Encarna venue en renfort pour Matti.

Encarna, bénévole au refuge ADPCA de Zaragoza, qui a soigné Matti chaque jour pendant dux ans et demi au refuge, a décidé de faire le voyage depuis l'Espagne jusqu'à Quimper pour tenter de retrouver Matti en fugue depuis décembre, en Bretagne.

C'est Maryse qui s'est mobilisée sur le terrain pour les recherches, qui a accueilli Encarna chez elle. Elle nous relate cette rencontre :

 

Jeudi soir, appel d'Encarna vers 20h me disant qu'ils sont à Bordeaux. Ils arriveront tôt le lendemain. Pas de problème, j'ai l'habitude des réveils ultra matinaux et leur demande de m'appeler quand ils sont à proximité pour les guider.  Levée à 4h, j'attends en compagnie des loulous... Rien. J’'en conclu qu'ils se sont arrêtés dormir en route. Vers 8h30, inquiète car ils devaient être là vers 7h, j'appelle ! Ils sont tout près de la maison depuis 4h du matin sans oser m'appeler et ont dormi dans la voiture! C'est vrai que la notion du "tôt le matin" est différente.... Beaucoup de chaleur dans cette rencontre.

 

Encarna me dit qu'elle souhaite simplement que je lui montre les endroits où Matti aurait été aperçue, afin de l'appeler, avec l'espoir qu'elle se montrera en entendant sa voix. José Mari, un  ami qui lui a proposé de la conduire  monte se reposer car il a conduit tout du long. Nous allons d'abord jusque devant la maison de Catherine, l'adoptante, sans chercher à la voir. Des affichettes de Matti sont encore placardées sur le chemin (Matti n'est pas oubliée).  Encarna voit les murs d'où Matti a sauté, puis, un peu plus loin nous nous arrêtons et elle l'appelle...

 

Nous suivons, en voiture, le chemin supposé de Matti, jusqu'à cette maison où elle a été vue et chassée, où nous sommes allées la nourrir, en espérant qu’elle revienne... Encarna est très émue de penser que Matti a été là, juste là (les affichettes sont encore là).

 

J'avais montré sur Google Earth, avant le départ, l'étendue du territoire que nous avions exploré, à travers champs, rivières, bois. Elle me demande de la laisser seule là-bas et de revenir la récupérer en fin d'après-midi, car elle veut chercher et appeler encore et encore. Mais avant cela, quelques petites courses pour qu'elle puisse manger un peu, et je la laisse, le cœur serré, en lui confiant mon portable pour plus de sécurité, dans ce coin perdu dont elle ne parle pas la langue (mais j'ai bien compris qu'elle en avait terriblement besoin par rapport à Matti). L'après-midi, Jose Mari, en attendant de retrouver Encarna, a très aimablement aidé au transport de pierres pour la terrasse en cours, après avoir revêtu un de mes jeans (quand on sait que je mesure 1m50 !!!) avec beaucoup d'amusement. José Mari l'appelle deux fois dans la journée  et vers 18 h nous partons la chercher. Elle a fait le chemin à l'envers en essayant de passer par où Matti était passée, D'abord à travers champs et bois, puis elle a dû regagner la route car elle n'y arrivait plus. Elle attendait  assise sur une pierre, comme une petite vagabonde, devant la maison de Matti.... près de 10 km !

 

Au retour nous passons à la SPA de Quimper, déjà fermée. Mais quand je dis qu'ils sont venus spécialement d'Espagne, on nous laisse entrer.

Bien sûr Matti n'est pas là, mais nous laissons encore une photo.

 

Son ami insiste pour rentrer le soir même car elle DOIT penser maintenant que Matti a été trouvée et adoptée car elle est si belle, et qu'elle est heureuse. Encarna aurait voulu rester un peu plus, mais....

 

Ils partent vers 20h et seront donc de retour à Saragosse à 8h30 demain matin.


Je vous relate brièvement car c'était un voyage qui se voulait probablement très objectif mais qui s'est transformé en voyage d'émotion, il y avait tant d'espoir et d'amour pour Matti chez Encarna. Nous avons échangé beaucoup. Elle m'a dit en partant qu'elle était plus tranquille maintenant car elle avait vu que j'aimais Matti autant qu'elle (est-ce possible ?) et qu'elle n'était pas oubliée.  Elle a vu le site "Chien Perdu",  Pet Alert, etc... où Matti y figure toujours.

 

J'aurais aimé pouvoir parler un peu avec Incarna  de ses impressions dans sa démarche, elle n'a rien dit pendant le retour (son ami parlait tout le temps pour la convaincre que Matti était chez quelqu'un, heureuse et choyée).  Le principal est, je crois, qu'elle sache qu'en France personne n'oublie ces chiens perdus qui nous ont été donnés de si loin et qu'il y aura toujours quelqu'un ici qui attendra Matti.

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    Cécile71 (lundi, 17 mars 2014 09:59)

    Que d'émotion au travers de votre récit Maryse, c'est poignant... on se met à la place d'Encarna et ce n'est certainement pas facile... courage à tous sur le terrain, et bcp d'espoir pour Matti qui a peut-être trouvé un foyer...

  • #2

    tesa (lundi, 17 mars 2014 10:08)

    C'et vrai quand visualisant les lieux on comprends mieux .Une grosse et magnifique chienne comme Matti peut avoir été récupéré la pensant abandonnée et être dans un autre département .Il est encore commun que certain chien ou chat ne soit jamais emmené chez le véto ou une seule fois pour x raisons(morsure, plainte,maladie,décès du" maître" comme le bichon retrouvé 8 ans après a la spa et conduit la au décès de la vielle dame qui l'avait )Il faut garder espoir..la chance sa tourne aussi!!!!!Merci Encarna d'avoir fait ce périple avec votre ami , tant de volonté de tous vont finir par aboutir.

  • #3

    Evelyne 54 (lundi, 17 mars 2014 10:36)

    Merci à Encarna d'être venue de si loin pour Matti ! Que d'émotion dans ce récit, les mots me manquent pour l'exprimer! Nous aussi on veut croire que MATTI a trouvé le gîte et le couvert quelque part

  • #4

    corinne28 (lundi, 17 mars 2014 17:56)

    Quelle émotion et quelle belle leçon d'amour Encarna nous offre ! Alors espérons que tout va bien pour Matti. C'est toujours ce que j'espère pour Beca.

  • #5

    CPlume (lundi, 17 mars 2014 21:51)

    Encarna a parlé aux arbres…
    Matti si tu entends montre toi…
    Et si tu es heureuse là où tu es
    alors entend les arbres
    te murmurer le voyage de ton amie
    venue te dire qu'elle pense à toi...

  • #6

    Anne (mardi, 18 mars 2014 08:48)

    Peut-être pourriez-vous refaire le chemin emprunté par cette bénévole en Espagne. Peut-être a-t-elle entendu sa voix.... 3 mois d'errance laissent des traces.... Continuez vos recherches...

  • #7

    Anne (mercredi, 19 mars 2014 14:26)

    Je reste persuadée qu'elle se cache quelque part.... fouillez les fermes, les hangars ou abris isolés.... elle est là, pas loin.... aidez-la à revenir vers vous !