Très important : identification d'un chien adopté en Espagne

Galgos France travaille avec des refuges espagnols depuis de nombreuses années avec plus de 2000 chiens adoptés en France pour la plupart d’entre eux.

 

Avant de rentrer en France, chaque chien doit être identifié au moyen d’une puce. Or, il faut savoir que chaque chien est doté d’une puce dans la communauté de communes autonomes espagnole où il vit, avec une identification spécifique à celle-ci et non enregistrée au REIAC, le plus grand registre en Espagne. En effet, chaque collectivité a ses propres protocoles et non réunis en un seul registre commun. C’est une entreprise qui fabrique les puces électroniques et les vend ensuite aux écoles vétérinaires ou directement à certains vétérinaires. Certaines écoles peuvent savoir à quel vétérinaire a été vendu tel numéro de puce, mais pas toutes ! L’entreprise fabricante peut le faire aussi, mais à cause de la «loi de protection des données personnelles», uniquement si un juge le demande. Elle ne communiquera jamais ces informations à des particuliers, même à des associations comme Cuencanimal, Adpca ou Adaana avec lesquelles nous travaillons.

 

Ce qui signifie qu’un chien trouvé dans une autre province d’Espagne que celle d’origine ou dans un autre pays, ne peut pas être identifié car il n’existe pas de registre national comme en France où les animaux sont inscrits à l’I-Cad, autrefois appelé Société Centrale Canine. C’est la raison pour laquelle beaucoup de chiens trouvés se retrouvent à la perrera où l’on connaît le triste sort qui leur est réservé car non réclamés puisqu’il est quasi impossible de retrouver leur propriétaire avec le numéro de puce.

 

Pour chaque chien adopté via Galgos France, l'association les fait enregistrer sous son nom auprès de l’I-Cad dès leur arrivée en France. A réception des documents d'identification, Galgos France procède au transfert de propriété et les adoptants reçoivent, sous quelques semaines, une carte sur laquelle sont répertoriées toutes les informations relatives à l’animal, y compris les coordonnées de son maître. Par contre, chaque adoptant doit, en cas de changement de domicile, effectuer les démarches auprès de l’I-Cad afin de pouvoir toujours (en cas de vol, de perte ou de fugue), retrouver son animal.

 

Sur le site de Galgos France, vous trouverez toutes les explications nécessaires à la sécurité de votre animal et les démarches à effectuer ICI

 

 

Et pour compléter vos connaissances, le site de l’I-Cad ICI, rubrique « identification »

 

Il est donc essentiel, si vous adoptez directement en Espagne, que les démarches soient effectuées auprès de l’I-Cad, car sans cet enregistrement, même si votre animal est retrouvé, il sera très difficile, voire impossible de vous localiser.  

Écrire commentaire

Commentaires : 0