Zoom sur les Mâtins espagnols

Le standard de la race :

Ce colosse très ancien serait arrivé en Europe il y a environ 4000 ans. Il est considéré par les Espagnols comme leur plus ancienne race de chiens, originaire de l'Estremadure. On l’appelle aussi Berger de Léon ou Mâtin de la Manche. Au Moyen-Âge, du temps de la Mesta, il accompagnait déjà les bergers espagnols pendant les grandes transhumances, pour protéger les troupeaux de brebis Mérinos des loups et des ours.

Au regard de sa puissance, le Mâtin sera utilisé "à tout va" pour gagner sa pitance : à la guerre comme à la chasse au gros gibier (sangliers...) ou même pour des combats de chiens… Mais c’est avant tout un chien de garde, très protecteur pour défendre sa famille autant que son troupeau, méfiant avec les étrangers.

Sûr de lui, sa taille le rend dissuasif, y compris auprès de ses congénères qu'il impressionne. Pour autant ce n'est pas un chien agressif. Au contraire. C'est un chien noble, très intelligent, affectueux et fidèle avec ses maîtres.


Il est puissant et musclé, avec une ossature compacte. Son poids peut dépasser les 90kg pour les mâles, haut de 85cm au moins au garrot. Sa poitrine est large, sa grosse tête à la peau en excès est plissée jusqu'au cou, son poil fourni mi-long est de toutes couleurs. Son aboiement est rauque et puissant. Son regard attendrissant confirme son caractère équilibré.

Vu sa très grande taille, le Mâtin espagnol (dont le standard de la race a été reconnu en 1946 puis modifié en 1981) a évidemment besoin d'espace et d'une alimentation conséquente d'excellente qualité, pour vivre environ 12 ans.


Pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur le standard de la race, cliquez ICI.


Les Mâtins de nos refuges

Les mâtins espagnols que nous trouvons en refuge sont souvent bien différents de ceux du standard de race. On en trouve de différentes tailles et de différentes couleurs. En effet, au fil des années, les bergers ont effectué des croisements en fonction du type de chien dont ils avaient besoin pour assurer la garde de leurs différents troupeaux. Ils sont aussi bien plus léger que les mâtins d’élevage, leur poids variant entre 50 kg et 75 kg pour les mâles, et de 45 kg à 55 kg pour les femelles.

Après un passé noble et glorieux, les mâtins espagnols ne sont guère plus utilisés aujourd’hui que comme de simples outils de travail pour la garde des usines, attachés à de courtes chaînes avec un minimum de nourriture et sans contact pour les rendre plus effrayants. Qui ne le deviendrait pas dans de telles conditions ? Ils sont également utilisés pour protéger les « meilleurs galgos » cachés en dehors des périodes de chasse ou en tant que protecteurs de fermes.


Bien entendu, les chiens ne sont pas stérilisés et les portées non contrôlées sont monnaie courante. On retrouve souvent les mâtins laissés à l’abandon au milieu des champs ou errants dans des zones industrielles, faute de travail et de moyens pour les nourrir. Les femelles arrivent régulièrement pleines dans les refuges, ou alors elles mettent bas dans la rue dans des conditions particulièrement difficiles où elles courent de grands dangers ainsi que leurs petits. Dans ces conditions, la vie a tôt fait de faire une sélection naturelle où seuls les plus résistants ont une chance de survivre. On peut donc dire que nos mâtins de refuge ont une santé de fer ! Cette race est d’ailleurs reconnue pour sa rusticité.

Bien que son caractère soit plus souple que le Montagne des Pyrénées par exemple, il reste néanmoins un chien de caractère. Il faudra gagner sa confiance avant qu’il ne donne ce qu’il a de meilleur. Il n’est pas non plus féru d’éducation. Il n’est pas aboyeur, mais lorsqu’il se manifeste, l’écho est puissant ; alors attention aux voisins grincheux…


Pour les amateurs de footing et de randonnées en montagne, il serait bon de s’orienter plutôt vers un croisé mâtin, le mâtin de grand gabarit, lui, vous laissera sur le bord du chemin. Bon courage à celui qui désire déloger un mâtin de 70 kg qui s’est couché car il ne veut plus avancer ! Le mâtin espagnol aime faire sa petite vie ; un tout petit bout de terrain n’est pas vraiment à son goût parce que le jardinet va vite se retrouver complètement dévasté. N’oublions pas qu’il a l’habitude de se débrouiller tout seul, alors quoi de mieux que de creuser un trou, taille mâtin bien entendu, pour y trouver un peu de fraîcheur…


Alors si vous n’avez pas été rebutés par ce qui précède, nous pouvons vous assurer que le mâtin espagnol est un chien extraordinaire, très sensible et ayant de multiples aptitudes. Il peut aussi être un excellent chien de famille, très attentif et patient, pour autant que l’on puisse lui donner un cadre de vie qui lui corresponde.

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Nelly Scorbiac (vendredi, 22 mai 2015 14:44)

    Merci des infos. Ils ont une bonne bouille ces beaux toutous. Merci encore de votre action pour eux. Bien cordialement.

  • #2

    lory danielle (vendredi, 22 mai 2015 22:07)

    le mâtin espagnol est un chien adorable.quand il a compris que son propriétaire l'aime, il fait tout pour le protéger.
    il lui faut un terrain assez grand, car il courre vite mais pas longtemps (le mien pèse 65 kg)
    c'est un grand dormeur, mais au moindre bruit suspect il se réveille.
    il s'entend très bien avec les autres chiens.
    récemment il s'est fait agressé par un petit ratier, il ne répond pas il ignore et heureusement

  • #3

    sonia (samedi, 23 mai 2015 21:54)

    Ce sont de gros nounours !!!

  • #4

    lesoeur maria (mardi, 16 juin 2015 20:16)

    ma grosse Orzo un amour de chien