Histoire d’Orion, croisé d’Espagne à la recherche d’une famille d’accueil en France

Je m’appelle Orion, je suis né en plein champ en Espagne en 2010 avec mes frères Duncan et Sabu. J’avais environ 4 mois quand les bonnes fées d’Adpca nous ont trouvés. Nous étions infestés de parasites mais nous avions enfin un toit et de la nourriture.

 

Duncan a été le premier d’entre nous à être adopté en novembre 2011 dans notre pays de naissance. Les années ont passé, j’étais toujours dans mon enclos et pas un regard pour mon frère et moi. Puis en 2015, Sabu a pris le camion blanc qui emmène les toutous vers leurs nouvelles familles en France. Et moi ? Je suis devenu un chien très peureux, on ne m’approchait que difficilement. Pourtant, je n’ai jamais été maltraité mais trop d’années au refuge m’ont rendu très introverti. J’ai développé une peur très forte de l’humain et je me mets alors à trembler de tous mes membres.

 

J’ai aussi de bonnes fées au sein de l’association Galgos France qui ont parlé de moi avec les bénévoles du refuge et un comportementaliste est venu pour m’aider. J’ai accepté de marcher en longe, je me laisse toucher à présent mais je suis toujours dans mon enclos. En fait, il y a deux Orion en moi, celui de l’enclos et celui qui revit quand il sort du refuge (trop peu souvent hélas !)

Je vais avoir 8 ans et je n’ai connu que le refuge. Je n’ai plus d’espoir en moi et chaque respiration me rapproche de ma fin et je n’aurais jamais connu une famille.

Ma marraine de coeur en France ne peut pas m’adopter mais elle souhaite tellement m’aider à trouver une famille d’accueil qui m’apprendra à vivre dans une maison et à devenir un chien heureux. Une famille qui m’éduquera, m’apprendra les codes de la vie en famille et m’enlèvera mes peurs. J’ai vécu avec de nombreux chiens et les rapports avec mes congénères se sont toujours bien passés. Par contre, je n’ai pas été testé chats.

 

J’ai tant d’amour à donner ! S’il vous plaît, sortez moi de cette “prison”. Je n’en peux plus ! D’autres que moi vivent bien au refuge mais je suis au bout de tout et je me laisse mourir doucement.

 

Si mon histoire vous a émus, si vous avez une place pour moi en famille d’accueil, vous pouvez remplir un formulaire sur le site de Galgos France ICI et une déléguée vous contactera.

 

Merci du fond du coeur.

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Tesa (jeudi, 11 janvier 2018 14:37)

    Des fois on croit qu un chiot a plus de chance d'être adopté qu'un adulte et avec Orion on découvre qu'il est arrivé chiot et qu'il n'a pas été adopté pour autant .son comportement est surement du à une sensibilite extrême ..j'espere qu'il va trouvé quelqu'un de très patient avec peut être un congenere bien dans sa tête et de caractere joyeux pour le guider hors des barrières qu il se met .Il a l'air tellement gentil et tout le monde n'a pas de chat .bonne chance Orion.

  • #2

    Dana F. (vendredi, 12 janvier 2018 08:38)

    Nous avons pris l'année passée en accueil (pour une association suisse) un podenco qui ne supportait plus du tout le refuge. Lui aussi y était depuis tout petit, même si ça ne faisait "que" trois ans. Chico n'était pas peureux, mais très déprimé et avait de grosses plaies partout à force de se lécher sans arrêt.
    Dès qu'il est arrivé chez nous, il a arrêté de se faire mal. Bien sûr, il a fallu un peu de temps pour qu'il s'apaise et qu'il s'adapte à une vie de famille. Mais après deux mois déjà, c'était un chien complètement différent, câlin et joueur. Après trois mois, il a été adopté par une famille géniale où il continue à progresser à pas de géant.
    Adopter un chien cassé n'est pas facile, les débuts peuvent être pénibles. Mais quelle satisfaction de voir le chien revivre, de voir son regard éteint se rallumer, le voir heureux et apaisé, ça n'a pas de prix !
    Et ma première "Espagnole" adoptée, Mica, qui est arrivée terrorisée et qui, aujourd'hui, croque la vie à pleines dents. Orion y arrivera aussi, même s'il n'est plus tout jeune. Merci à Galgos France de ne pas l'avoir laissé tomber, on espère un miracle pour lui.

  • #3

    marie-helene cahuzac (lundi, 15 janvier 2018 23:52)

    chaque fois que je vais sur cet article j'espère lire qu'il a trouvé une famille ! il est à la fois si beau et si triste ...malheureusement j'ai déjà deux chiens et deux chats sinon je lui aurait ouvert ma porte et mon coeur ...

  • #4

    Béatrice24 (mardi, 16 janvier 2018 20:47)

    Bonsoir,

    Merci à vous pour ces messages. Et à vous Marie-Hélène dont le coeur aurait aimé donner une maison à Orion, mais il y a la raison. Orion est cher à mon coeur, pourquoi je ne saurais vraiment l'expliquer mais sans doute ce regard ! J'espère qu'une étoile viendra enfin se poser sur lui pour lui offrir ce qu'il n'a jamais connu. Merci aux personnes qui partagent, qui viennent aussi sur ce site.