. Une personne très gentille l’a recueilli, s’en est occupé et l’a même fait vacciner… jusqu’à qu’une place se libère au refuge. Triss vivra désormais en Haute-Garonne. 

 

Pandora 

Son sauvetage est une surprise… Nous étions sur un autre sauvetage extrême d’un galgo dont le propriétaire était en train de laisser mourir de faim. Il a fini par accepter de nous le céder, et le jour où nous sommes allées le récupérer, le propriétaire ne nous a pas laissé le choix : soit nous prenions aussi Pandora, soit il ne nous laissait pas prendre Sandalo (l’autre galgo) adopté en France en juin dernier. Belle Pandora, tu as trouvé ta famille pour la vie dans l'Eure.

 

Cody

On nous a demandé de l’aide pour sauver ce petit bout qui était apparu abandonné dans un village. Des personnes l’ont hébergé jusqu’à ce qu’on puisse le prendre en charge. Cody, adorable podenco que sa bonne étoile emmènera dans l'Hérault.

 

Halia

A Cuencanimal, nous ne connaissons que trop la réalité de notre région, et bien au-delà, mais malgré tout, ces choses-là nous anéantissent jour après jour.

Halia fait partie d’un sauvetage extrême que nous avons réalisé dans un village. Parce que nos amis de Cuencanimal ne lâchent jamais rien, Halia aura désormais une vie faite de douceurs et d'amour dans l'Aube.

 

Lavinia

Cette jeune chienne et toute sa famille sont des survivants, et cela met en avant l’implication des personnes qui ont participé à son sauvetage. La maman de Lavinia (Caliope, qui a fait un court séjour à Cuencanimal avant d’être adoptée) est cette chienne qui rôdait dans un complexe touristique à la campagne ; elle n’appartenait à personne et à tout le monde à la fois… Le complexe a fermé, et tout le monde a oublié Caliope… et ses petits. Aujourd'hui, Lavinia a su toucher le coeur d'une famille qui va la recevoir dans le Bas-Rhin.

 

Galena

Galena fait partie d’un des sauvetages extrêmes que nous avons eus dans un village. Elle a repris un peu de poids au refuge, mais elle s’est fracturé une patte et a dû être opérée. On imagine ce que cette jeune chienne a dû endurer : l’abandon, la solitude, la faim et la soif… et cette fracture de la patte, ajoutée à la longue convalescence qui nécessitait un repos absolu… A son tour de profiter de la vie dans le Tarn et Garonne.

 

Dilan

Quand nous l’avons vu pour la première fois, après qu’on nous l’ait signalé, nous pensions qu’il était déjà trop tard. On aurait dit un cadavre, dans un fossé nauséabond, plein de parasites, d’une maigreur extrême, le corps glacé…. Mais il respirait encore…!!!! Très vite, nous l’avons amené chez le vétérinaire ; le pronostic n’était pas bon du tout. Mais Dilan voulait vivre. Grâce aux soins prodigués, il a pu être proposé à l'adoption et il va vivre en Seine Saint Denis.

 

Adelie

Sauvée de l’abandon dans un village où il y a des coins de chasse tous proches (comme dans toute la région de Castille la Mancha). Elle rôdait, peureuse et très prudente. Nous avons dû la capturer avec des techniques particulières qui limitent les risques d’accident.  Adelie ira vivre dans l'Hérault.

 

ZARAGOZA 

 

Morgan

Il est arrivé au refuge d'Adpca très maigre, couvert de ces marques qui retracent une vie. La puissance de ses pattes raconte aussi combien on l’a utilisé pour courir, chasser ou pour Dieu sait quoi encore, mais ce qui est sûr, c’est qu’ils l’ont entraîné à l’extrême. Morgan, tu vas découvrir une nouvelle vie dans l'Allier où ta puissance ne servira désormais qu'à vivre pleinement ta vie de galgo auprès de personnes qui te donneront tout ce dont tu as manqué quand tu vivais chez ton galguero. 

 

Josefina

Elle est arrivée au refuge d’Adpca après l’avoir retirée du Centre Municipal de Protection Animale. Elle était un véritable tas d’os ; on pouvait tous les compter à travers sa peau. Elle avait également des blessures sur l’arrière-train ; comme elle était trop maigre, elle se blessait à la peau par simple contact avec le sol. Mais même à l’époque, son côté noir brillant arrivait malgré tout à attirer l’attention. Et grâce à son physique, elle a su attirer l'attention d'une famille avec laquelle elle va vivre sans privations en Seine et Marne.

 

Africa

Un gentil monsieur a recueilli la maman d'Africa alors qu’elle était en train de mettre bas, seule et extrêmement maigre, exténuée dans un recoin de la zone industrielle. Quand Africa est arrivée au refuge avec sa mère et sa fratrie, elle avait encore le cordon ombilical qui l'unissait à sa mère. Africa est devenue une belle chienne et son regard a su conquérir le coeur d'adoptants dans le Morbilhan.

 

Pancho

Ses bonnes fées d'Adpca ne savent pas grand-chose de son passé. Elles ignorent où Pancho a pu vivre et dans quelles conditions. Son ancien propriétaire l’a abandonné au refuge par l’intermédiaire d’une tierce personne, sans la moindre explication ni information. Il a eu beaucoup de chance car il ne sera resté que deux mois au refuge et il va rejoindre sa famille dans la Vienne.

 

ADAANA 

 

Sand

On ne connaît pas son passé. Après avoir vécu en famille d'accueil pendant 3 ans et demi, elle a enfin trouvé sa famille pour la vie dans le Pas de Calais.

 

Afin de parfaire leur éducation, Galgos France a décidé de ramener également Muriel, une belle galga, au refuge de Cuencanimal depuis le printemps 2017. Elle sera en famille d'accueil dans l'Yonne. Et l'adorable Doti, lui aussi au refuge depuis mai dernier ira en FA  en Eure et Loir . Ces deux toutous sont à l'adoption et ils attendent avec impatience leur famille pour la vie.  

2 commentaires

Des nouvelles de Zampo

Comme promis, voici des nouvelles de Zampo suite à notre appel à dons pour nous aider à la prise en charge des frais de l'intervention chirurgicale. 

 

Lundi dernier,  lors de la consultation chez le vétérinaire ophtalmologue, l'oeil gauche était opérable, l'oeil droit trop inflammé. D'où un traitement donné pour l'oeil droit et programmation de l'opération le 12 décembre. 

Au téléphone vendredi, le vétérinaire avait dit que l'opération de l'oeil droit dépendrait de l'effet qu'aura eu le traitement.

Hier, l'oeil avait très bien récupéré, plus d'inflammation. Mais malheureusement elle s'était développée sur le gauche !!! 

Zampo n'a donc été opéré que de l'oeil droit. Tout s'est très bien passé et il voyait de suite après ce qui laisse présager de bons résultats. Opération rapide sans complication. Un contrôle a eu lieu aujourd'hui. Nous sommes en attente d'informations.

Zampo est sous un traitement à base de corticoides mais à faible dose du fait de son diabète. Ce traitement va perturber son diabète mais est indispensable pour ses yeux. Mais la dose donnée est en deçà de la dose normalement donnée... en espérant que cela aura quand même de l'effet.

Selon les conclusions du rendez-vous de ce jour, la décision d'opérer le deuxième oeil sera prise ; sans quoi il risque un glaucome avec nécessité de retirer l'oeil.

Ci-après, la facture de l'opération pour l'oeil droit. 

 

Merci encore à toutes les personnes qui ont fait un don pour aider Zampo à retrouver la vue. D'autres précisions vous seront données dès que possible.

