Je suis Lupu, le voleur de cœurs.

Petit épagneul breton âgé de trois ans, je suis Lupu, le voleur de cœurs.

Il pleut dans mon cœur comme il pleut sur Cuenca. Pardon Verlaine, mais tes vers traduisent si bien ma tristesse. Les chiens pleurent à leur façon, qui n’est pas la vôtre. Ils pleurent souvent tout en-dedans, sans larme, sans bruit.

Moi, Lupu, suis de ceux qui se lamentent en silence. Que le ciel pleure pour moi ! Et il ne s’en prive pas, le ciel. Et je reste là, indifférent à l’averse glacée, transi, perdu, sans même rentrer me mettre à l’abri dans cette chose étrange qu’ici, ils appellent une niche.

Il y a tant de loulous qui s’adaptent à la vie du refuge. Pourquoi ne puis-je pas les imiter ? Je ne sais pas. Tout ce que je sais, c’est que j’ai froid, que j’ai peur, que je voudrais être ailleurs.

C’est où, c’est quoi ailleurs ? Je l’ignore. Peut-être faut-il monter dans ce camion de l’Espoir qui vient souvent au refuge, pour accéder à ce lieu inconnu ? Mais c’est quoi l’espoir ? Des tas de chiens montent dans ce véhicule et on ne les revoit jamais. Où vont-ils ? Que deviennent-ils ?

Je suis Lupu, l’attrappe-coeur et le mien est si lourd, aussi pesant que ces gouttes d’eau qui tombent sur moi et me glacent. Est-ce le vôtre que je volerai pour ne jamais vous le rendre ? Je ne sais pas. Tout ce que je sais, c’est que je voudrais être au chaud, au sec, au tendre, loin, très loin d’ici.

Petit épagneul breton âgé de trois ans, je suis Lupu, le voleur de cœurs. Que ferez-vous pour moi ?

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Béatrice (dimanche, 12 janvier 2014 13:03)

    OK congénères ? OK pour diffusion ?

  • #2

    Sonia (dimanche, 12 janvier 2014 19:49)

    Pauvre loulou,que c'est triste.

  • #3

    snoopy (jeudi, 16 janvier 2014 09:01)

    je voudrais avoir des pouvoirs pour ouvrir ma porte à tous ces pauvres animaux mais une bonne ame va lui ouvrir j'en suis sure s'ils vous plait pour lui Bisous