Alice et Cheska (Chesca) : 2ème partie

La nouvelle vie de Cheska, par Alice, son adoptante

Cheska a été fort éprouvée par le changement total de repères. Epuisée par son périple jusque dans les Ardennes, dans la voiture elle a dormi la tête posée sur mes genoux. Arrivée à la maison, a fureté un peu partout au jardin puis est restée couchée à l'intérieur.

 

Elle est restée "muette du regard" avec moi quelques jours (je dis ça des chiens qui se retiennent de communiquer par crainte ou par désintérêt). Ses premiers regards confiants m'ont donc chamboulés. Ainsi, petit à petit, elle a recommencé à se comporter avec moi de la façon que je lui connaissais : pot de colle, peu sûre d'elle mais tellement douce que l'on ne peut que fondre...

 

Dehors par contre, c'était nettement plus compliqué. Queue sur le ventre, rasant les murs, s'écartant ou tentant de fuir au moindre piéton, je vous laisse imaginer sa réaction vis-à-vis des bruits de circulation et des trams ! Aucun intérêt pour les autres chiens non plus, juste avancer ventre à terre, le regard vide l'air de dire "je n'existe pas, je n'existe pas, n'approchez pas"... J'avais prévu un petit travail d'acclimatation ici mais je ne m'attendais pas à une réaction si vive ! 

 

Tout n'étais pas parfait à la maison non plus d'ailleurs, les petites bulles de bonheur qu'on passait à deux étaient entachées par le fait qu'elle ait une peur bleue de mon compagnon, je l'ai découvert sur le tas : Cheska a en fait très peur des hommes !


Plus tard, j'ai du recommencer à travailler et Cheska, perdant de vue son unique point de repère ici a vécu un grand stress, son anxiété l'a poussée à tourbillonner dans l'appartement, détruire quelques affaires à coups de dents (mince, mon nouveau fauteuil...), faire tomber des meubles et tout ce qui était à sa portée. J'ai commencé à tenter qu'elle se détache un peu de moi mais, après deux semaines environ de "travail", je n'ai constaté aucune évolution.


J'ai même voulu prendre rendez-vous avec un comportementaliste du coin pour être certaine de ne pas faire d'erreur et finalement j'ai pris la décision de nous laisser encore une semaine. Grand bien m'en a pris !

Les choses ont commencé à évoluer quand nous sommes sorties de la petite routine qui s'installait doucement. J'allais commencer une activité de vente sur les marchés et j'ai pris Cheska avec moi un jour où l'on devait travailler dans un atelier. La belle s'est comportée de façon impeccable ! Le jour de notre premier marché est arrivé et je l'ai prise avec moi car mon compagnon était absent. Ça n'a pas été très rigolo pour elle mais, une fois encore, Cheska a eu une patience d'ange. Quel plaisir de sentir sa présence à mes côtés pour ce grand jour, quel plaisir de la voir gérer la situation comme si nous avions toujours été là !

 

Concernant son appréhension avec mon compagnon, il y a aussi du changement. J'ai du m'absenter une semaine et ils ont enfin eu l'occasion (ou pas le choix) de s'apprivoiser l'un l'autre. Depuis, ils ne sont pas les meilleurs amis du monde mais Cheska vient lui réclamer des câlins quand il est assis, l'autre jour elle a même chouiné un peu lorsqu'il est sorti de chez nous !

 

Pour la promenade il n'aura fallu que ces deux journées à mon travail pour que Cheska se sente comme un poisson dans l'eau en ville. Nous prenons désormais le tram pour aller au bois ou au travail, elle se couche en plein milieu du passage et se fait des amis pendant ces trajets. Elle repère les enfants et va leur quémander des caresses, elle les adore ! Quand des hommes veulent lui dire bonjour elle reste timide mais s'approche doucement pour faire connaissance, avec ses jolis yeux tout doux, personne ne résiste.

 

Et puis je peux désormais la laisser se balader en liberté au parc ou au bois ! Elle est curieuse de la moindre odeur mais me surveille toujours du coin de l'oeil et revient de temps en temps vers moi. Elle court après la balle comme une jeunette, saute, dérape, je la découvre remplie d'une belle énergie et surtout si gentille avec tout le monde, c'est une chienne géniale !


Voilà, je n'ai plus aucun doute sur le bien fondé de cette adoption, je suis surprise et heureuse de voir Cheska évoluer rapidement et toujours plus facilement dans ce monde si hostile au départ. Les soucis du début ne sont qu'un vague souvenir, je suis très, très fière d'elle, sa vie est ici avec nous désormais !


Merci à Galgos France et merci aux fantastiques nanas de Cuenca !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    violette39 (lundi, 17 août 2015 13:06)

    Avec de l'amour et de la patience, on fait des miracles. Qu'est ce que Cheska est belle ! C'est super de voir qu'elle a trouvé une belle famille qui saura lui faire connaître la chaleur d'un foyer. Longue vie à elle dans une famille aimante. Je vous souhaite plein de beaux moments de bonheur avec elle.

  • #2

    Marie-Rose (lundi, 17 août 2015 14:11)

    Quel bel hommage à Cheska! Ces rescapés ont une faculté d'adaptation incroyable. De vrais coeurs sur pattes! Je n'oublierai jamais le co voiturage de Cheska, Ted et Tuco. ♥♡

  • #3

    Cécile 02 (jeudi, 20 août 2015 15:42)

    Une très belle histoire et un très bel hommage!
    Merci à vous pour ce geste magnifique et pour tout ce travail que vous avez effectué ensemble !