0 commentaires

Appel à dons pour sauver les yeux de Zampo

Zampo, un toutou né en 2007 en Espagne et adopté en France en 2008. 9 ans donc pendant lesquels Zampo a connu une vie auprès de personnes qui l'ont choyé, aimé. Zampo a vu naître et grandir les enfants de ses adoptants et il pensait que c'était sa famille pour la vie. 

Mais, car il y a un "mais" ! Zampo a vieilli, Zampo a changé de comportement, mais surtout Zampo est devenu diabétique. Ajoutons à cela, la survenance de problèmes cardiaques, d'incontinence et de vue. 

Et Zampo est devenu un poids. Il a donc été "abandonné" par ses maîtres. Galgos France a trouvé une merveilleuse famille d'accueil temporaire pour ce toutou en attendant de lui trouver sa famille pour le reste de sa vie. Consultation chez un vétérinaire avec confirmation d'une cécité due à une cataracte, associée à un état diabétique. 

Une intervention chirurgicale va être effectuée pour éviter la cécité totale. Cette opération coûte 2 349 euros. L'opération est programmée pour le 12 décembre.

C'est la raison pour laquelle nous faisons appel à votre  générosité pour Zampo.  Nous vous remercions du fond du coeur pour votre aide et nous vous donnerons des nouvelles de Zampo très régulièrement. 

 

Vous pouvez envoyer vos dons par Paypal via le site ICI

ou par chèque à l'adresse ci-dessous

Association Galgos France

Mazarin

82190 SAINT NAZAIRE DE VALENTANE

(préciser "opération Zampo") 

0 commentaires

Message de Cuencanimal

En ces jours de froid intense, une seule chose nous réjouit, c'est le fait que des familles merveilleuses attendent avec impatience les chiens dont nous prenons soin au refuge... Des familles merveilleuses comme celles qui nous envoient des nouvelles de ceux qui ont déjà eu la chance de trouver un doux foyer.

 

MERCI d'agir aux côtés de Cuencanimal...!!!

12 commentaires

Grand loto national de Cuenca de Noël 2017

L’association de protection animale Cuencanimal vous invite à participer avec elle à la grande Loterie Nationale de Noël dont le tirage au sort aura lieu le 22 décembre 2017.

 

En achetant des billets portant le numéro dédié à Cuencanimal, vous augmentez ses chances de remporter une somme plus importante si son numéro est tiré au sort.

 

En cas de gain, vous pourrez remporter une quote part si vous le souhaitez, ou bien faire bénéficier CUENCANIMAL de la totalité de la cagnotte remportée.

 

(Attention, le principe de la loterie espagnole est différent du Loto français).

 

Cette année, Cuencanimal joue avec le numéro 44.700. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez acheter vos tickets au prix de 5 € (dont 1€ de don pour Cuencanimal).

 

 

Voici comment procéder :

 

1- Faire un virement en fonction du nombre de tickets souhaités (5 € par ticket) à :

    GLOBAL CAJA (Caja Rural) 3190.1002.23.4066917610

    Indiquer vos nom et prénom.

 

2- Puis envoyer un mail avec nom complet / prénom / adresse email / adresse postale /

    nombre de tickets à 5 € achetés (papeletas) à :

    rifa.cuencanimal@gmail.com

 

En retour de courrier, Cuencanimal vous enverra les tickets et les justificatifs de paiement. Conservez-les précieusement… !

 

 

Merci de soutenir Cuencanimal. Tous les dons seront intégralement dédiés aux animaux de notre refuge (1€ par ticket acheté + la cagnotte si le numéro 44.700 est tiré au sort).

 

0 commentaires

Récit du voyage du 27 au 29 octobre 2017

Jour J-3

Allez hop ! Je quitte mon chez moi en direction de Bordeaux où je récupère Joana, la comportementaliste et trésorière de Galgos France qui rêve de ce voyage depuis ses deux adoptions et qui fait le trajet depuis les Ardennes pour l’occasion.

La suite du récit ICI 

1 commentaires

Laurel nous a quittés

Tu es entrée dans ma vie un jour d’octobre 2014, c’était mon premier voyage en Espagne, tu étais là toute cassée mais tu faisais quand même la loi en empêchant tous les autres loulous de s’approcher de toi… Comme tu devais souffrir !

 

Lire la suite 9 commentaires

SOS pour Zampo

Zampo a 10 ans. Il vivait heureux dans sa famille depuis juillet 2007. Suivant son maître partout, jouant avec les enfants, calme et très affectueux, c’était le compagnon idéal. Jusqu’à ce que la maladie se déclare : le diabète et le traitement par insuline qui s’en suit.

 

Et là, tout d’un coup, le chien avec qui on a partagé presque dix ans de vie, devient une charge. Que croyez-vous qu’a fait cette merveilleuse famille que Zampo aime tant ? Elle l’a jeté ! Elle a contacté Galgos France pour qu’on lui trouve un autre foyer… L’explication ? « On ne va pas priver la famille pour un chien… » !!!

 

Oui, vous avez bien lu… Notre indignation est totale devant cet abandon inhumain.

 

Zampo est un amour de loulou. Il ne cherche pas à monter sur le canapé ou sur le lit, il reste bien sagement sur son tapis à l’intérieur. Ca ne l’empêche pas d’aimer profiter du soleil à l’extérieur où il se révèle bon gardien. Il aime courir dans les champs mais reste toujours à proximité de ses maîtres. Enfin, c’est une façon de parler car Zampo n’a plus de maître…

 

Zampo est dans une famille d’accueil très provisoirement. Famille qui vient de découvrir… qu’il est aveugle ! Ce dont ses anciens adoptants s’étaient bien gardé de nous parler. Pensez donc, si on n’avait pas voulu le reprendre !

 

Lire la suite 4 commentaires

Message aux adoptants de Galgos France

Mesdames, Messieurs, nos adoptants, 

 

Vous  allez recevoir dans votre messagerie internet un message vous demandant des nouvelles et des photos récentes de votre ou de vos chiens adopté(s) chez Galgos France.

 

Merci, de bien vouloir y répondre. Cela nous fait très plaisir de recevoir des messages de vos vies partagées avec vos amis à quatre pattes et ainsi nous pouvons les envoyer à leur refuge respectif.

 

Les bénévoles espagnols sont très heureux de pouvoir constater que leurs petits martyrs sauvés se trouvent entre de bonnes mains et qu’ils sont heureux dans leur foyer.

 

Vérifiez s’il vous plait que le message n'arrive pas dans vos spams.

 

Un grand merci par avance.

 

Bonne journée.

 

L’équipe de Galgos France

 

13 commentaires

Appel aux dons pour Perseo (Cuenca)

PERSEO est un adorable chien croisé qui a eu le malheur d’être renversé par une voiture. Il était seul, allongé sur la route, il voulait sortir de là, mais il ne pouvait plus bouger, son corps ne répondait plus, les douleurs étaient horribles. Nous ne voulons même pas imaginer l’angoisse qu’il a dû ressentir.

 

Mais PERSEO a eu de la chance. Beaucoup de gens ne voyaient en lui qu’un vulgaire paquet jeté sur la route et détournaient le regard… Mais des anges se sont arrêtés et l’ont ramassé. Le pauvre petit père souffrait le martyre et il était mort de peur. Ils l’ont amené chez le vétérinaire où il a été hospitalisé. Son pronostic vital était très décourageant (hémorragies internes, fractures aux pattes et à la hanche…) mais son regard, bien que très triste, exprimait l’envie de vivre.

