Le dernier voyage de l'année 2012 est en ligne !

Pour ce voyage , nous avons donné la parole à Béatrice R. , fidèle bénévole qui nous aide depuis des années lors de l'arrivée du camion , pour qu'elle nous raconte "son " voyage vécu de l'intérieur cette fois.

 

Un beau voyage qui a permis à Taco, Beca et Marley de ne pas passer une cinquième année au refuge. 

 

Vous trouverez le résumé et les photos ICI

 

Écrire commentaire

Commentaires : 10
  • #1

    schmidt christiane (lundi, 10 décembre 2012 18:17)

    Merci à Béatrice pour ce beau récit de voyage. On prend à travers ses lignes la mesure de cette aventure et de la force des rencontres qu'elle engendre à chaque fois.
    C'est un véritable honneur qui est faite à une troisième personne de pouvoir y participer. Je pense que Béatrice va pouvoir longtemps puiser dans cette expérience si peu commune.
    Il y a aussi les photos qui parlent d'elle-même. C'est émouvant de voir Isaélys accueillir le chien auquel Puri a donné le même nom. On dirait que quelqu'un a parié sur la chance pour ce petit chien et en plus cela a marché. La petite Isaélys a désormais trouvé sa famille.

  • #2

    Béatrice24 (lundi, 10 décembre 2012 19:56)

    En effet, Nelly et Corinne m'ont fait un véritable honneur et c'est un voyage que je n'oublierai jamais. Je dirai même que j'en suis revenue différente. Que tous les toutous de Cuenca et de Zaragoza trouvent le chemin de la chance comme Isaélys. Et j'espère tellement que l'on retrouve Beca.

  • #3

    Véro41 (vendredi, 14 décembre 2012 15:03)

    Merci à vous trois pour ce voyage que je partage toujours avec vous.Oui c'est un très beau récit que Bé

  • #4

    véro41 (vendredi, 14 décembre 2012 15:38)

    Toutes mes excuses mais j'ai fais une mauvaise manoeuvre.
    Oui c'est un très beau récit que Béatrice a écrit, beaucoup d'émotion et on récent votre bonheur d'être auprès des chiens, les toucher les câliner les voir tous, je vous envie d'avoir eu cette chance et vous remercie de nous la faire partager et merci aussi pour les merveilleuses photos.Une grande tristesse pour cette galga toute maigre dans sa niche de béton, la pauvre quel malheur attachée à cette corde, dans le froid, pauvre petite Peut être pourra-t-on faire quelque chose pour elle?

  • #5

    isaelys (vendredi, 14 décembre 2012 22:40)

    Beau voyage, récit émouvant et très réaliste, que dire de plus!Bravo encore une fois pour ce dernier sauvetage de l'année, c'est toujours un grand moment de bonheur et de convivialité de retrouver l'équipe, les bénévoles et les adoptants à l'arrivée des loulous!!

  • #6

    Béatrice24 (samedi, 15 décembre 2012 09:24)

    Pour la petite galga, il n'y a rien à faire car elle appartient à un chasseur, propriétaire sans doute de la station service. Son maître a dit à Nelly qu'elle est excellente à la chasse mais pour combien de temps ?
    Et que fera t-il d'elle après ????

  • #7

    nelly (lundi, 17 décembre 2012 21:18)

    J'ai deja posé des jalons ... J'ai demandé dès notre retour à Puri d'envoyer qq"un sur place pour proposer au gars de la station service de contacter le refuge , pour le jour où il ne voudra plus de sa galga . Il faut lui faire savoir que nous sommes là , sans toutefois le braquer . Je n'oublie jamais ceux croisés en chemin , c'est un devoir

  • #8

    Béatrice24 (mardi, 18 décembre 2012 20:19)

    Merci Nelly, tout simplement merci

  • #9

    isaelys (mercredi, 19 décembre 2012 15:35)

    Je me doutais bien que notre Nelly au grand coeur n'allait pas se contenter de la savoir là-bas cette petite galga!! Merci pour elle, en espérant que son propriétaire aura l’intelligence de la confier aux bons soins de Puri et des bénévoles, le moment venu!!

  • #10

    véronique41 (vendredi, 21 décembre 2012 22:30)

    Oui on se rend bien compte de la difficulté pour porter secours et aide à ces pauvres chiens mais c'est un peu rassurant pour cette petite chienne de savoir que les bénévoles auront un oeil sur elle. Moi aussi je pense à elle, à sa pauvre existence,j'espère que bientôt elle aura sa part de bonheur et que nous continuerons à avoir de ses nouvelles. Merci pour tout ce que vous faites ici et en Espagne.