Alice et Cheska (Chesca) : 1ère partie

LA RENCONTRE, par Alice, l'adoptante de Cheska

J'ai passé une semaine au refuge de Cuenca et j'y ai rencontré Cheska qui vit désormais avec nous depuis le 14 juin 2015.


Il y avait beaucoup d'autres chiens adorables là-bas et honnêtement cela a été un crève-cœur de devoir choisir. Pourquoi celle-ci et pas une autre ?!


J'avais prévu un bon nombre de critères avant d'arriver. Connaissant mon cœur tout mou, j'ai tenté de me blinder et j'ai cru être très maligne mais, une fois là-bas, j'ai été confrontée à mon erreur : une petite dizaine de loulous correspondaient à ces critères. D'ailleurs, d'autres n'y correspondaient pas mais étaient tellement adorables !


J'ai dû procéder froidement par élimination, j'hésitais encore entre cinq, puis trois, et pour finir deux à la fin de la semaine : Cheska et Nety, deux puces qui semblaient correspondre totalement à la vie que je pouvais leur offrir, avec qui une jolie relation commençait déjà.


Comment fait-on dans ces cas-là ? Comment choisir ? Pourquoi ?! Le soir, seule dans ma chambre, je repassais la journée dans ma tête, je faisais des listes de pour et de contre, j'ai même pleuré un peu. Ce voyage a été très riche mais j'ai aussi eu le cœur brisé... Donc c'est comme ça que j'ai choisi et je ne regrette qu'une chose : n'avoir pas pu les prendre toutes les deux, quelle injustice !


Ce qui me console tout de même et ce qui m'a beaucoup aidée sur place, c'est de voir que la grande majorité de ces chiens ne semblent pas souffrir de solitude et sont en tout cas tous loin d'être déprimés. Le matin c'est un joyeux chantier dans les espaces de liberté dont ils disposent et un planning réglé comme une montre suisse leur offre l'équilibre rassurant d'une bonne routine.


Entre jeux avec les copains, gamelle bien fournie et sieste au soleil, bien que ce soit loin d'être la vie rêvée pour eux et que les moments de "liberté" se terminent à 14h, leur condition de m'a pas semblée aussi rude que ce que j'avais imaginé et on lit dans les yeux de la plupart de ces loulous que ça roule, qu'ils s'en sortent bien et qu'ils trouvent des morceaux de bonheur çà et là.


Face à ce constat, je me suis dit que le mieux était de sortir un chien qui semblait avoir un grand besoin d'une famille et peu de chances d'être adoptée : Cheska était tout indiquée. Arrivée à Cuenca vers l'âge de deux ans à Cuenca, elle y était depuis quatre ans.


Pourquoi ? Parce qu'avec sa robe noire et ses poils blancs sur le visage elle semble âgée ? Je ne sais pas vraiment. Quatre ans de routine, quatre ans de cage pour une jolie puce toujours en quête d'attentions et d'affection.


A l'heure de la gamelle, le refuge tremble, les chiens courent dans tous les sens, aboient, pleurent, c'est l'heure de manger ! C'est l'heure de manger ! Les bénévoles portent des seaux remplis de dizaines de kilos de croquettes et les chiens leur sautent dessus pour essayer d'en chiper quelques-unes. On entend quelques grognements et remises en places, les yeux sont brillants, le regard est fixe sur l'objectif, impossible de capter l'attention de qui que ce soit à ce moment-là !


Sauf Cheska. Un petit sifflement, un petit "Cheska ?" et la voilà de retour, les deux pattes sur mes genoux, les yeux remplis de gratitude elle enfouit son museau dans mes bras. Je décide alors que c'est elle qui fera ce long voyage vers chez moi.


A suivre

Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    Laure (mercredi, 12 août 2015 19:37)

    Quel magnifique témoignage, j'en ai eu des frissons. Bravo pour cette superbe adoption!

  • #2

    isaelys (mercredi, 12 août 2015 21:11)

    Merci Julie, Cheska a enfin trouvé une belle famille qui la comble de bonheur.

  • #3

    Béatrice24 (mercredi, 12 août 2015 21:30)

    Que d'émotions en lisant ce texte et ce n'est que la première partie. Merci Julie de nous avoir fait vivre ces moments de rencontres avec la belle Cheska.

  • #4

    Convers (jeudi, 13 août 2015 11:06)

    Bravo, je vous admire, car moi je serait incapable d'aller la-bas pour choisir, je l'ai prendrais tous. Merci pour elle

  • #5

    Muriel S. (jeudi, 20 août 2015 15:33)

    bravo et merci pour Cheska...