 

Pendant qu’il était hospitalisé, en attendant son amélioration, ces mêmes personnes ont fait des recherches et se sont mobilisées pour retrouver son propriétaire. PERSEO n’était pas pucé, personne ne le cherchait non plus… Cuenca est une petite ville… Et personne ne sait rien ? Quelle horreur, quel manque d’humanité ! Voilà à quoi ressemble l’abandon ; c’est la pire des souffrances. Ce n’est pas seulement souffrir de la solitude, mais surtout souffrir jour après jour de la faim, du froid, de la peur… Pour finalement finir dans la plupart des cas, mort de maladie, d’inanition, d’accident de la route, de maltraitances… Comme l’être humain peut être cruel…

 

Ces bonnes personnes ne se sont pas contentées de ramasser PERSEO et de l’amener chez le vétérinaire, elles ont cherché un financement pour couvrir les frais vétérinaires, en contactant de nombreuses associations de protection animale… Mais nous ne connaissons que trop bien la situation de tous les refuges et associations ; tous en surcapacité et manquant

de moyens pour répondre rapidement à tous les signalements d’abandons. Tous ceux qui, comme nous, connaissent le satané monde de l’abandon et de la maltraitance, sont conscients de l’ampleur de l’aide nécessaire pour pouvoir sauver tous les animaux abandonnés que nous rencontrons actuellement. Et il faut ajouter à cela l’inefficacité de l’administration à ce sujet.

 

Quand ces personnes ont sollicité Cuencanimal, nous leur avons offert une aide financière pour pouvoir faire face à l’opération dont le montant allait être conséquent. Nous avons également proposé de les soutenir pour tous leurs besoins, comme la recherche de solutions pour pouvoir le sauver, sachant qu’on ne pouvait pas le recueillir dans notre refuge (en effet, nous avons actuellement deux chiens en rééducation post-opératoire, et nous n’avons personne de qualifié dans ce type de lésions qui puisse s’en occuper à plein temps pendant une longue convalescence).

 

Finalement, grâce à la collaboration et à la solidarité entre associations, nous avons réussi à

trouver une association avec des bénévoles spécialisés dans ce type de lésions et de traumatismes et qui accepte d’accueillir PERSEO le temps nécessaire à sa rééducation et à sa convalescence. Nous sommes convaincus d’avoir trouvé la meilleure solution pour lui qui est si jeune, brave, gentil, beau et docile…

 

PERSEO a donc été opéré le 30 octobre 2017. Le vétérinaire nous a expliqué que l’opération a été très compliquée mais que le résultat était satisfaisant. Le fémur d’une des pattes avait une triple fracture et avait commencé à endommager le muscle. La hanche avait également une triple fracture. Le fémur a pu être immobilisé et très bien reconstitué. En ce qui concerne l’autre patte, il faut attendre de voir comment elle évolue pendant la phase post-opératoire. Le vétérinaire a pu observer qu’une des vertèbres est un peu déplacée et qu’elle comprime un peu le nerf. Il faudra surveiller cette lésion une fois que l’inflammation aura diminué.

 

Nous savons que vous répondez toujours présents quand Cuencanimal a besoin d’aide et c’est le cas aujourd’hui. Le montant de cette opération est colossal et impacte considérablement le budget de l’association. Cela nous inquiète beaucoup mais nous ne pouvions pas laisser cet adorable chien abandonné à son sort.

 

Nous sommes nombreux à penser que PERSEO mérite une autre chance, une nouvelle vie où il sente qu’on s’occupe de lui, qu’on le protège et qu’on l’aime.

 

C’est pour cela que nous sommes sûrs qu’à nous tous (Cuencanimal, les merveilleuses personnes qui l’ont recueilli et qui se sont souciées de lui, et vous aussi qui êtes toujours là), nous réussirons à subvenir à ses besoins et que cette histoire connaîtra une fin heureuse.

 

Le montant des frais vétérinaires (opération incluse) s’élèvent jusqu’à présent à : 1559,34 €.

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez adresser un don, en mentionnant "Perseo":

=> soit par Paypal

=> soit par chèque (à l’ordre de "Galgos France") à envoyer à l’adresse suivante :

     Galgos France

     Mazarin

     82190 Saint-Nazaire de Valentane

 

Merci pour lui.

 

Lire la suite 3 commentaires

Le petit colis de Noël

C’est une tradition maintenant : nous nous rassemblons pour offrir un Noël aux chiens de nos

refuges partenaires en Espagne (1) : un petit colis qui sera peu coûteux pour les humains mais fera la joie de nos petits déshérités.

 

Pour lier l'utile à l'agréable, nous vous proposons des exemples de ce qui peut entrer dans la

composition du colis.

 

Pour les loulous :

- un os à mâcher,

- des friandises,

- un comprimé de vermifuge pour grand chien,

- une pipette Frontline/Adventix ou un collier Scalibor,

- un manteau ou un snood pour avoir chaud.

 

Pour nos amis bénévoles qui organisent un repas festif après la distribution :

- un petit cadeau gourmand,

- une spécialité locale,

- une petite attention ou un petit mot qui vous tient à cœur.

 

Ce ne sont que des exemples. Bien entendu, chacun reste libre de composer son colis comme il le souhaite.

 

Si vous souhaitez participer, votre paquet est à envoyer à :

GALGOS FRANCE

Chez Céline Van der Walt

3 place des Chênes

40180 Saugnac et Cambran

 

Les premiers petits colis de Noël seront distribués lors du voyage des 16 et 17 décembre et le reste lors du premier voyage de 2018 dont la date n'est pas encore fixée.

 

En vous association à cette opération, vous ferez briller de plaisir les yeux des loulous et des bénévoles. Cela n'a pas de prix ! Un grand merci à vous.

 

 

 

(1) Nos refuges partenaires sont ceux de Cuencanimal, ADPCA, Zaragoza et ADAANA.

 

12 commentaires

Telma nous a quittés

8 commentaires

Quand Lass et China, adoptés en France, retournent voir leurs copains de Cuencanimal...

Depuis deux ans, date de l'adoption de Lass, dès que nous avons la chance de pouvoir partir en vacances en famille, nous prenons la route depuis Pau direction Cuenca, pour poser nos valises dans le village de Jabaga, à quelques minutes du refuge de Cuencanimal.

 

Nous sommes les heureux adoptants de Lass et China et nous aimons passer nos matinées au refuge pour participer. C'est ainsi que nous avons sympathisé avec Maria Josée, Veronica qui sont salariées de Cuencanimal et avec Gonzalo qui est un bénévole tellement investi que j'ai longtemps été persuadée qu'il était lui aussi salarié.

 

A chaque arrivée au refuge nous sommes accueillis par nos amis à deux et quatre pattes (une bonne centaine) qui sont heureux de nous revoir et de revoir Lass et China qui ont passé respectivement quatre et six ans à Cuencanimal.

 

Cet été, nous sommes arrivés vers la fin du mois d'août au terme d'une période de canicule qui a éprouvé tout le monde.

 

Déjà que le travail est intense et très physique, avec une température de plus de 30 degrés et quatre mois sans pluie pour rafraîchir l'atmosphère, les organismes ont été mis à rude épreuve. C'est ainsi que nous avons eu la peine de constater que Véronica était blessée au niveau d'une épaule et que Maria Josée, qui avait travaillé tous les jours sans pouvoir prendre du repos, souffrait du dos. Mais il en faudrait plus pour anéantir ces magnifiques personnes qui œuvrent chaque jour avec un supplément d'âme qui transforme ce refuge en un lieu magique où les chiens sont soignés et aimés comme des enfants uniques. J'ajoute que quand Véronica est passée au refuge pour nous dire bonjour et revoir sa petite China, elle pleurait de ne pas pouvoir travailler à cause de son épaule.

 

Lire la suite 7 commentaires

Ils ont leur billet d'adoption !

Céline, Joana et Anny sont parties ce matin à 6 h et ont pris la direction de l'Espagne en passant par le col du Somport. 15 toutous prendront le camion de l'espoir demain 28 octobre et découvriront leurs adoptants dimanche matin à Mazarin ou après un covoiturage pour les rapprocher de leur futur lieu de vie.

