Ils nous ont quittés

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de ces six adorables loulous. Merci à leurs adoptants de leur avoir rendu la vie douce et heureuse. Nous pensons très fort à eux dans ces moments si difficiles.


Chen

Notre petit Chen nous a quittés ce mardi 11 avril, emporté par un cancer du foie qui l'a foudroyé brutalement après un petit mieux plein d'espoir de le garder encore un peu.

 

C'était notre petit amour, le chouchou de toute la famille, y compris de ses copains toutous. Doux, câlin, affectueux, intelligent, un peu coquin juste ce qu'il faut, c'était devenu, malgré son âge, notre petit bébé.

 

Il avait heureusement, nous l'espérons, oublié les mauvais traitements subis de certains humains indignes de ce nom (oeil crevé, coups, jeté dans une benne à ordures...).

 

Nous serons toujours reconnaissants à Galgos France grâce à qui nous avons pu connaitre le bonheur avec notre petit bonhomme et le rendre enfin heureux pour la fin de sa pauvre petite vie. Nous l'aimerons jusqu'à la fin de la nôtre.

 

Petite Cabotine le cherche partout pour le léchouiller et le couver comme son bébé.


Dolorès

Le passé de Dolorès est celui d'une chienne qui n'a rien connu et surtout pas le bonheur d'un foyer équilibré. Elle aurait appartenu à une dame en suivi psychiatrique en Espagne à qui Dolorès a été retirée puis conduite avec ses deux bébés en fourrière pour y être euthanasiée.

 

Heureusement, les bénévoles du refuge espagnol l'ont sauvée et Dolores est arrivée en famille d'accueil en France en juillet 2007 pour être adoptée neuf mois plus tard.

 

 

Elle a rejoint une grande famille composée de plusieurs chiens et chats, avec une adoptante qui l’a choyée et aimée durant ces années de vie commune. Merci à elle d’avoir rendu le bonheur à Dolores.


Paddy

Paddy était chez son adoptante depuis 2011. Un peu perdu au début, cela lui arrivait de pleurer un peu. Mais le jeu reprenait vite le dessus. Il s'est tout de suite entendu avec l'autre chien de la famille.

 

Son adoptante appréciait l'esprit vif et le caractère bien trempé de Paddy qui débordait d'un amour qui lui a bien été rendu tout au long de ces sept années de vie commune.


Princesse

Quand j'ai accueilli Princesse, c'était au départ avec la ferme intention de lui trouver SA famille, celle qui lui permettrait d'être heureuse. Finalement, avec tout son charisme, son amour et sa tendresse, j'ai décidé que ce serait moi sa famille et je crois qu'elle était plutôt d'accord.

 

Cette petite chienne était extraordinaire ! Scratchy, comme je la surnommais, savait ce qu'elle voulait et envoyait bouler toute personne qu'elle n'avait pas autorisée à approcher. Mais elle avait tellement d'amour et de douceur en elle que, quand elle décidait de vous aimer, elle le faisait pleinement et sans jamais faiblir.

 

Elle était sociable avec tous, du chat au chien, en passant même par mon hamster qu’elle surveillait sans jamais y toucher, sauf pour une léchouille occasionnelle.

 

Elle aura, durant nos deux ans de vie commune, rempli ma vie comme si elle avait toujours été là, elle était une évidence et un peu mon âme soeur. Elle a été la meilleure complice dont je pouvais rêver. Je n’ai pas assez de mots pour lui rendre suffisamment bien hommage tellement elle était douce, espiègle et aimante à la fois. Elle m’a prouvé, et à bien d’autres personnes aussi, que ce n’est ni par la taille ni par l’âge d’un chien qu’il faut juger sa valeur mais par l’amour qu’il est capable de vous rendre et elle en avait tellement que notre vie à ses côtés à débordé d’amour.


Wesper

 

 

Wesper est parti pour la grande course aux étoiles dans la catégorie relégable "équipe nounou de chats".

 

Merci à tous ses tontons et ses tatas qui ont su le réconcilier avec les humains.

 

Il était malade du coeur gros comme ça...


Yalto (ex Arturo)

Un super petit bonhomme de chien a vécu à mes côtés. Une douceur à regarder vivre, doté par la nature d'un physique des plus agréables, dixit "les enfants en général et les adultes", toujours partant pour la promenade, les caresses (offrant son petit ventre à mes mains), ses léchouilles, "l'exclusivité de sa maman" (lors de ses repos sur mes genoux), souvenir qu'il à laissé à sa soeur d'adoption Kinoa (adoptée trois mois avant lui, originaire de Guadeloupe), son frère d'adoption Denzel (adopté en juin 2016, aussi originaire de Guadeloupe), notre fratrie féline (Louna, Colino, Loulou, Cerise, Ostine et Pipo) et à l'auteur de ces mots.

 

 

Parti ARTURO d'Espagne, vécu YALTO en France. 

 

Ma bouche aurait tant de mots à vous dire, mais mes mains restent sèches à vous le conter.

 

Son espace m'a quitté, comme bien avant lui, mes bébés : Snoppy (cochon d'inde), Luxor (colley), Piou-Piou (moineau), Kinoa (caniche).

 

Son nom YALTO, un cri qui contient notre tout.


Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Jacquelineb44 (mardi, 02 mai 2017 11:56)

    Quels moments difficiles à vivre. Mais que de bonheurs partagés. Merci à tous et toutes pour ce que vous leur avez apporté et pensées à tous ces brave loulous trop tôt disparus.

  • #2

    Tesa (mercredi, 03 mai 2017 15:41)

    Beaucoup de courage et Merci de les avoir aimés .

  • #3

    Jocelyne (mercredi, 24 mai 2017 18:06)

    Merci à tous ces adoptant(e)s qui ont donné tant d'amour à ces rescapés de la vie.