***RETROUVE*** RUBIETE est en fugue sur REIMS (51)

RUBIETE a pris peur ce matin, et est sorti de son harnais... Il n'a donc ni harnais ni médaille... Il est en cours d identification à la SIEV...

 

A 18h il était sur le campus de la faculté des Sciences à côté du chateau d'eau à REIMS. Sa FA le suivait... Nous esperons qu'elle arrive à le rattraper car Rubiete a confiance en elle...

 

Si vous êtes sur place merci de joindre Julie sa FA pour l'aider dans ses recherches.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 8
  • #1

    elvire (samedi, 21 janvier 2012 22:38)

    Pourvu que sa FA puisse le rattraper , ils doivent etre terriblement inquiets !

  • #2

    marie.o (dimanche, 22 janvier 2012 08:08)

    Des Nouvelles ???

  • #3

    Dom 71 (dimanche, 22 janvier 2012 13:54)

    Ouffffffffff voila une bonne nouvelle, il est au chaud dans sa famille !

  • #4

    elvire (dimanche, 22 janvier 2012 14:06)

    Super , il nous a fait peur ce loulou , sa FA doit etre hyper heureuse , sacré voyou !

  • #5

    elvire (dimanche, 22 janvier 2012 14:20)

    Pour Tonio et Caoba avez vous des nouvelles , celà fait déjà longtemps c'est inquietant ?

  • #6

    isaelys (dimanche, 22 janvier 2012 22:16)

    Le galopin est rentré après avoir visité Reims by night!! "Rubiete, on arrête les bêtises, ta famille d'accueil a passé une soirée et une nuit d'angoisse, stop on se pause!

  • #7

    m-pierre (dimanche, 22 janvier 2012 23:57)

    là c'est une super bonne nouvelle, je l'avais promené à l'arrivé du camion pour son popo, un amour, et sa tata d'accueil, qui s'était précipitée sur lui, en me disant qu'il était pour elle, etait tellement émue de le voir en chair et en os. Je suis tellemement contente ce soir de cette nouvelle, aprés bien d'autres qui serrent trés fort le coeur.

  • #8

    nelly (lundi, 23 janvier 2012 21:19)

    rien ni pour Caoba malgré une forte mobilisation , mais beaucoup de fausses pistes ....
    Tonio , rien non plus ...disparu ! ses adoptants continuent leurs recherches
    mais ces 2 cas nous desespèrent