 

10 de Cuencanimal

 

PETIT SOPHIE Elle s’est jetée sur une voiture qui roulait sur une route secondaire, la nuit. Elle a failli se faire écraser ; quelle trouille ! Quand la voiture s’est arrêtée, PetitSophie s’est approchée en pleurant et surexcitée, car elle se sentait terriblement seule et perdue, après des heures à traîner là, au milieu de nulle part, sans qu’aucune voiture ni piéton ne se soucie d’elle. La solitude est terminée pour cette belle louloute et elle rejoindra sa famille en Gironde.

 

ZACHA : Elle vivait à la campagne dans un état de semi-abandon. Elle ne mourrait pas de faim, mais elle n’avait jamais accès aux soins vétérinaires. Son maître était très malade et il n’avait pas la possibilité de la soigner. Nul doute que Zacha sera bien soignée dans sa famille à Paris.

 

BERTILLOIl boitait d'une patte avant quand il a été trouvé. Il était caché sous une voiture mort de peur. Il avait à peu près un an. Il ne savait pas ce que la vie allait lui réserver. Nous sommes si heureux pour Bertillo. 6 ans et demi de refuge et enfin, il a trouvé sa famille et va vivre désormais dans l'Isère. 

 

TANGUY : Il errait seul à travers la campagne où la chasse avec les galgos est une tradition. Il s’est faufilé dans le garage d’un particulier, et les gens qui habitaient là s’en sont occupé, mais ils ne pouvaient pas le garder. Tanguy a rejoint Cuencanimal fin 2016 et ses adoptants l'attendent dans l'Allier.

 

ENAMCela faisait longtemps qu’on était sur la piste d’Enam, mais février est arrivé (saison de la chasse), et de par le fait, la liste de signalements de chiens à sauver était impressionnante. Nous espérions qu’il tiendrait le coup jusque là… Juste encore un peu et on viendra s’occuper de toi… A nouveau, nous te remercions, Enam, d’avoir survécu et de nous avoir permis de te connaître. Et notre joie est immense car tu as une belle famille qui t'attend en Vendée.

 

HALOCela faisait près d’un an que tu étais abandonné. La première fois que tu as été vu au bord d’une route, tu t’es laissé secourir car tu étais épuisé. Puis tu as repris ton souffle, après quelques jours où tu disposais de quoi manger et de quoi boire à volonté. Tu as recouvré tes forces, suffisamment pour réussir à passer entre les barreaux de la clôture de la ferme, tellement tu étais maigre. Ils te voyaient de temps à autre, boiteux, et ils essayaient de te donner à manger, mais tu ne leur faisais pas confiance, et ils ont fini par ne plus te voir du tout. Et puis tu es revenu et nous avons pu te ramener au refuge. Et tu as enfin trouvé un doux foyer en Haute Garonne.

 

CORO : Personne ne nous avait parlé de lui, nous ne sommes pas allés le chercher, il est apparu le jour où l'on avait pris la famille (Lazo, Lala et leurs 5 chiots) dans un village. Il est venu nous saluer et est rentré direct dans la voiture. Il n'avait pas de chip. Voilà son histoire ! Trois ans et quelques mois plus tard, il va prendre le camion de l'espoir (Il sera sans doute le premier à y monter) pour aller vivre en Gironde. 

 

NEKO Il a passé plusieurs années abandonné dans un village, et oui, plusieurs années… Il était insaisissable et on le voyait très peu, personne ne connaissait ses habitudes. C’était comme un fantôme qui apparaissait de temps à autre. Nous ignorons comment il a pu survivre. Les années de misère sont terminées pour Neko et il va rejoindre sa famille en Gironde. 

 

CARAMELO : A Cuencanimal, nous nous rappelons de chaque signalement , et nous nous sentons frustrés quand les sauvetages n’aboutissent pas. Tous ceux qui connaissent nos actions se souviennent sûrement d’une portée de 9 chiots que nous avions sauvés au printemps 2013. Nous n’avions rien pu faire pour la mère, trop peureuse et toujours prête à s’enfuir. Nous l’avons vue changer de secteur à plusieurs reprises. Nous n’avons jamais perdu espoir et aujourd'hui, elle a trouvé sa famille dans la Loire.

 

ROSETA Quelle triste histoire que celle de Roseta. Son maître est décédé et ses enfants l’ont mise à la rue avant de quitter le village. Ils revenaient pendant les vacances et quand ils se sont rendu compte que Roseta s’était déniché un misérable abri en se faufilant par un trou, ils lui ont bouché l’accès.. !  Elle est adoptée dans le Tarn. 

 

2 d'Adpca

 

SASO : Je sais que tout s’oppose à ce que vous posiez votre regard sur moi : je suis noir, mâle, et pas spécialement attirant… Mais celles qui s’occupent de moi essaient de me convaincre de ce que je pourrais obtenir grâce à mes yeux doux couleur miel et à mon bon caractère… Pour sûr, quelqu’un va me remarquer. Tu avais raison d'y croire, beau Saso. Et tes adoptants ont su voir la bonté et tout l'amour que tu veux donner dans ton regard. Belle vie dans l'Hérault !

 

SULI :  Quand j’avais tout juste un mois, on nous a trouvées, mes sœurs et moi, dans un container à ordures d’un village près de Zaragoza. Nous étions très maigres, on pouvait voir tous nos os, et nous étions envahies de parasites autant internes qu’externes. 

Heureusement, quelqu’un nous a entendues pleurer et nous a sorties de là. Mes deux sœurs ont été adoptées dans mon pays. Et moi en France dans l'Aude !

 

2 d'Adaana

 

JUANCAR : Un des chiots récupérés chez un chasseur avec sa mère Isabella et sans doute le papa Fernando (toujours à l'adoption). Adopté dans les Deux Sèvres.

 

ALVARO : le frère de Juancar et le dernier de la fratrie à être adopté en Isère. Quel bonheur de voir toute cette famille adoptée. Reste le papa en famille d'accueil en Espagne qui espère un regard.   

 

1 en famille d'accueil

 

MORINA (Cuencanimal): Son propriétaire la maintenait dans un enclos avec d’autres chiens, et d’après ses dires, les autres l’attaquaient. Nous ne savons pas si ceci est vrai, mais notre Morina est l’être le plus simple et le plus gentil du monde. Elle va rejoindre sa famille d'accueil en Corrèze et elle espère vite trouver des adoptants. 

5 commentaires

Les calendriers 2018 sont disponibles sur la boutique !

Vous avez été nombreux à nous faire parvenir vos photos et nous vous en remercions.

 

L’année 2018 se profile à l’horizon et les nouveaux calendriers Galgos France sont disponibles dès à présent ! Vous pouvez désormais les commander sur notre boutique en ligne ICI.

 

La tâche de Muriel ne fut pas chose aisée, devant l’abondance de photos reçues, toutes plus belles les unes que les autres ! Le choix a été difficile… Que les déçus ne boudent pas, l’an prochain nous les solliciterons à nouveau.

 

Tous les bénéfices réalisés grâce à leur vente serviront pour les loulous et leurs refuges espagnols.

 

Nous vous laissons apprécier ci-dessous les couvertures et le mois de janvier de ces calendriers qui laissent présager de magnifiques photos à travers tous les mois de l’année 2018. 

 

 

Merci encore pour votre participation.

 


Lire la suite 3 commentaires

Marek est retrouvé et en sécurité !

Depuis le 10 septembre, Marek était en fuite, à peine arrivé en France après son adoption. Tout avait été fait dès que nous avons été informés : appels et signalement aux Mairies, gendarmeries, refuges... etc. Placardage d’affiches sur le lieu de fugue et aux alentours. Tout le monde s’est bien démené et nous avons eu de l’aide extérieure de personnes formidables que nous remercions vivement.

