Autres races femelles de moins de 10 kg

Cliquez sur les photos !

 

L'une de nos chiennes vous intéresse ? Vous souhaitez l'adopter ? Utilisez ce formulaire

Les frais d'adoption, hors "adoption spéciale" sont de 280 €. Plus d'informations ICI


MONDUKI

(participation aux frais 280 €)

 

Son histoire : En juin, Cuencanimal a reçu le signalement d'un petit chien dans les environs de Cuenca qui allait seul avec un collier et une laisse. On a pensé qu'il s'était échappé de chez lui et ne recevant ni d'autres nouvelles ni d'autres signalements, nous pensions que l'histoire était close. Quelle ne fut pas notre surprise quand plusieurs mois après nous apprenions qu'il était toujours dans la même zone, nourri par des voisins mais très effrayé et se tenant à distance des gens. Sa capture fut un succès mais il était totalement traumatisé, en plus de son état physique déplorable. Ce petit chien était une adorable petite chienne, Monduki, qui a été placée en famille d'accueil afin de pouvoir travailler au mieux ses traumatismes.

 

Comportement : Monduki est arrivée terrifiée. Sa posture, son regard, ses tremblements nous fendaient le cœur. Elle a donc été placée directement en famille d'accueil afin de travailler ses peurs pour révéler sa personnalité. Petit à petit, elle a commencé à se détendre légèrement surtout à l'intérieur de la maison où on a remarqué qu'elle se sentait bien. Elle a commencé à répondre à l'appel et à apprécier les caresses. Tout ceci après 2 mois de respect et de patience quotidienne, dans le but d'instaurer un climat de confiance dans le foyer où elle vivait et avec la famille qui s'occupait d'elle.

C'était un travail quotidien, sans contrainte, sans obligation et sans hâte, en lui laissant son espace. On s'occupait d'elle en faisant des mouvements lents, sans sursaut en passant à ses côtés, sans la regarder fixement et en la contournant légèrement pour ne pas l'effrayer. Pendant longtemps, on n'a pas essayé de la toucher ; on s'asseyait juste près de son panier en lui offrant des friandises jusqu'à ce qu'à la fin, ce soit elle qui réclame plus avec son petit museau. Pour que Monduki apprenne ensuite à apprécier les caresses, on a commencé à la toucher doucement quand elle nous a autorisés, en la caressant un peu puis en arrêtant de la toucher. Ce plusieurs fois en suivant jusqu'à ce qu'elle finisse par faire un petit pas en avant jusqu'à nous pour en demander un peu plus. D'abord seulement au niveau du cou, puis quand on a vu qu'elle aimait ça, on a essayé de toucher son dos. Si elle faisait un pas en arrière ou montrait un peu de crainte, nous arrêtions immédiatement.

 

Aujourd'hui Monduki montre son évolution : elle va beaucoup mieux, elle est gentille, curieuse, joueuse et amusante. Elle est tellement attendrissante par son regard, son petit corps, ses petites pattes, sa timidité. Quel régal de voir le changement depuis l'état de choc extrême dans lequel elle était jusqu'aux progrès qu'elle réalise chaque jour. Nous respectons le temps dont elle a besoin sans ajouter de nouveaux traumatismes sur son parcours. (elle a encore très peur des bruits forts comme les coups de feu qu'on entend parfois au loin dans la campagne).

A présent elle apprécie beaucoup les promenades. Elle a compris que lorsqu'on va à la porte, cela signifie qu'elle va sortir et attend immobile en remuant juste la queue le temps de lui attacher toutes les précautions anti-fugue. Quand on pense qu'on ne pouvait pas du tout la toucher au début : quelle évolution ! 

En promenade, elle adore renifler, mordiller des bâtons, des pommes de pins ou tout simplement chercher un lézard ou une souris dans les arbustes. Bien sûr, nous ne l'avons pas lâchée mais à présent qu'elle nous connaît un peu plus, nous lui laissons une laisse un peu plus longue mais toujours un collier anti-fugue et une laisse attachée à la ceinture. Monduki se montre très docile et réceptive dans la maison avec sa personne de référence. Au refuge, dans un espace parfaitement bien clôturé, nous la laissons libre et on constate à nouveau sa prudence et son appréhension (pas aussi extrême qu'à son arrivée mais elle n'est pas à l'aise). La détacher dans un lieu non protégé serait une catastrophe : elle disparaîtrait pour toujours et ne se laisserait pas attraper.

Il faut continuer à travailler le rappel avec Monduki, en la récompensant à chaque fois qu'elle vient, en tissant des liens forts tout d'abord dans des espaces totalement fermés. Ce lien se renforce encore en partageant des moments agréables pendant les promenades, dans la maison, quand elle profite des caresses et des jeux. C'est une adorable petite puce qui mérite le meilleur. Nous n'oublions pas qu'elle est très jeune et nous aimons voir qu'il y a de l'innocence en elle. Elle  nous le montre quand il n'y a pas de jouet autour d'elle et qu'elle attrape la télécommande ou un chausson qui traîne.

 

Sociabilité : Elle vit en famille d'accueil mais vient presque tous les jours au refuge de Cuencanimal pour être en contact avec plus de chiens et de chiennes. Elle avait d'abord peur de ceux qu'elle ne connaissait pas mais à présent qu'elle se sent à l'aise dans son environnement, elle grandit et s'affirme même en prenant le dessus sur les petits nouveaux qui arrivent. Adieu la petite crevette timide ! Elle finit toujours en se faisant de bonnes copines, très joueuse et toujours prête à suivre le rythme. On est sous le charme quand on la voit lécher le museau ou les oreilles de Kenia, sa sœur de famille d'accueil.

Dans ce milieu amical pour Monduki, elle rencontre également les bénévoles du refuge avec lesquels elle garde ses distances. Elle ne se laisse toucher par personne mais on y travaille et elle commence à s'approcher et à prendre la nourriture de la main des personnes qui se baissent et ne la regardent pas trop fixement. Quand elle finit par tolérer les caresses, elle est à chaque fois un peu plus affectueuse. Cette petite est encore un diamant à polir.

Dans sa famille d'accueil, elle vit avec un chat tranquille habitué aux chiens. Elle a de bonnes relations avec lui. Elle pourrait probablement vivre avec des chats en prenant des précautions et en faisant les présentations petit à petit. 

 

Nous pensons que Monduki sera toujours une chienne très craintive envers les inconnus. Tant de temps passé en mode alerte et survie nous conforte dans ce sens. La famille qui choisira cette puce aura une grande responsabilité et beaucoup de travail devant elle. S' il y a des enfants, il faudra qu'ils soient sensibilisés à la situation car il est difficile d'expliquer à des petits comment s'y prendre pour aider Monduki à évoluer. La présence d'autres chiens l'aide car elle copie leur comportement. Sa famille adoptive devra donc avoir un chien bien équilibré et aussi avoir l'habitude des chiens traumas. Monduki ne peut pas vivre en ville, il lui faut un environnement tranquille.

 

Monduki est née le 24 septembre 2019, elle pèse 6,8 kg, est stérilisée et négative leishmaniose.

Vous souhaitez adopter Monduki, cliquez ICI 

22/11/2020