Nous recherchons des familles d'accueil.

 

Pourquoi des familles d'accueil ?

 

Se proposer comme Famille d'Accueil, cela revient à sauver 2 vies :

 

  • La vie du chien que l'on va sortir du refuge pour le placer chez vous, en accueil, dans l'attente de lui trouver sa famille définitive,
  • La vie d'un chien des rues ou pire de la fourrière (où ses jours sont désormais comptés) pour pouvoir intégrer le refuge et y recevoir bien souvent les premiers soins, de la nourriture, une niche et surtout, l'amour de nos bénévoles.

 

Qu'est-ce qu'une famille d'accueil au juste ?

 

Une famille d'accueil c’est d’abord un foyer aimant, une famille que vous offrez à l’animal placé chez vous momentanément, en attendant de trouver sa famille définitive.

 

Être Famille d'Accueil se résume en quelques mots : Générosité, Amour, Patience et Douceur. 

 

Quel rôle doit tenir la famille d'accueil ?

 

Accueillir un galgo, un podenco ou un croisé dans votre foyer, c'est lui permettre de se sociabiliser, d'apprendre à vivre en famille, de découvrir la chaleur d'une maison et la douceur d'une caresse. C'est aussi lui faire oublier la vie stressante du refuge et son passé douloureux.

 

Devenir famille d’accueil, c’est aussi découvrir le caractère du chien et recueillir un maximum d’informations afin de lui permettre de trouver plus facilement SA famille définitive.

 

 

La famille d’accueil joue donc un rôle essentiel pour l’animal qu’elle recueille et pour notre association. Aujourd’hui, nous manquons cruellement de familles d’accueil. Alors si vous souhaitez nous aider en accueillant l’un de nos chiens dans votre foyer, remplissez un formulaire pour devenir Famille d’Accueil en cliquant ICI.

 

Et si vous hésitez encore à franchir le pas, voici les témoignages de trois familles d'accueil, qui répondront peut-être à certaines questions que vous vous posez encore.


Morante
Morante

Evelyne:

 

Être Famille d'Accueil, c'est donner beaucoup d'amour à un loulou en détresse. C'est lui réapprendre, ou plutôt lui apprendre la vie, une vie sans coups ni privations.
C'est lui inculquer les "bonnes manières" et lui faire comprendre que tous les humains ne sont pas mauvais (c'est souvent le plus difficile) ! Je suis aidée dans cette tâche grâce à mes 2 chipies, qui me sont très précieuses. Elles ont tôt fait de mettre au diapason le nouvel arrivant qui est vite en confiance grâce à elles ! Bien évidemment, c'est dur de les voir partir. Mais quand on les sait heureux, le chagrin de la séparation est vite estompé.
 
J'en suis à mon quatrième loulou qui passe chez moi en accueil, il y a eu Tomy, Zupo, Chicuelo, et aujourd'hui, c'est Morante, mon beau prince noir, qui revit à la maison!

Morante est en famille d'accueil chez Evelyne depuis Octobre 2013. Si vous souhaitez plus d'informations à son sujet, cliquez ICI.


Browni
Browni

Katia:


Pourquoi suis-je famille d'accueil ? Comme beaucoup de gens, je suis d'abord passée par la case "adoption". J'étais très heureuse avec mon adorable podenca, mais je n'étais pas satisfaite de ne pouvoir faire plus, pour tous ceux qui restaient encore là bas. Que pouvais-je faire à mon modeste niveau pour les sortir de là, adopter encore une fois ?

 

Et puis l'idée de devenir famille d'accueil s'est imposée, je préférais pleurer à les voir partir de chez moi que de pleurer en voyant les supplices dont ils étaient les victimes.

Être famille d'accueil, c'est préparer un loulou à vivre le plus grand bonheur de sa vie, avoir sa famille. C'est le réconcilier avec l'être humain, lui permettre de se reconstruire et d'être heureux. C'est aussi le gage de trouver la famille qui lui conviendra le mieux car on connait bien le chien avec ses grandes qualités et ses minuscules petits défauts.

Le plus dur est de voir partir le chien qu'on a aimé comme le sien, c'est bouleversant, mais il faut de suite penser à celui qui prendra sa place car une place sera libèrée au refuge et permettra à un nouveau chien d'être à l'abri. C'est aussi la satisfaction de pouvoir concrètement faire quelque chose. 
Je suis famille d'accueil depuis de nombreuses années maintenant, tous "mes" petits ont été une immense source de joie et de bonheur, et pas un seul instant je n'ai regretté ce choix. C'est grâce à cela j'ai eu la chance d'adopter deux de mes accueils Aston et Donald qui sont mes rayons de soleil.
Rien n'est plus beau que de voir changer le regard d'un chien qui reprend goût à la vie, aux caresses, au plaisir de s'étaler sur un canapé. Être FA c'est revivre tout le temps ces moments magiques.

 

Browni est en famille d'accueil chez Katia depuis Juillet 2012. Même s'il est chouchouter chez Katia, il cherche toujours sa famille définitive. Si vous souhaitez plus d'informations à son sujet, cliquez ICI.


Cosette
Cosette

Christine:

Dans mes relations avec les familles d'accueil, quand je traite un dossier où que je suis en contact avec l'une d'entre elles lors d'une adoption, je leur dis toujours qu'elles sont précieuses. C'est vrai, il y en a si peu...
Être famille d'accueil, c'est un geste généreux, un palier formidable pour les préparer à une vie meilleure. C'est également pouvoir répondre à une urgence pour sauver la vie d'un chien malade ou en danger au refuge par sa faiblesse ou son âge, aider un trauma dans le but de le voir évoluer, mieux le connaître. Ils faut les aider à reprendre confiance en l'humain, leur apprendre ce qu'est une vie en famille ou un jouet, une main tendue autre que pour frapper et bien d'autres choses... d'un minuscule bouton, une fleur s’épanouit, c'est un ravissement.
 