 

Chaque jour, nous guettions d’éventuelles nouvelles, un visuel, un appel… Et enfin, un couple d'éleveurs nous a téléphoné pour nous signaler que Marek venait chez eux le soir et qu’ils lui donnaient à manger. Il dormait là puis repartait le lendemain. Ils ont accepté de le mettre en confiance en douceur pour nous permettre de le récupérer. 

 

C’est chez ces personnes généreuses que nous sommes allés le chercher vendredi afin de l’emmener en lieu sûr où il retrouve des forces, chouchouté et dorloté. Marek est enfin à l’abri.

 

7 commentaires

Demande d'aide au financement pour la lutte contre les chenilles processionnaires

Cuencanimal a besoin de votre aide.

 

Le printemps masque un des plus grands dangers pour nos chiens : la chenille processionnaire. Quand on levait les yeux au ciel, on pouvait constater que les pins du refuge étaient comme recouverts de décorations de Noël; des boules blanches entouraient l’extrémité de presque toutes les branches, mais il fallait se rendre à l’évidence: c’était bien des nids de chenilles, la tant redoutée chenille processionnaire… Un des plus grands fléaux qui menacent notre pinède, mais ce n’est pas le plus important pour nos chiens; pour eux, ce fléau est des plus dangereux, voire même mortels.

 

Les chiens sont touchés par contact direct avec les poils de la chenille qui sont comme des dards, des aiguillons remplis de venin. Généralement, la zone la plus touchée chez les chiens est la bouche, surtout la langue, car ils ont la fâcheuse habitude de lécher les chenilles. Parfois il arrive même qu’ils en avalent, et dans ce cas, la zone touchée est plus étendue: larynx, pharynx, et même l’estomac. Le plus grave est quand les petits poils se plantent dans les yeux ou dans les fosses nasales, parfois emportés par le vent, ou bien entre les coussinets… Ceci peut donc arriver n’importe où.

 

Au printemps 2017, nous étions tous très inquiets à Cuencanimal et nous avons commencé à détruire nous-mêmes les nids les plus accessibles (plus quelques autres que nous avons eu du mal à atteindre). Finalement, nous avons dû faire appel à une entreprise spécialisée, car nous ne pouvions accéder aux nids les plus hauts perchés. Les chenilles commençaient à descendre des arbres, le risque devenait énorme..! La société employée nous a laissé l’emplacement des chiens complètement nettoyé et, grâce à vos dons, nous avons pu faire face à cette lourde facture. Un grand MERCI !

 

Aujourd’hui, pour lutter contre les chenilles processionnaires qui quitteront les nids au printemps 2018, nous avons fait procéder à un traitement phytosanitaire préventif sur les pins (juste avant l’éclosion des œufs), chose que nous devons toujours prévoir pour le bien-être des chiens du refuge.

 

Nous nous adressons à vous qui aidez les chiens de Cuencanimal, vous qui êtes toujours là pour nous, vous qui vous préoccupez tant de notre refuge et de tout ce qui le concerne. Nous renouvelons notre appel à l’aide pour contribuer au financement de l’intervention de cette entreprise qui a travaillé dans notre refuge. Nos chiens sont au moins protégés des chenilles processionnaires pour la saison 2018.

 

D’avance un grand MERCI pour votre aide auprès de Cuencanimal. Vous êtes les meilleurs alliés dont nos chiens puissent rêver.

 

Lire la suite 3 commentaires

Nos adoptés en Espagne

Comme vous le savez, les toutous de nos refuges partenaires parlent entre eux du camion de l'espoir qui emportent les plus chanceux en France, en Belgique ou en Suisse. Mais il y a aussi ceux qui connaissent le bonheur d'être adoptés dans leur pays  de naissance. 11 l'ont été depuis le printemps dernier. 

 

Lailia, Babe, Maki de Cuencanimal.

 

Newman d'une association partenaire de Cuencanimal.

 

Frita, Bianda, Asia, Nilou et Lilou d'Adpca.

 

Chipre et Charlay d'Adaana.

 

Belle vie à eux !

 

Lire la suite 2 commentaires

Récit du voyage des 9 et 10 septembre 2017

Récit du voyage de septembre par Mary 

 

Je pourrais vous décrire le périple de trois femmes voguant de France en Espagne, d'Espagne en France en passant par Zaragoza et Mazarin.

Je pourrais vous raconter comment elles se sont égarées, presque à destination, puis ont retrouvé leur chemin en parcourant, par le menu, la côte du lièvre avant d'accoster chez Corinne la présidente de Galgos France.

Comment elles allèrent presque à Bordeaux, ces trois conductrices : Corinne bénévole au refuge de Valence en France, Anny déléguée et traductrice pour l'association et Mary, votre narratrice et humble adoptante étant tellement enthousiastes dans leur désir de partager leur expérience, leur vie et surtout leur amour des chiens.

 

La suite du récit ICI 

 

 

3 commentaires

Rappel : nous avons besoin de vos photos pour le calendrier 2018 de Galgos France !

Vous n'avez plus que deux jours pour nous envoyer les photos de vos loulous ! Merci par avance.


Lire la suite 0 commentaires

Article de Psychologie Magazine de septembre sur les lévriers

Lire la suite 2 commentaires

Une tombola au profit des loulous de Cuenca

Le 16 octobre 2017 à 18 heures aura lieu un tirage au sort public dans les locaux de la Maison de la Culture de Cuenca. 

 

Premier prix du tirage au sort : 1000 euros.

 

Les billets de tombola sont en vente au prix de 2 € dès à présent. Tous les tickets sont gagnants.

 

Les personnes intéressées peuvent acheter des billets en effectuant un virement à :

GLOBALCAJA

IBAN : ES51 3190 1002 2340 6691 7610

BIC-SWIFT: BCOEESMM190

 

Il ne faut pas oublier de mentionner le motif : "RIFA CUENCANIMAL" et vos nom et prénom sur le virement bancaire en faveur de Cuencanimal.

 

Le paiement est aussi possible avec Paypal, pour plus d'information :

www.cuencanimal.com

 

Ensuite il faudra envoyer vos nom et prénom, adresses électronique et postale ainsi que le nombre de billets à 2 euros achetés, à l'adresse ci-dessous :

rifa.cuencanimal@gmail.com

 

Dès réception un mail de confirmation vous sera envoyé ainsi que les numéros qui vous ont été attribués pour le tirage au sort.

 

L’intégralité des bénéfices sera destiné sera réservé au bénéfice des chiens de Cuencanimal.

 

N'hésitez pas à partager cette information.

 

Merci pour votre collaboration !

 

Si vous avez des questions vous pouvez écrire à rifa.cuencanimal@gmail.com

 

0 commentaires

Appel à photos pour le calendrier 2018 de Galgos France !

Comme chaque année, nous vous sollicitons pour l'élaboration de notre calendrier.

 

Si vous avez de belles photos de vos loulous adoptés chez Galgos France, n'hésitez pas à nous les transmettre ! Galgos, podencos, croisés, grands ou petits, à la montagne, à la campagne, à la plage ou à la maison, en France ou à l'étranger, ou en pleine sieste sur leur canapé, tous sont les bienvenus !

 

Vous avez jusqu'au 2 octobre pour nous envoyer vos photographies.

 

IMPORTANT : les photos doivent être de format paysage et faire au minimum 2,49 Mo.

