Cuencanimal : situation difficile

Nous n'aimons pas avoir à demander encore et encore, mais vous avez toujours répondu, vous êtes toujours là et c'est pourquoi -pour nos animaux (nous sommes leurs voix)- nous devons expliquer notre situation afin que vous compreniez que nous sommes impuissants. Nous le faisons pour la survie de Cuencanimal et le bien-être de nos animaux. 

 

Contexte : Cuencanimal déborde, nous avons toujours survécu et nous nous sommes battus "avec de l'eau jusqu'au cou", mais maintenant nous ne pouvons plus faire face ! Le nombre de chiens augmente de façon alarmante. 

 

Vous savez que tous les animaux sont tous à jour des exigences vétérinaires : pucés, vaccinés (contre la rage et tétravalent), vermifugés, testés pour des maladies méditerranéennes (Leishmaniose et Ehrlichiose) et stérilisés (ou "en attente") ; jamais nous ne donnons en adoption un animal sans tout cela. Outre ce qui précède, vous savez aussi que la plupart de nos chiens arrivent malades, blessés, avec des maladies chroniques, etc. Et jamais nous n'avons  lésiné sur les traitements, opérations, hospitalisations... Vous pouvez faire des numéros et les multiplier, autant qu'en  2012, nous avons accueilli environ 350 animaux (et vous savez que la hausse de la TVA a également affecté les vétérinaires).

 

Nous n'aimons pas cette situation (ça nous brise le cœur, nous perdons le sommeil) mais nous ne pouvons pas accueillir plus d'animaux ! Nous ne pouvons pas ! Nous devons prendre soin de ceux qui sont déjà à Cuencanimal (actuellement 130). D'autres sont là depuis l'année 2009, trois ans d'attente pour une famille... Nous nous sentons frustrés, certains sont tombés malades avec nous, certains ont été très perturbés de voir leur copains adoptés partir. Nous nous efforçons de trouver quelque chose pour eux, pour tous.

 

A cela, il faut ajouter la nourriture, ils mangent beaucoup, la plupart ont souffert de la faim, on ne lésine pas sur ça non plus, on les a vu arriver affamés et après ils deviennent grassouillets et sains. 

 

Tout ceci tous les jours de l'année, y compris les jours fériés, Noël, Pâques, etc. Ils  sont entretenus, nettoyés, soignés... Il s'agit d'un effort humain incalculable et nous ne pouvons que remercier les merveilleux bénévoles qui travaillent avec abnégation. 

 

Nous devons maintenir et améliorer les installations en permanence, nous avons beaucoup progressé, mais il reste encore tant à faire ! Nous n'avons pas un système correct pour l'eau, il nous manque des porches et des niches (ça nous fait mal au cœur quand il y a de la neige ou de la pluie), nous manquons d'une zone de quarantaine pour les nouveaux ou les malades... 

 

Les temps sont durs pour tout le monde, mais notre expérience nous dit que les premiers qui paient la "crise" sont les animaux, les gens ne peuvent pas, n'arrivent plus, et nous avons vu augmenter les cas de protecteurs qui ne peuvent plus donner. Et aussi des adhérents  qui ne peuvent plus payer leur part. Nous comprenons, mais ça nous laisse impuissants, nous ne pouvons pas faire de la magie avec les dépenses ! Nous réduisons, ajustons, mais j'ai expliqué que nous ne pouvons pas laisser sans soins et sans abris ceux qui en ont besoin !

 

Si un de vos proches envisage d'adopter, ils sont là nos petits ! Un qui part laisse toujours la place pour sauver une autre vie. Vous pouvez aussi nous aider à diffuser nos chiens, vous savez que c'est notre objectif : une famille pour TOUS ! 

 

MERCI, uniquement le fait de partager avec vous notre désarroi nous réconforte un peu, nous savons que nous sommes unis dans LA LUTTE POUR LA DEFENSE DES ANIMAUX.

 

Refuge Cuencanimal

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    fred47 (jeudi, 13 décembre 2012 11:14)

    ce message nous touche au coeur: la situation est dure pour les gens et encore plus terrible pour les animaux et les laissés pour compte....notre solidarité avec vous tous est totale et entière:notre aide doit se maintenir et se renforcer car c'est la lumière qui guide notre vie que de partager avec vous.

  • #2

    thierry (jeudi, 13 décembre 2012 13:58)

    Mon reve est de creer un refuge relais en France pour decharger cuencanimal mais le probleme est toujours financier.Peut etre qu'un jour.....
    Merci a frederique,votre message resume tout ce que l'on pense.

  • #3

    fred47 (jeudi, 13 décembre 2012 14:36)

    c'est un beau rêve que vous avez, Thierry, mais monter un refuge en France est un parcours du combattant administratif long, difficile et coûteux....et que faire des chiens ensuite?
    En tout cas, serrons les coudes dans la tempête. Merci de votre message.

  • #4

    cecile07 (jeudi, 13 décembre 2012 17:40)

    Que peut-on faire? N'est-il pas possible de lancer une opération "Aide pour Cuencanimal" en cette fin d'année?

  • #5

    véro41 (vendredi, 14 décembre 2012)

    Bien sûre qu'il ne faut pas baisser les bras, bien sûre que nous allons continuer à nous battre et nous mobiliser encore plus et toujours plus nombreux chacun à notre façon. Un chien sauvé, et encore un et encore un, c'est la seule chose importante,redonner du bonheur et de l'espoir à un pauvre animal qui n'a connu que la misère. Personnellement j'aide GF et les bénévoles d'Espagne pour leur courage, leur gentillesse et leur persévérance à sauver tous ces pauvres malheureux. Merci pour tout ce que vous faites et pour tout cela vous pouvez compter sur mon aide et ma fidélité à GF.

  • #6

    isaelys (vendredi, 14 décembre 2012 22:36)

    On est de tout cœur avec vous, qui tous les jours passez beaucoup de temps à prendre soin des chiens de Cuencanimal, on vous soutient comme on peut et on est heureux de faire partie avec vous de cette grande chaine de solidarité!!Besos !!

  • #7

    Rose (dimanche, 16 décembre 2012 17:25)

    Il est un peu tard maintenant pour lancer une opération 'croquettes
    de Noël" ( à moins qu'il y en ait eu une dont je n'ai pas eu con-
    naissance ?) mais pourquoi ne pas lancer une opération "croquettes
    nouvelle année" ? Pour éviter les frais de transport, Cuencanimal
    pourrait commander directement chez un fournisseur de chez eux et
    G.F paierait directement la facture. Ça les aiderait sûrement non ?
    Je suis prête à participer.