Aidez-nous à rapprocher les loulous arrivés d'Espagne de leur nouveau foyer

Vous avez découvert le sort tragique des chiens en Espagne et c'est ce qui vous a décidé à adopter un ou plusieurs chiens de là-bas. Inlassablement, toutes les six à sept semaines, par tous les temps, canicule ou verglas, des bénévoles conduisent le Camion de l’Espoir 26 heures durant aller/retour pour ramener ces loulous d’Espagne.

 

A l’arrivée du camion en France, un tiers environ de ces chiens verra des bras plein de caresses se tendre vers eux, des adoptants émus jusqu'aux larmes impatients de les accueillir.

 

Pour les autres chanceux débarqués, le voyage est loin d'être fini. Parce que les familles qui vont leur ouvrir leur porte pour une vie meilleure habitent bien trop loin du Tarn et Garonne, n'ont pas de véhicule ou parce qu'en tant que familles d’accueil elles doivent surveiller le reste de la meute dans leur foyer ; autant de raisons qui les empêchent de se déplacer et donc imposent des covoiturages indispensables à chaque voyage de retour d'Espagne.

 

Chaque covoiturage est une logistique de l'ombre très compliquée à mettre en place : des heures et des heures d'une organisation complexe et sans cesse renouvelée pour acheminer chaque nouveau chien jusqu'à chez lui, et ce sur toute la France et au-delà.

 

Et la route est longue encore pour découvrir enfin le bonheur ! Parce qu'il y a toujours des impondérables de dernière minute, une voiture en panne, quelqu'un de malade ou qui, finalement, ne pourra se dégager de son travail, nous manquons de monde.

 

Un covoiturage, c'est découvrir d'autres chiens que le(s) vôtre(s) parmi les derniers sauvés. Leur beauté, leur noblesse, leur calme et leur confiance vers ceux qui vont les transporter plus loin, mais aussi tous les fantômes qui les habitent encore en touchant le sol de France, sont tout autant bouleversants à chaque fois.

 

Parce que chaque chien est différent et que l'on rencontre toujours de nouvelles personnes sur le chemin, aucun covoiturage ne ressemble au précédent. C'est une expérience unique et formidable. Ne vous en privez pas !

 

S'inscrire sur la liste des covoitureurs potentiels n'est pas un engagement à vie. Vous êtes disponible ou pas pour chaque voyage. Et aucun chien ne critiquera jamais votre véhicule ! Son regard vous remerciera de tout. Mais y participer sur un bout de trajet près de chez vous (sur une distance comprise entre 1h et 2h de route le plus souvent afin que le loulou change le moins possible de voiture) devient une aide vraiment précieuse, absolument indispensable, une opportunité de plus à rester solidaire à ce combat permanent sur la route de Galgos France.

 

Pour ceux ou celles à qui il reste du temps de disponible, ne serait-ce qu'un dimanche par an, délégués, membres actifs, adoptants et autres ami(e)s de la cause animale, nous faisons appel à vous.

 

Nous avons particulièrement besoin de personnes en mesure d’aller :

- de Brive-la-Gaillarde à Clermont-Ferrand

- de Brive-la-Gaillarde à Vichy

- de Vichy à Châlon-sur-Saône

- De Clermont-Ferrand à Lyon 

 

Si vous souhaitez vous mobiliser et apporter votre aide, merci de remplir une fiche d’aide aux covoiturages ICI.

 

Merci à toutes et tous, sans vous, rien ne serait possible !

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Tésa (samedi, 27 mai 2017 14:34)

    Pour avoir à diverses reprises bénéficié du convoiturage pour les loulous en acceuil chez moi je ne peux que remercier toute ces personnes qui convoiturent les loulous .Sans elles beaucoup de loulous seraient encore en refuge, faute de convoiturage ,car elles sont un maillon très très important de l'organisation qui unit les loulous à leurs familles .
    À toutes ces belles âmes un énorme MERCI.