 

Petits rappels pour l'envoi de vos photos :

  • choisissez la plus belle photo de votre chien,
  • de format paysage et d'au minimum 3648 x 2736 pixels,
  • veillez à ce que le cadre de la photographie soit agréable et que la photo ne soit pas floue,
  • vérifiez que le format de l'image soit bien JPEG,
  • indiquez "photo pour le calendrier" dans l'objet de votre message,
  • n'oubliez pas d'indiquer le nom de votre toutou (et celui qu'il avait au refuge si vous l'avez rebaptisé),
  • envoyez votre photo, par mail uniquement, à muriel@galgosfrance.info avant le 2 octobre prochain.

Nous comptons sur vous ! 

0 commentaires

"Les vacances de nos loulous" : des photos réussies !

Bonjour à toutes et à tous,

 

Vous avez été nombreux à répondre à notre appel à photos "Les vacances de nos loulous" et nous vous en remercions !

 

Les vacances ont donc été reposantes pour certains et un peu plus sportives pour d’autres. En tout cas, pour tous un repos bien mérité et une belle vie dans leur famille, que ce soit à la campagne, à la montagne ou à la mer.

 

Le jury a eu bien du mal à choisir la plus jolie photo tellement tous vos loulous sont magnifiques. Celle qui a remporté le plus grand succès est donc celle de Sender, galgo provenant du refuge de Zaragoza. Son adoptante se verra donc offrir un portrait de lui réalisé au pastel par Sophie Kleyer.

 

Lire la suite 6 commentaires

Communiqué de Cuencanimal : évolution des sauvetages

Vous êtes très nombreux à vous préoccuper de l’état de santé de ces jeunes chiennes VANIA, GALENA, EILEEN et HALIA. 

Nous ne pouvons dire qu’une chose : MERCI et encore MERCI d’être présents pour nous, sincèrement MERCI.

Ces chiennes, ainsi que tous les autres chiens de Cuencanimal, ont besoin de vous, et dans la mesure du possible, nous leur procurons tout ce que la vie peut offrir de bon dès à présent.

 


Lire la suite 2 commentaires

Des nouvelles des quatre rescapées de Cuenca

Vania est maintenant en famille d’accueil en Espagne chez Veronica qui peut ainsi prendre soin d’elle en continu. Elle y restera tout au long de sa convalescence. Veronica donne à manger à Vania toutes les quatre heures. Elle reprend des forces petit à petit et peut marcher maintenant mais ça sera encore long. Vania est chaque jour plus câline et confiante, c’est un amour de chienne. 

Lire la suite 3 commentaires

Dolce est retrouvée !

Il y a deux jours, la toute petite Dolce s'était échappée de chez elle. Il semblerait qu'elle ait soulevé le grillage pour se faufiler dessous....

 

Heureusement, hier elle a été retrouvée par une personne qui avait vu l'affiche et l'a attirée avec des gâteaux.

 

Elle va bien, plus de peur que de mal. Bon retour chez toi Dolce !

4 commentaires

Marek est en fuite

Ils nous ont quittés

Chess

C’est en 2004, à l’âge de 10 ans, que Chess est resté dans la rue après le décès de sa maîtresse qu’il attendait jour et nuit, allant de sa maison au cimetière. Le refuge de Cuenca lui avait alors trouvé une famille d’accueil temporaire.

 

Chess était un chien calme et très affectueux, voire exclusif. Joueur et vif pour un petit papi. Chess était en panier retraite chez une famille d’accueil généreuse que nous remercions pour tous les soins apportés suite à de graves soucis de santé.

Lire la suite 7 commentaires

Rappel : appel à photos "Les vacances de nos loulous"

Certains d'entre vous sont déjà en vacances et les autres vont partir plus tard. Que vous restiez à la maison où que vous partiez loin de chez vous, vos fidèles compagnons seront sûrement près de vous. Une occasion d'immortaliser les joyeux ou tendres moments qu'ils vivront pendant cette période estivale.

 

Comme chaque été, nous lançons un appel à photographies : "Les vacances de nos loulous". 

Alors, si vous avez de jolies photos de vos chiens adoptés chez Galgos France, n'hésitez pas à nous les faire parvenir. Galgos, podencos ou croisés, petits ou grands, à mer, à la montagne ou à la maison, tous les clichés sont les bienvenus.

 

Au retour des vacances (vers la mi-septembre), l'ensemble des photos reçues sera publié sur notre blog sous forme d'un petit diaporama.

 

Et ce n’est pas tout, la plus jolie photo sera récompensée par un portrait au pastel du toutou qui aura posé, réalisé par Sophie Kleyer, une artiste de talent solidaire de la cause de Galgos France !

 

Pour participer, c'est facile :

  • choisissez la plus belle photo de votre toutou (une seule photo par chien),
  • veillez à ce que le cadre de la photographie soit agréable (ex. : éviter les poubelles du camping en arrière-plan !) et que la photo ne soit pas floue,
  • vérifiez que le format de l'image soit bien JPEG,
  • indiquez dans l'objet de votre message : "- Nom de votre chien - en vacances",
  • envoyez votre photo, par mail uniquement, à muriel@galgosfrance.info avant le 15 septembre.

Attention, les photographies de trop mauvaise qualité ou compressées ne pourront pas être utilisées (taille minimum acceptée : 1,5 Mo).

 

Bonnes vacances !

 

Lire la suite 0 commentaires

4 sauvetages de cas extrêmes à Cuencanimal

Si on fait partie d’une association de protection animale, c’est parce qu’il y a quelque chose en nous qui nous empêche de détourner le regard. Il y a un sentiment qui nous saisit et on sait qu’il nous faut faire quelque chose.

 

On sait qu’il y a beaucoup de maltraitance ; on la voit, elle est tout près… Mais ça ne veut pas dire que cela ne nous affecte pas. Nous ne pouvons pas rester de marbre, cela n’existe pas pour des personnes sensibles comme nous.

 

A Cuencanimal, nous ne connaissons que trop bien la réalité de notre région et de ses alentours, mais ce genre de choses nous anéantit chaque jour.

 

Le cas de VANIA était déjà terrible, mais voir ces autres chiennes dans la même zone, HALIA, GALENA et EILEEN… C’était vraiment l’horreur extrême… 4…! QUATRE…!!! Dans un état d’inanition inconcevable pour des personnes censées.

 

Que se passe-t-il ? Comment peut-on refuser de donner le moindre bout de pain ?

 

Nous perdons toute foi en l’être humain, heureusement que nous connaissons de belles personnes comme vous. Nous ne cesserons jamais de dire que vous êtes notre bouffée d’oxygène ;  tout ceci serait INSUPPORTABLE sans votre aide. Les cas de sauvetages n’auraient aucune chance sans votre soutien.

 

Tous les chiens de Cuencanimal, ainsi que VANIA, HALIA, GALENA et EILEEN comptent sur vous, et vous êtes leur force, notre force. MERCI !!!

 

Lire la suite 3 commentaires

Appel aux dons pour le sauvetage (cas extrême) de Vania

Vania n’en pouvait plus et, quand les bénévoles de Cuencanimal sont arrivés près d’elle hier soir, ils pensaient que c’était déjà trop tard. Même les fourmis l’encerclaient et avait commencé à l’entamer. Vania est d’une extrême maigreur avec de nombreuses plaies.

 

Mais à présent elle est en sécurité…

 

Son taux d’anémie et de plaquettes est élevé, mais les vétérinaires disent que c’est signe que son corps lutte contre une éventuelle infection, ce qui est plutôt bien. Elle est hospitalisée sous perfusion. Elle a de l’appétit et c’est un amour de galga.

 

Nous lançons donc un appel aux dons pour celles et ceux qui souhaiteraient participer aux soins de Vania.