Ce rôle est à prendre au sérieux. C'est une responsabilité avec une vie fragilisée par son passé qui nous est confié. Il faut bien y réfléchir, être prêt à s'investir, se remettre en question, avoir de la persévérance, faire preuve de douceur et de patience, les aimer autant que les nôtres. Il faut savoir gérer les conflits, ne pas baisser les bras, car eux ne demandent qu'à apprendre et à nous donner leur confiance. A nous de ne pas les décevoir.
 
Être famille d'accueil c'est aussi un rôle à double facette, source de joie, de grandes satisfactions, voir dans leurs yeux la reconnaissance, mais c'est aussi un arrachement. Cette impression de l'abandonner quand l'adoptant vient le chercher, le doute qui surgit. Sera t-il aussi bien qu'avec moi, vont-ils en prendre soin comme je l'ai fait ? Et il y a ce regard terrible qu'il faut affronter. Impossible de ne pas avoir le cœur déchiré. Les larmes montent sans pouvoir s'arrêter. Il faut l'avoir vécu pour pouvoir comprendre. Ensuite arrive l'impatience d'avoir les premières nouvelles, les photos qui rassurent. cela permet de se rendre compte que même si cette séparation a été aussi difficile pour l'un que l'autre, notre protégé rebondit. Il a "sa famille" et le voir s'épanouir, savoir qu'on l'aime autant, cela ajoute une couche de baume formidable à notre coeur, nous donnant l'envie d'offrir de nouveau cette belle opportunité à un autre malheureux en souffrance.
 
Être famille d'accueil c'est unique en émotion, et pour le protégé que nous accueillerons, une véritable chance vers des jours meilleurs, ce qu'il aurait du connaître dès sa naissance.

 

Cosette est arrivée en famille d'accueil chez Christine en Juillet dernier avec une peur de l'être humain très prononcée. Aujourd'hui, elle apprend à redonner sa confiance petit à petit. Pour consulter la fiche de Cosette, cliquez ICI.

Écrire commentaire

Commentaires : 8
  • #1

    Tesa (mercredi, 05 février 2014 18:19)

    Je confirme expérience a tenté au moins une fois car la découverte d'un loulou c'est tout un univers et on mesure les progrès du loulou et les nôtres . Comme Evelyne j'ai deux petits assistants brillants qui m'aident a donner le ton de la maison aux accueillis.Les départs sont toujours douloureux mais quand c'est pour un mieux être définitif ,on sèche les larmes et on se dit" bon allez on va préparer le coin pour celui qui attend depuis des semaines des mois des année et qui va libérez une place pour celui qui espère entrez dans un refuge et être enfin a l'abri des maltraitances diverses et variées.

  • #2

    christiane 44 (jeudi, 06 février 2014 10:28)

    Merci pour la qualité de vos témoignages. C'est vraiment très impressionnant de vous entendre parler de la manière dont vous concevez la mission d'une famille d'accueil. Il y a tout un travail d'élaboration qui est nécessaire pour pouvoir l'envisager. On le mesure bien à travers vos témoignages.

  • #3

    Muriel (jeudi, 06 février 2014 17:11)

    Moi je suis très admirative du travail que font les familles d'accueil et de leur état d'esprit : tout pour le bonheur du loulou qu'elles accueillent, lui d'abord. Et elles le laissent partir quand c'est l'heure pour lui de retrouver SA famille, quel désintéressement ! Un énorme merci à vous...

  • #4

    CPlume (dimanche, 09 février 2014 13:34)

    Il n'y a pas que des mauvais Hommes.
    Je diffuse autour de moi…
    Espérons que les âmes solitaires et autres coeurs généreux sauront se tourner vers GF… et ses rescapés…

    XXXXXX

  • #5

    barba (dimanche, 09 février 2014 13:41)

    Bonjour
    j' ai 67 ans.
    et je viens d' acquérir un berger blancs suisses
    pensez vous que je puisse acquérir un galgo ou plutôt une...
    j' habite une maison près de Versailles et je vais tous les jours promener mon chien en forêt, car la .maison est à 500m environ .
    et je le promène pendant 1h30 par jour.
    merci pour votre réponse.
    bien sur la minette que je pourrai prendre devra être stérilisée
    bien cordialement

  • #6

    corinne (dimanche, 09 février 2014 21:59)

    C'est vraiment très terre à terre ..quand on est famille d'accueil c'est l'asso qui prend en charge les frais vétos ? Je tentera

  • #7

    corinne (dimanche, 09 février 2014 22:04)

    la suite...tenterais bien..mais ce qui entre chez moi en sort rarement..Fa

  • #8

    Cécile (lundi, 10 février 2014 09:21)

    Bonjour,

    Barba: Nous pouvons étudier votre demande. Vous pouvez remplir un questionnaire d'adoption si vous souhaitez adopter en utilisant le lien suivant : http://www.galgosfrance.net/formulaires/demande-d-adoption/
    Ou un formulaire de famille d'accueil si vous souhaitez devenir famille d'accueil en utilisant le lien suivant: http://www.galgosfrance.net/formulaires/demande-famille-d-accueil/

    A Corinne: Les frais vétérinaire s'il y en a sont à la charge de l'association