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez adresser un don, en mentionnant "Pour les soins de Vania":

=> soit par Paypal

=> soit par chèque (à l’ordre de "Galgos France") à envoyer à l’adresse suivante :

     Galgos France

     Mazarin

     82190 Saint-Nazaire de Valentane

 

Les bénévoles de Cuenca et les vétérinaires vont tout tenter pour guérir les blessures du corps de Vania mais aussi celles de son âme. Nous comptons sur votre générosité pour les aider. Grâce à vous, elle peut s’en sortir. Vania est un don du ciel, c’est un cadeau de pouvoir lui venir en aide.

 

Un grand merci pour Vania.

 

Lire la suite 13 commentaires

Un beau voyage de septembre pour nos 28 adoptés

Un beau voyage qui se profile aux premiers jours de septembre (départ le 8 et retour à Mazarin le 10 au matin). Y participeront Anny, déléguée du Tarn, mais aussi une bénévole et adoptante Corinne et une amie. 

Mais nous sommes une association heureuse car 28 chiens vont prendre le camion de l'espoir: 16 de Cuencanimal, 9 d'Adaana et et 3 d'Adpca. 

Voici leur histoire et leur futur lieu de vie. 

Merci à tous ceux qui ont permis d'écrire un beau moment de l'histoire de Galgos France.

 

CUENCANIMAL

 

ZAINA

 

Comme dans pratiquement tous les cas, on nous a signalé le cas de Zaina à pas d’heure, tard le soir. On vous prend au dépourvu, un appel qui envahit votre intimité… mais Zaina était en fâcheuse posture, sa patte semblait mal en point, et la pauvrette, n’en pouvant plus, s’est couchée devant la porte d’une maison, à pleurer et à hurler de douleur… Alors que faire ? Aujourd'hui, nous sommes remplis de bonheur pour cette magnifique louloute que la vie n'a jamais épargnée et qui va vivre sereinement dans le Loiret.

 

PREGO

 

Sauvé d'un galguero. Nous insistons sur le "sauvé", car ce n'est pas le galguero qui nous a contactées, mais des voisins qui ne supportaient pas les mauvais traitements infligés à ce "pauvre chien". Généralement, les gens tournent la tête quand il s'agit de maltraitance ou de violences ; c'est déjà le cas quand ça concerne des humains, encore plus si ça concerne des animaux. Nous avons donc contacté ce "monsieur" et nous avons réussi à le convaincre de nous le donner. Et c'est ainsi que Prego est arrivé dans notre refuge. Grâce à cette chaîne d'amour, Prego va vivre désormais dans le Finistère. Gageons qu'il fera de belles courses sur une des nombreuses plages de ce magnifique département.

 

YAIZA

 

Elle a été sauvée d’une mort certaine ; seule et terrorisée au beau milieu d’une autoroute. Son sauvetage a été possible grâce au signalement des Autorités qui avaient essayé de l’attraper sans succès. Yaiza ne connaîtra plus la peur et l'abandon car elle va être choyée en Haute-Saône.

 

VERO

 

Elle a sauté sur la voiture d’une bénévole. Le choc fut terrible. Elle était perdue et désespérée, cherchant le contact, peut-être tout juste abandonnée ? Très anxieuse et triste, elle ne cessait de pleurer !  Comment la laisser là ? Impensable !

Cette belle toutoune ne pleurera plus désormais et elle rejoindra son nouveau foyer en Gironde. 

 

 

DOLCE

 

Dolce ou son histoire en 30 jours. Voici le plus beau : Elle est arrivée devant le bar très tôt, comme d’habitude, d’un pas léger, sans hésiter. Elle avait bien repéré le drôle d’engin qu’il y avait là, mais cela ne l’a pas inquiétée, car à l’intérieur, il y avait un festin royal. Elle est entrée, et là… Crac…!!!! Un vacarme assourdissant.. ! La porte s’était refermée… Il n’y avait aucune échappatoire..!!! Une fille s’est approchée en répétant : «Enfin, je t’ai attrapée, ma petite..!». Eh oui, la petite, c'était Dolce. Et voilà comment une trajectoire de vie peut être modifiée jusqu'en Ille et Vilaine où elle va vivre de belles années.

 

SAGA

 

Sauvée dans un village, après de nombreux mois à errer toute seule, abandonnée. Son instinct de survie l’a fait fuir des humains et elle a bien fait. Certains avaient de bonnes intentions, d’autres beaucoup moins, dont quelques-uns qui attendaient qu’elle ait ses chaleurs pour pouvoir la capturer et la faire reproduire. Maudite mentalité que de seulement voir son propre intérêt par le biais de la souffrance. Petite podenca, finie cette vie d'errance. Ah des coussins moelleux et des caresses t'attendent dans les Alpes-Maritimes.

 

 

ZAREK

 

Zarek s’est laissé attraper ; on pourrait presque dire qu’il s’est mis debout pour sonner à la porte d’une sympathisante de Cuencanimal. On a rarement l’habitude de voir ça pendant un sauvetage, et encore moins venant d’un galgo. Quand on nous a appelées pour nous dire: «il est chez nous», c’était incroyable. Nous leur avons demandé: «vous arrivez à le voir ?»… «non, non, il EST chez nous..!»… Zarek était épuisé, famélique, affamé et assoiffé. Il demandait de l’aide, et nous la lui avons offerte, évidemment…! Zarek a 9 ans et il n'aura connu le refuge que peu de semaines. Le voilà presque arrivé chez lui, en Indre et Loire.

 

SARABI 

 

Après avoir passé sa vie au sein d’une famille, elle s’est retrouvée dans un endroit inconnu, sans quasi aucune présence humaine, sans aucune attention comme elle le mérite.Nous ignorons comment elle a pu survivre dans l’état où nous l’avons récupérée, frôlant la mort plusieurs fois. Nous te faisons une promesse Sarabi, celle de ne plus jamais connaître l'abandon. Toi aussi, tu vas rejoindre le plat pays qu'est la Belgique. 

 

NOCHA 

 

Marijose a passé des heures et des heures à attendre, même tard dans la nuit, bravant le froid… et là, la récompense… Nocha a fini par se laisser capturer, et a pu intéger le refuge. Elle ne connaîtra que la douceur d'un foyer dans l'Essonne.

 

REAL 

 

Abandonnée dans un village alors qu’elle était encore chiot, une dame a alors réussi à l’attirer dans un parc avec l’aide de ses chiens, car Real était déjà très méfiante dans les espaces ouverts. C’est là que la dame a pu la mettre à l’abri et s’occuper d’elle jusqu’à ce qu’on puisse la recueillir à Cuencanimal. Elle vivra en Haute-Garonne où l'attend impatiemment sa famille.

 

MAREK

 

Rescapé en même temps qu’Arielle (adoptée en France). Nous ignorons ce qu’ont dû endurer ces jeunes chiens. Ils sont apparus abandonnés, errant seuls dans un petit village où il y a un peu plus d’animation l’été. Tous les deux se sont laissés attraper. Ils savaient qu'une belle étoile était enfin entrée dans leur vie et voilà pour toi Marek une nouvelle vie qui t'attend dans les Pyrénées-Atlantiques.

 

LINDI

 

Lindi a été trouvée au milieu d’un champ, morte de faim et de soif. Elle s’est laissée attraper sans aucun problème par l’homme qui l’a trouvée. Il l’a gardée quelques jours chez lui, le temps de trouver une solution auprès du refuge pour trouver une belle adoption à cette beauté. Et c'est arrivé. Lindi prendra elle aussi le camion de l'espoir pour une nouvelle vie dans les Yvelines.

 

MAURO

 

Il déambulait seul et perdu dans les rues. En bonne santé mais pas pucé. Il suivait les gens et croisait la route sans regarder. Lui aussi a rencontré les belles personnes de Cuencanimal qui lui permettent aujourd'hui d'être adopté dans la Somme.

 

LADA

 

Lada a été récupérée par des passants alors qu’elle errait en plein centre ville, complètement affolée. Heureusement qu’il existe sur Terre des personnes bienveillantes qui ne détournent pas le regard dans un cas pareil. Et le regard d'autres personnes s'est posé sur cette beauté pour la choisir et elle rejoindra sa famille dans le Lot et Garonne.

 

DUNYA

 

On nous avait signalé une jeune chienne en danger qui est apparue dans un village. Certains l’ignoraient, d’autres la nourrissaient, et d’autres encore la rejetaient. Il s’est passé plusieurs semaines, qui nous paraissent toujours trop longues pour ces êtres si nobles et sociables. Ils souffrent beaucoup de la solitude… Une croisée de plus ? Non, ça, c’est notre exceptionnelle Dunya ! Et elle aura une magnifique compagne Holly d'Adaana pour partager sa vie dans le Tarn.

 

ANDY

 

Andy errait seul, désespéré, mort de faim et de soif, à la recherche d’une bonne âme. C’est ainsi qu’il est arrivé devant la porte d’une très bonne amie sympathisante de Cuencanimal. Elle l’a recueilli patiemment jusqu’à ce qu’on trouve une petite place à ce loulou si sympathique. Andy ira vivre dans les Pyrénées Atlantiques.

 

ADAANA

 

POCHOLO, JAIME, FROILAN, SOFIA, ALFONSO

 

Cinq bouts de choux mis au monde par Isabella, une belle podenca récupérée chez un chasseur, elle aussi adoptée.  Le papa attend  une famille et se prénomme Fernando. 

Cinq sur une fratrie de 7. Alvaro vient juste d'être réservé. Seul Juancar attend encore sa chance de trouver une belle famille. Pocholo est attendu dans le Gard, Jaime et Froilan dans l'Oise, Sofia en Charente-Maritime et Alfonso en Belgique.

 

LATINA

 

Elle a dû passer des moments terribles, comme la plupart des chiens de cette race qui ne sont que des outils de travail. Sauvée de la perrera. Sa famille l'attend en Belgique. 

 

MERYL

 

Cette petite mamie de 12 ans a fini dans un chenil après avoir été abandonnée. Elle a vécu deux mois avec une autre chienne, en attendant toutes les deux d'être abattues. Grâce aux dons de 3 personnes, nous avons pu les sauver. Ces personnes ont parrainé leur préparation vétérinaire. Et près 3 ans d'attente dans une famille d'accueil, elle connaît enfin le bonheur d'avoir été remarquée et nul doute que notre Meryl va passer les plus années de sa vie en Gironde.  

 

HOLLY

 

Son maître ne la voulait plus car elle avait été renversée par une voiture et elle boitait donc elle ne pouvait plus chasser aussi bien. Parfois le destin fait vivre des situations qui bousculent totalement une vie. Tel fut le cas pour Holly qui va connaître enfin la douceur d'un foyer dans le Tarn. Et elle aura une chouette copine Dunya de Cuencanimal.

 

ISABELLA

 

Elle fut sauvée d’un chenil appartenant à des chasseurs. Elle a mis au monde 7 bébés, dont 5 d'entre eux sont adoptés. Elle aussi a trouvé une famille dans le Nord.

 

ADPCA

 

FORTUNATA

 

Elle a été trouvée errante sur une route avec ma copine Jacinta (à l'adoption sur notre site) dans un état d’abandon incroyable (maigreur extrême, peau abimée.... ). Rien à boire et à manger par des chaleurs terribles. Mais elles ont été sauvées par le Centre de Protection Animale de Zaragoza totalement saturé et leurs bienfaitrices d'Adpca ont décidé de les sortir de là pour les amener dans leur refuge, afin qu’elles puissent reprendre des forces et avoir de meilleures chances de trouver un foyer. Fortunata ira vivre dans le Tarn.

 

CHANCLA

 

On l’a trouvée errant seule et amenée au Centre de Protection Animale. Par chance, ses bienfaitrices l’ont sortie de là et elle pu reprendre des forces au refuge d'Adpca. Et un bonheur n'arrive jamais seul car elle a été remarquée par une belle famille des Alpes-Maritimes.  

 

JACINTA

 

Elle est arrivée dans un piteux état au refuge, trouvée avec sa copine Fortunata sur une route dans un état d’abandon terrible. Jacinta est également adoptée et elle rejoindra sa famille à Paris.

7 commentaires

Urgent : Poket et Uva de retour à l'adoption

Poket

Poket est un beau galgo de 3 ans qui a été abandonné au refuge de Cuenca par son galguero. Adopté en mai dernier, il revient à l’adoption pour un problème d’entente avec ses congénères.

 

Poket s’entend avec les chiens de son gabarit mais pas avec les petits, ni avec les chats. Très à l’aise avec les femmes, il est craintif envers les hommes qui devront être patients pour gagner sa confiance.

 

Il adore les promenades, marche bien en laisse et ne tire pas. C’est un chien obéissant, câlin, bien éduqué et calme.

 

Pour voir la fiche de Poket, c’est ICI.

 

Lire la suite 0 commentaires

Très important : identification d'un chien adopté en Espagne

Galgos France travaille avec des refuges espagnols depuis de nombreuses années avec plus de 2000 chiens adoptés en France pour la plupart d’entre eux.

 

Avant de rentrer en France, chaque chien doit être identifié au moyen d’une puce. Or, il faut savoir que chaque chien est doté d’une puce dans la communauté de communes autonomes espagnole où il vit, avec une identification spécifique à celle-ci et non enregistrée au REIAC, le plus grand registre en Espagne. En effet, chaque collectivité a ses propres protocoles et non réunis en un seul registre commun. C’est une entreprise qui fabrique les puces électroniques et les vend ensuite aux écoles vétérinaires ou directement à certains vétérinaires. Certaines écoles peuvent savoir à quel vétérinaire a été vendu tel numéro de puce, mais pas toutes ! L’entreprise fabricante peut le faire aussi, mais à cause de la «loi de protection des données personnelles», uniquement si un juge le demande. Elle ne communiquera jamais ces informations à des particuliers, même à des associations comme Cuencanimal, Adpca ou Adaana avec lesquelles nous travaillons.

 

Ce qui signifie qu’un chien trouvé dans une autre province d’Espagne que celle d’origine ou dans un autre pays, ne peut pas être identifié car il n’existe pas de registre national comme en France où les animaux sont inscrits à l’I-Cad, autrefois appelé Société Centrale Canine. C’est la raison pour laquelle beaucoup de chiens trouvés se retrouvent à la perrera où l’on connaît le triste sort qui leur est réservé car non réclamés puisqu’il est quasi impossible de retrouver leur propriétaire avec le numéro de puce.

 

Pour chaque chien adopté via Galgos France, l'association les fait enregistrer sous son nom auprès de l’I-Cad dès leur arrivée en France. A réception des documents d'identification, Galgos France procède au transfert de propriété et les adoptants reçoivent, sous quelques semaines, une carte sur laquelle sont répertoriées toutes les informations relatives à l’animal, y compris les coordonnées de son maître. Par contre, chaque adoptant doit, en cas de changement de domicile, effectuer les démarches auprès de l’I-Cad afin de pouvoir toujours (en cas de vol, de perte ou de fugue), retrouver son animal.

 

Sur le site de Galgos France, vous trouverez toutes les explications nécessaires à la sécurité de votre animal et les démarches à effectuer ICI

 

 

Et pour compléter vos connaissances, le site de l’I-Cad ICI, rubrique « identification »

 

Il est donc essentiel, si vous adoptez directement en Espagne, que les démarches soient effectuées auprès de l’I-Cad, car sans cet enregistrement, même si votre animal est retrouvé, il sera très difficile, voire impossible de vous localiser.  

0 commentaires